Le Kaiser en son jardin à Mannheim

Ludger Beerbaum et Chiara ont été les meilleurs, remportant un barrage pourtant composé de quinze concurrents.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 19 juillet - 17h29 | Johanna Zilberstein

Le Kaiser en son jardin à Mannheim

Malgré une longue interruption due au véritable déluge qui s’est abattu sur Mannheim, le Grand Prix a bien eu lieu et a sacré le cavalier allemand le plus titré de l'histoire : Ludger Beerbaum. Un beau retour du Kaiser sur ses terres, associé à sa toute bonne Chiara. Très en forme, comme toujours, Beezie Madden a pris la deuxième place, devant Katharina Offel, dont l'entente se fait décidément bien avec Zipper.

Premier au départ, le Néerlandais Johnny Pals a démarré la compétition sur un parcours à huit points, associé à Vignet. Même score pour Michael Whitaker, en selle sur Cassionato. Juste après, Paul Estermann, en selle sur Lord Pepsi, signe le premier sans-faute de l’épreuve. Il est ensuite imité par Denis Nielsen, sur Cashmoaker. Première chance française, Jérôme Hurel commet une faute avec Quartz Rouge. Pas de problème en revanche pour Katharina Offel et Zipper, ensuite imités par David Will et Mic Mac du Tillard, vainqueurs de la grosse épreuve de vendredi, Karim Elzhogby sur Amelia, Niklaus Rutschi sur Windsor XV et Christian Ahmann sur Epleasure van’t Heike. 

Ça ne passe pas en revanche pour Pieter Devos, qui doit essuyer une faute de Candy, tandis que Laura Kraut continue à profiter de sa bonne entente avec Deauville S pour ajouter son nom à la liste des barragistes. Moins chanceux, Andre Thieme et Lucy Davis se voient pénalisés de deux fautes, respectivement associés à Conthendrix et Barron. Alors que la jeune Américaine et son alezan sortent de piste, la pluie qui s’abat sur le stade de Mannheim contraint à l’interruption de l’épreuve : le vent a mis les obstacles à terre et le sable de la piste est devenu un véritable pédiluve.

Après une pause d'une bonne vingtaine de minutes afin de remettre tout à sa place, la compétition a finalement pu repartir. Sur Van Gogh, Marco Kutscher essuie quatre points, tandis que Marcus Ehning met deux barres à terre avec Comme Il Faut 5. Meredith Michaels-Beerbaum, elle, signe le parcours parfait et rejoint les premiers barragistes en selle sur Fibonacci 17, tout comme Kevin Staut et Qurack de Falaise*HDC, Beezie Madden et Cortes C puis Ludger Beerbaum, qui sera le dernier barragiste sur Chiara. Dernier couple en lice, Daniel Deusser et First Class van Eckelghem mettent une barre à terre.

Premier en piste, Paul Estermann donne d'emblée le tempo et sort sans pénalité en 47''06. Denis Nielsen et Robert Whitaker tentent de rivaliser mais écopent respectivement d'une et deux fautes. Avec Zipper, Katharina Offel passe finalement devant le Suisse, en 43''66. Tous les barragistes suivants ne pourront s'aligner. David Will, Karim Elzhogby et Christian Ahlmann sortent de cette difficile finale avec deux fautes au compteur, tandis que Niklaus Rutschi, Laura Kraut, Meredith Michaels-Beerbaum, Kevin Staut et Janne-Friederike Mejer font tous la faute de trop. Beezie Madden et Cortes C, qui ont offert hier la victoire aux États-Unis, continuent de faire des merveilles et établissent le nouveau temps de référence en 42''73. Dernier en piste, Ludger Beerbaum réalise une véritable démonstration de tracé et abaisse encore le chronomètre de plus d'une seconde.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez