Du complet et de l'attelage de haut-niveau au Pin

Les installations et infrastructures des Jeux équestres mondiaux de 2014 vont trouver une seconde vie grâce au CCI et au CAI du Pin, cet été.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Mercredi 01 juillet - 11h00 | Daphné Godfroy

Du complet et de l'attelage de haut-niveau au Pin

Tous les yeux des passionnés de concours complet et d'attelage seront tournés les deux derniers week-end d'août vers le Haras du Pin. Le Grand Complet, doté d'une troisième étoile en format long, et un nouveau CAI seront organisés sur les terres normandes.

Un CCI 3* pour le Grand Complet

Du 18 au 23 août 2015, le Haras du Pin accueillera la dix-neuvième édition du Grand Complet. Pour la première fois, un CCI 3* se tiendra à cette occasion. Ce rendez-vous, initialement organisé à Martinvast dans les écuries d'André Le Goupil, ancien président de l'association Ustica, devient alors important pour les complétistes souhaitant passer avec leur monture au niveau supérieur et/ou obtenir une qualification pour les championnats d'Europe et les Jeux olympiques de Rio en 2016. En parallèle, seront également disputés un CCI 1* et des CIC 2 et 3* ainsi qu'un CCIP 2*. Pas moins de cent cinquante cavaliers sont attendus. La compétition bénéficie des infrastructures mises en place lors des Jeux équestres mondiaux de 2014. Valérie Moulin, présidente depuis 2013 d'Ustica souhaite avant tout que " l'esprit convivial demeure "et a souligné, lors d'une conférence de presse, que les JEM lui ont permis, entre autres, de recruter de nombreux bénévoles venant de tous les horizons et non plus seulement de la Manche et de l'Orne.

L'attelage regagne le Haras du Pin

Le concours complet sera suivi la semaine suivante d'un CAI 3*. Cela fait trois ans que les terres ornaises n'ont pas accueilli de telles compétitions d'attelage. Organisée par l'association Le Carrossier Normand, école française d'attelage, cette compétition se déroulera avec les mêmes obstacles que ceux des Jeux équestres mondiaux de 2014. Les organisateurs voient très loin puisqu'ils espèrent avec cette première édition d'obtenir les championnats du monde d'attelage de 2019. " Notre objectif est de démontrer à la FEI, qui sera présente cet été, que nous sommes capables d'organiser un championnat du monde," a ainsi expliqué Alain Jan, président de l'association Le Carrossier Normand.

À lire également...

Réagissez