Une belle première pour Mathieu Vanlandeghem à Jardy

Mathieu Vanlandeghem, ici sur le podium, entouré d'Arnaud Boiteau et Karim Laghouag, peut être fier de sa première sortie au niveau 3*.
Crédit : Pauline Chevalier

Dimanche 19 juillet - 23h29 | Pauline Chevalier

Une belle première pour Mathieu Vanlandeghem à Jardy

Cette édition 2015 du CIC 3* de Jardy n’avait pas attiré un plateau très important par rapport aux années précédentes mais le concours fut organisé de mains de maître avec une attention poussée et remarquable sur le bien-être des chevaux à chaque test. Les Français, présents en force, ont dominé la situation avec une très belle première pour l’écuyer du Cadre Noir, Mathieu Vanlandeghem, associé à Safran du Chanois*ENE-HN.  

Le dressage avait mis en avant l’excellent retour de Geoffroy Soullez et Madiran du Liot, qui démontraient une fois encore leur talent dans cette discipline. Comme à Saumur, Eddy Sans et Tom du Cers ont ravi les juges qui les ont placés deuxièmes, devant Gireg Le Coz et Enzo Van’t Vennehof. Le Cadre Noir était déjà dans le coup avec quatre cavaliers de la quatrième à la septième place.

C’était, à ce moment-là, Stanislas de Zuchowicz, encore en noir pour quelques semaines, qui prenaient le meilleur avec un Quirinal de la Bastide en belle forme. Et à l’issue d’un cross difficile, massif avec quelques pièges techniques bien dosés et un chronomètre serré, surtout avec les conditions météorologiques si particulières actuellement, le capitaine prend la pôle position. Il est un des sept parcours maxi. Cette réussite parfaite sur le cross est aussi l’apanage de Mathieu Vanlandeghem et Safran du Chanois*ENE-HN, d'Arnaud Boiteau et Sultan de la Motte, tellement haut au-dessus des obstacles, de Karim Laghouag et Punch de l’Esques, toujours aussi fiable, de Mathieu Lemoine et un Onyx de Barbereau en grande forme, de Romane Yacovleff et Sabiki ou encore de Caroline Chadelat et Kadessia. Malheureusement, si cette-dernière ne connait pas de soucis sur le cross à contrario d'Eddy Sans, Gireg Le Goz, Ugo Provasi ou Didier Dhennin, elle sera retirée à la visite vétérinaire et ne pourra donc pas terminer son concours. Mais ce n’est que partie remise pour ce couple auquel le staff fédéral apporte beaucoup d’attention.

Le saut d’obstacle a tenu aussi ses promesses en terme de spectacle. Les barres ont remodelé le classement final en donnant une très belle victoire à la relève de talent Mathieu Vanlandeghem. Déjà très présent sur les podiums des épreuves de niveaux deux étoiles, le cavalier du Cadre Noir faisait ici sa première prestation en épreuve CIC 3*." Pour une première, c’est quand même formidable. Je suis forcément très heureux et ravi. Je savais que mon cheval pouvait désormais aborder ce genre d’épreuve. Avec le staff, nous avions choisi Jardy car c’est idéal pour passer le pallier du haut niveau. Je ne m’attendais pas à gagner. Bien sûr, je voulais faire au mieux pour obtenir un bon classement mais là, c’est la cerise sur le gâteau. Safran du Chanois*ENE-HN, prend de belle manière la relève de son illustre frère Ocarina du Chanois. Il a encore des progrès à faire sur le plat, notamment au galop, et nous travaillons là-dessus, mais il a de très grosses qualités de fond et de sauteur. Pour l’anecdote, ce cheval était destiné, à l’origine, à la reprise des sauteurs du Cadre Noir mais Fabien Godelle, le maître de manège, m’a laissé le sortir en jeunes chevaux à partir de quatre ans et devant ses qualités sportives, j’ai pu le conserver. C’est une chance pour moi car il complète bien mon piquet et me permet de débuter de la plus belle des manières dans les CIC 3*. Un plaisir partagé avec son collègue Arnaud Boiteau, qui prend la seconde place avec un Sultan de la Motte (demi-frère de Quoriano*ENE-HN) remarqué et remarquable. Karim Laghouag complète le podium avec son fidèle Punch de l’Esques. Le petit Anglo-Arabe, chouchou de Karim depuis toujours, est étonnant de régularité. En gros progrès dans l’épreuve de dressage, il peut faire de bonnes remontées grâce à sa fiabilité en cross et cso.

Le leader du dressage, Geoffroy Soulez, se console avec une belle quatrième place devant Mathieu Lemoine. L’espagnol Alberto Hermoso Farras qui réalise la grande performance de courir ce concours avec trois chevaux différents mais tous issus de l’élevage Anglo-Arabe espagnol CP, vient donner une note internationale au classement et prend la sixième place avec Hito CP (et la huitième avec Mirla CP), juste devant le malheureux Stanislas de Zuchowicz? qui fait tomber quatre barre avec Quirinal et se retrouve donc à la septième place finale. C’est la jeune Cyrielle Lefrevre et Krack du Feuillard qui terminent le classement à la neuvième place. Un excellent résultat pour une première pour elle-aussi.
 
Tous les Résultats ICI

À lire également...

Réagissez