Tout est ouvert pour les championnats d'Europe, Patrice Delaveau

Pénalisé de quatre points dans le Grand Prix GCT du Longines Paris Eiffel Jumping, Lacrimoso 3*HDC n'en a pas moins réussi un très beau parcours. À ce stade, il reste pleine en course pour les championnats d'Europe.
Crédit : Scoopdyga

Mardi 07 juillet - 10h50 | Yeelen Ravier

"Tout est ouvert pour les championnats d'Europe", Patrice Delaveau

Auteur d’un excellent week-end au Longines Paris Eiffel Jumping, Patrice Delaveau renoue avec les victoires après un léger passage à vide ces derniers mois. Le double médaillé d’argent des Jeux équestres mondiaux de Normandie s’est confié quant à ses réussites et ses projets, notamment les championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle. Y participera-t-il avec Orient Express*HDC ou Lacrimoso 3*HDC. Il assure que rien n’est fermé à ce sujet !

GrandPrix-Replay.com : Comment avez-vous vécu ce week-end parisien ?
Patrice Delaveau : 
J’ai beaucoup apprécié ! Tout s’est très bien passé. Mes chevaux ont tous très bien sauté et j’ai eu des bons résultats.
 
GPR : Comment va Carinjo 9*HDC ? 
P.D. : 
Carinjo est en train de monter dans le camion ! Il s’en va pour l’étape du Global Champions Tour d’Estoril. Il va très bien et est en forme. Il part là-bas avec Ornella, qui disputera les deux épreuves intermédiaires. Carinjo disputera normalement les deux épreuves majeures, dont le Grand Prix de samedi soir.
 
GPR : Vos trois chevaux de tête, Orient Express*HDC, Lacrimoso 3*HDC et Carinjo 9*HDC semblent revenus à leur meilleur niveau. Quel est leur programme ?
P.D. : 
Je touche du bois, effectivement, tout le monde va bien ! (rires) Ce week-end je suis donc à Estoril avec Carinjo et Ornella. Normalement, la semaine prochaine, j’irai à Chantilly avec Lacrimoso et Ornella. Le rendez-vous suivant, c’est Londres où je me rendrai avec Orient et Carinjo. Ensuite, j’irai à Hickstead en fin de mois pour le CSIO 5* avec Lacrimoso et Léontine.
 
GPR : Lequel de vos trois chevaux de Grand Prix préparez-vous en priorité pour les championnats d’Europe ?
P.D. :
 C’est une grande question. Franchement, je prépare Lacrimoso et Orient. Nous aviserons le moment venu. Aujourd’hui, il est encore un petit peu tôt pour choisir l’un ou l’autre. Au début, nous avions dans l’idée d’emmener Lacrimoso, mais aujourd’hui, mes deux chevaux sont vraiment à égalité (Orient a royalement gagné une épreuve à Paris ce week-end et Lacrimoso a réussi un double sans-faute dans la Coupe des nations de Rotterdam, ndlr). Nous avions décidé de ne pas emmener Orient aux championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle pour pouvoir le garder frais et disponible pour les Jeux olympiques de Rio, l’an prochain. Mais aujourd’hui, tout reste ouvert. De toute manière, je n’ai pas besoin de préparer Orient ici ou là. Il sait tout sauter, il connaît tout. Lacrimoso, lui, est à égalité, mais a moins d’expérience sur les grandes pistes en herbe. Je lui laisse le temps de confirmer à Chantilly et Hickstead. Nous en saurons plus après ces concours.

"Je suis sûr que Léontine a des moyens énormes"

GPR : Vous avez Léontine Ledimar Z dans vos écuries depuis cet hiver. Si elle n’est pas forcément très démonstrative, elle a beaucoup étonné au CSIO 5* de Rotterdam en étant tout le temps sans-faute. Que pensez-vous d’elle ? A-t-elle potentiel pour disputer des Grands Prix et des championnats ?
P.D. : 
C’est une jument qui n’a que huit ans et très peu d’expérience. Elle a sauté deux épreuves importantes à Rotterdam, cotées à 1,50m et 1,55m. C’était un peu osé, mais comme c’est une jument qui ne montre pas grand-chose à 1,40m, c’était une petite expérience pour voir si j’allais ressentir d’autres sensations. Je pense qu’elle peut sauter des obstacles énormes sans être à la peine. Elle a un style très particulier, elle ne laisse rien apparaître. Je suis sûr qu’elle a des moyens énormes. J’ai déjà sauté de gros obstacles à la maison avec elle, et cela ne lui a pas fait peur du tout. Je sens qu’elle a un gros potentiel, mais c’est elle qui nous dira si elle peut sauter des gros Grands Prix. En tout cas, nous l’avons achetée dans cette optique-là. Elle est assez sensible donc je veux prendre mon temps et ne pas lui mettre trop de pression. À cet âge-là, il faut faire attention à ne pas trop leur en demander…
 
GPR : Comparé à celui de Kevin Staut, votre voisin d’écuries, votre piquet de chevaux, bien que très qualiteux, reste assez réduit. Êtes-vous à la recherche de nouveaux chevaux ?
P.D. :
 Beaucoup de gens nous proposent des chevaux. Nous en recevons, mais nous sélectionnons. J’en essaie beaucoup. Il faut renouveler et préparer la relève, car il est sûr qu’Orient et Carinjo ne courront pas jusqu’à vingt ans ! Ceci dit, moi, je n’ai plus l’âge de Kevin ! Je ne peux pas aller en concours tous les week-ends donc c’est en partie pour cela que mon piquet reste assez réduit. Mais que les gens ne s’inquiètent pas, les nouveaux vont arriver !

À lire également...

Réagissez