Gregory Wathelet et Conrad de Hus renouent avec le succès à Chantilly

Gregory Wathelet et Conrad de Hus ont été incontestables, étant les seuls à signer trois parcours sans faute.
Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 18 juillet - 19h19 | Johanna Zilberstein

Gregory Wathelet et Conrad de Hus renouent avec le succès à Chantilly

Gregory Wathelet a imposé son Conrad de Hus de la plus belle des manières dans le Global Champions Tour de Chantilly en étant le seul des cinquante partants à signer trois parcours sans-faute. Une belle performance qui lui a permis de prendre les devants sur les deux autres finalistes : Abdelkébir Ouaddar, sur Quickly de Kreisker, et Pénélope Leprevost, sur Vagabond de la Pomme.

 - Gregory Wathelet et Conrad de Hus renouent avec le succès à Chantilly

Pour son deuxième concours seulement depuis son retour, Vagabond de la Pomme a été impresionnant sur la piste de Chantilly.
Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Il y eut beaucoup d'appelés et peu d'élus cet après-midi, sur la grande piste Meautry. Car, sur les cinquante engagés, il n'en est resté que trois pour courir un barrage galopant mais technique, sur lequel la majorité des qualifiés se sont laissés surprendre.

La compétition pourtant a très bien commencé pour les premiers cavaliers, qui ont laissé prévoir, à tort, de nombreux sans-faute. Premier à prendre le départ, l’Ukrainien René Tebbel signe ainsi d’emblée le parcours parfait sur Forlap, immédiatement imité par Jane Richard Philips. Le Colombien Carlos Lopez manque le sans-faute de peu, en rentrant avec un point de temps dépassé sur Prince de la Mare. C’est très dur pour l’Italien Francesco Franco, dont Banca Populare Bari Cassandra ne passera pas le mur.

Numéro seize au départ, le Saoudien Kamal Abdullah Bahamdan, relance les sans-faute grâce à un joli tour de Noblesse des Tess. Une brèche dans laquelle s’engouffre Pilar Lurecia Cordon, quatrième sans-faute avec Gribouille du Lys. Pas de problème non plus pour Margie Goldstein-Engle, qui s’en sort sans encombre avec Royce. Le score est décevant pour Maikel van der Vleuten, neuf points sur VDL Groep Arera C, tandis que Bertram Allen fait quatre points avec Molly Malone V.

En selle sur Vagbond de la Pomme, Pénélope Leprevost déroule une véritable démonstration et rejoint la liste des cavaliers sans pénalité en première manche. Associé à Carlo 273, Sergio Alvarez Moya manque la seconde manche pour un pied dans l’eau, tandis que John Whitaker préfère préserver Argento après deux fautes. De leur côté, Jessica Springsteen et Abdelkébir Ouaddar sortent deux magnifiques sans-faute sur Lisona et Quickly de Kreisker.

Assurer pour l'emporter

Assurer pour l'emporter - Gregory Wathelet et Conrad de Hus renouent avec le succès à Chantilly

Malgré sa rapidité légendaire, Abdelkébir Ouaddar n'a pas réussi à être plus rapide que Gregory Wathelet.

De retour en seconde manche, Bertram Allen remet les pendules à l’heure et sort le sans-faute sur sa fabuleuse jument grise. Carlo 273 non plus n’est pas dans sa meilleure forme et commet à nouveau une faute sur ce second parcours, établissant son score final à huit points. Constant van Paesschen et Citizenguard Taalex ne se font plus avoir et signe le sans-faute. Christina Lieber, quatre points en première manche avec LB Eagle Eye, refaute une fois, erreur que ne commettent pas Scott Brash et Hello M’Lady. Pius Schwizer et PSG Juniors terminent quant à eux avec huit points au final, ayant essuyé une seconde faute sur le tour. Sans-faute malchanceux en première manche, Carlos Lopez a entre-temps appris de ses erreurs et rentre cette fois à l’heure, sans avoir touché la moindre barre, s’assurant du même coup d’un bon classement.

Premier sans-faute en première manche, René Tebbel a cette fois été le premier potentiel barragiste à s’élancer. Mais un arrêt de Forlap le pénalise et le met considérablement en retard. Il rentre donc avec huit points toutes pénalités confondues et tire un trait sur toute chance de victoire, relégué directement en neuvième place. Dans sa course, Margie Engle laisse une barre à terre et prend la sixième place du provisoire. Avec Conrad de Hus, Gregory Wathelet prouve finalement que le double sans-faute est possible et offre la possibilité d’un barrage. Mais son concurrent ne sera ni Kamal Bahamban, quatre points, ni Jane Richard Philips, qui met le dernier à terre, ni Jessica Springsteen, deux fautes sur la piste. Eblouissant en première manche, Vagabond de la Pomme l’est tout autant en seconde et arrache le barrage à Gregory Wathelet et Conrad de Hus sous la selle de Pénélope Leprevost. Une faute en entrée de double pour Pilar Cordon, qui a lancé Gribouille du Lys à vive allure, et qui ne prendra donc pas part à la finale au chronomètre. Dernier à pouvoir y figurer, Abdelkébir Ouadddar décroche son ticket et assure d’un barrage incroyable à venir.

Le podium est donc assuré de recevoir la Belgique, la France et la Maroc. Mais sur quelles marches ? Ouvreur, Gregory Wathelet galope fort, tourne court mais n’a pas l’air de prendre tous les risques. Sa finale sans pénalité en 36’’55 devient tout de même la référence à battre. Assurer le sans-faute semble d’ailleurs avoir été la bonne technique puisque Pénélope Leprevost commet une faute en entrée de double et laisse donc le Belge en tête. Mais ce n’est pas dans les habitudes de Kébir Ouaddar qui lance son Quickly aussi vite qu’il le peut. Mais une faute sur le dernier oxer, placé après une belle galopade, offre la victoire à Gregory Wathelet. Mais c’est sans regret pour le Marocain puisque son chronomètre de 36’’88 le plaçait de toute façon derrière le Belge.

Une victoire rassurante pour le couple belge, après un début de saison pas forcément évident pour Gregory Wathelet et son étalon de dix ans, qui n’avaient plus remporté un Grand Prix depuis un peu plus d’un an, lorsqu’ils avaient été couronnés dans le Grand Prix CSI 2* de Bonheiden, en juin 2014.

Les résultats ici
Les performances des Français ici
La réaction de Gregory Wathelet ici
La réaction d'Abdelkébir Ouaddar ici
La réaction de Pénélope Leprevost ici

À lire également...

Réagissez