Toronto sur la route de Rio

Eric Lamaze sera l'un des membres d'une équipe canadienne de saut d'obstacles qui pourraient bien être surprenante.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Vendredi 10 juillet - 12h19 | Johanna Zilberstein

Toronto sur la route de Rio

Dès demain, Toronto, hôte des Jeux panaméricains, accueillera les cavaliers de dressage, concours complet et saut d’obstacles venus chercher une ou plusieurs médailles. Mais attention, car monter sur le podium ne suffira pas forcément pour décrocher sa place pour les Jeux olympiques de Rio. L’enjeu est donc double et les pilotes n’auront pas le droit à l’erreur.

LES ENJEUX
Bien sûr, les cavaliers sont à Toronto pour décrocher une médaille. Par équipes, d’abord, mais aussi individuelle dans des compétitions qui vont toutes s’étaler sur trois jours.
Le dressage ouvrira les hostilités avec une reprise préliminaire, suivie de la finale par équipes puis de la finale individuelle. Les couples devront être performants puisque seule l’équipe en or pourra décrocher sa qualification olympique.
Le concours complet et ses trois tests vont ensuite prendre le relai. Si le Canada, qualifié aux JO de Rio après la disqualification de la France des derniers Jeux équestres mondiaux, ne courra que pour une médaille, la meilleure des équipes non-sélectionnée repartira quant à elle avec son ticket pour Rio.
Puis les épreuves de saut d’obstacles, une Chasse le premier jour, puis la finale par équipes et la finale individuelle, viendront clôturer le rendez-vous. Les États-Unis, grands favoris, ont déjà décroché leur sélection olympique, et deux places sont à prendre à Toronto.
 
À NE PAS MANQUER
De belles cartouches viendront renforcer les rangs des grosses équipes. En dressage, les Américains pourront ainsi compter sur Laura Graves et Steffen Peters, qui s’étaient très bien comportés lors de la finale de la Coupe du monde de Las Vegas, respectivement associés à Verdades et Legolas 92. Le Canada, quant à lui, sur Belinda Trussell et Anton, son meilleur couple.
En concours complet, Boyd Martin, déjà vainqueur du premier concours complet organisé à Wellington cet hiver sur Trading Aces, sera évidemment présent, épaulé notamment par Philip Dutton. Tenante du titre, Jessica Phoenix sera en piste pour le défendre.
Enfin, en saut d’obstacles, la compétition promet d’être rude. S’il a décidé d’aligner une équipe relativement jeune, Jean-Maurice Bonneau, le sélectionneur brésilien, pourra compter sur Alvaro de Mirando, son pilier, pour encourager Pedro Veniss, Marlon Modolo Zanotelli et Eduardo Menezes. La Canada, lui, présente une belle composition, où se côtoieront Yan Candele, Tiffany Foster, Eric Lamaze et Ian Millar. Mais les favoris restent les États-Unis, représentés par Georgina Bloomberg, Kent Farrington, Lauren Hough et McLain Ward. Attention néanmoins aux "petites" équipes qui pourraient créer la surprise : la Colombie, avec Daniel Bluman et René Lopez, ou encore le Vénézuéla, avec Emanuel Andrade et Pablo Barrios.
 
DANS LE RÉTRO
Lors de la dernière édition des Jeux panaméricains, en 2011, à Guadalajara, au Mexique, les dresseurs américains avaient pris le podium d’assaut, grâce à Steffen Peters sur Weltino’s Magic, Heather Blitz sur Paragon et Marisa Festerling sur Big Tyme, respectivement en or, argent et bronze. Les États-Unis avaient donc tout naturellement remporté la compétition par équipes, devant le Canada et la Colombie.
En concours complet, Jessica Phoenix avait arraché l’or sur Pavarotti, devançant les Américains Hannah Sue Burnett sur Harbour Pilot et Bruce O’Davidson Jr sur Absolute Liberty. Les États-Unis s’étaient imposés par équipes, devant le Canada et le Brésil.
Enfin, en saut d’obstacles, l’Américaine Christine Tribble McCrea était monté sur la plus haute marche du podium sur Romantovich Take One, devançant Beezie Madden sur Coral Reef Via Volo et Bernardo Alves sur Bridgit.
Là encore, les Américains avaient pris l’or par équipes, devant le Brésil et le Mexique.
 
LE GUIDE
Les épreuves de dressage s’étendront de demain à mardi, avant de laisser la place au concours complet, du 17 au 21 juillet. Enfin, le saut d’obstacles clôturera les sports équestres olympiques du 21 au 25 juillet.
 
Le programme de la compétition ici
La liste des cavaliers engagés en dressage ici
La liste des cavaliers engagés en concours complet ici
La liste des cavaliers engagés en saut d’obstacles ici
Les listes de départ et résultats ici

À lire également...

Réagissez