Timothée Anciaume prend son envol à Vichy

Timothée Anciaume et Olympique Libellule
Crédit : Xavier Boudon - pixizone.com

Dimanche 12 juillet - 19h43 | Communiqué

Timothée Anciaume prend son envol à Vichy

Déjà vainqueur en 2006 du Grand Prix avec Fastourel du Cap, le Haut-Normand Timothée Anciaume s'est imposé sans trembler dans cette édition 2015. De retour à la compétition après un mois d'arrêt pour cause de problèmes de dos, Timothée signe là une très belle performance dans une finale à treize.

Anciaume, sur des ailes olympiques

Neuf ans après, le Haut-Normand signe un nouveau succès sur les bords de l'Allier. Pourtant, celui qui fait régulièrement les beaux jours de l'équipe de France n'a rechaussé les étriers que deux jours avant Vichy, victime de problèmes dorsaux qui l'ont éloigné des terrains durant un mois. La suite lui a donné raison.
 
Auteur d'un parcours pénalisé de cinq points vendredi avec Olympique Libellule, il se classe cinquième samedi de la seconde épreuve qualificative pour le Grand Prix avec l'étalon Padock du Plessis. Certes parmi les favoris de ce Grand Prix (le couple est quatrième des Grands Prix de Bordeaux et Chantilly, troisième de celui du Touquet et cinquième à Saint-Tropez), il avait face à lui de nombreux adversaires, douze pour être précis, qualifiés pour le barrage. Treize privilégiés, tout comme l'âge des deux premiers chevaux au classement final, Olympique Libellule et Vidar, la monture du jeune Espagnol Santiago Nunez Riva, décidément très en forme pour sa première participation. Dernier à partir, le Capitaine Irlandais Michael Kelly, contre toute attente, joua placé pour terminer troisième, offrant un podium très international à cette dix-neuvième édition.

Deuxième victoire pour Harold Boisset

Abonné aux podiums, déjà très en vue voici deux ans ici même, le Montpelliérain Harold Boisset repart de Vichy avec deux trophées. Après le Prix Spa & Sun in the City vendredi soir, c'est à nouveau en selle sur Palèse St Loise qu'il s'impose dans le petit Grand Prix aux couleurs de Vichy Val d'Allier à l'issue d'un barrage à onze. Lorsqu'il s'agit de vitesse, Harold et la fille de Quidam de Revel sont imbattables. Et point de galanterie ! Le Français s'offre la victoire devant quatre amazones, au premier rang desquelles la Suissesse Nadja Peter Steiner et l'Irlandaise Marion Hughes.

Le retour d'un couple célèbre

Il le sort de sa retraite régulièrement et il se retrouve souvent au classement. Ce fidèle serviteur de l'équipe de France, vice-champion du monde par équipes en 2010, n'a jamais raccroché le filet. Impossible pour Lord de Theize de cesser de parcourir les routes. C'est en compagnie de son cavalier de toujours Olivier Guillon qu'il remporte le Prix Armor Lux en ce dimanche matin, avec une facilité déconcertante. « Sortir de sa retraite lui fait du bien, il ne pourra jamais vraiment arrêter la compétition » explique Olivier. A 16 ans, le protégé d'Edith Mezard a encore de beaux restes. A la deuxième place, nous retrouvons Andrew Ramsay (USA), entraîné par George Morris, juste devant le Français Benoît Cernin.

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez