Ingmar de Vos séduit par Lamotte-Beuvron

Ingmar de Vos, ici aux côtés de Serge Lecomte, a visiblement apprécié sa visite en Sologne.
Crédit : Frédérique Monnier

Mercredi 08 juillet - 16h50 | Frédérique Monnier

Ingmar de Vos séduit par Lamotte-Beuvron

Lundi, Ingmar de Vos, président de la Fédération équestre internationale, est venu passer une journée au Parc équestre fédéral, à Lamotte-Beuvron, pendant que le Generali Open de France Poney battait son plein.

Depuis la création des championnats de France poneys en 1973, c'est la première fois qu'un président de la Fédération équestre internationale venait assister à cette compétition. La journée a commencé par une visite du complexe Center Parcs des Hauts de Bruyères, à quelques kilomètres du parc équestre. Le président de la FEI s'est ensuite rendu à la Colonie, siège des bureaux de la Fédération française d'équitation, où chaque service a présenté ses attributions et ses fonctions. "Je suis impressionné par le professionnalisme du staff fédéral", reconnaît Ingmar de Vos.
 
Après le déjeuner pris au restaurant panoramique du pavillon fédéral, le président de Vos a visité le parc équestre avant de participer à une conférence de presse et de féliciter, en compagnie de Serge Lecomte, président de la FFE, les cavaliers composant les équipes de France de saut d'obstacles et de concours complet Poneys ayant décroché quatre médailles d'or (deux en individuel et deux par équipes, ndlr) lors des championnats d’Europe, qui se sont tenus en Irlande, à Millstreet, l’an passé. Puis Ingmar de Vos a suivi la finale de saut d'obstacles As Poney Élite Excellence depuis la cabine du jury avant de remettre les prix de cette épreuve remportée par Charlotte Lebas et  Quabar des Monceaux.

Développer les relations avec les fédérations nationales

"J'ai trois raisons d'être ici", a expliqué Ingmar de Vos. "Tout d’abord, la France est un grand pays équestre qui a une longue tradition et dont la fédération fait partie des dix qui ont créé la FEI. La France est aussi, avec cinq cent cinquante-sept concours en 2015, le pays qui organise le plus de compétitions internationales et les sports équestres en France se portent bien. Pour moi, c'était la moindre des choses de venir visiter la FFE. Ensuite, le président de la fédération de mon pays (Ingmar de Vos est belge, ndlr) m'avait dit, il y a quelques temps, qu'il fallait absolument que je visite le Parc équestre de Lamotte-Beuvron. Enfin, souhaitant développer les relations entre la FEI et ses membres, j'ai l'intention  au cours de mon mandat de visiter le plus de fédérations nationales pour comprendre ce qu'il faut faire pour développer davantage notre sport."
 
Très impressionné par ce qu'il a vu, le président a poursuivi : "C'est extraordinaire car je n'avais jamais vu de manifestation avec un aussi grand nombre de participants à poney. C'est un modèle extraordinaire pour le développement de notre sport. Le système de qualification basée sur la compétence sans limiter le nombre de participants est un concept qui devrait être un modèle à exporter. Le fait de voir la motivation joyeuse de tous ces enfants qui ont travaillé pendant toute une saison avec pour objectif de venir ici m'a particulièrement marqué car l'enthousiasme des jeunes est le plus important dans le sport."

Le Generali Open de France, un modèle à suivre

À la question de savoir si le Parc équestre a la capacité pour accueillir des épreuves internationales, Ingmar de Vos a répondu : "J'en suis totalement convaincu. J'ai vu le futur parcours de cross : c'est la première fois dans l'histoire du concours complet que l'on disposera pour un concours international d'un parcours de cross sur des sols spéciaux. J'ai aussi vu les plans du futur carré international, c'est fantastique ! Le parc dispose de possibilités illimitées et je serai très heureux d'assister à une épreuve internationale organisée ici. De plus, Lamotte-Beuvron, qui est au centre de la France, est plus accessible que je pensais grâce à un axe autoroutier proche."
 
Plus généralement, le président de la FEI voit d'un bon œil l'organisation des Jeux olympiques de 2024 en France : "Je suis sûr que les disciplines équestres vont être entre de bonnes mains avec la France. Les Jeux équestres mondiaux de l'an dernier ont été l'un des plus grands succès de l'histoire des JEM, notamment par le nombre des participants." Alors bientôt des championnats d'Europe ou du monde à Lamotte ? Affaire à suivre...

À lire également...

Réagissez