Jean-Lou Bigot en maître à Saumur

Jean-Lou Bigot a réussi à s'imposer en doublant Thomas Carlile dans la dernière ligne grâce à deux parcours parfaits sur le cross et l'hippique.
Crédit : FFE/PSV

Dimanche 28 juin - 19h46 | Marie de Pellegars-Malhortie

Jean-Lou Bigot en maître à Saumur

Saumur a été une étape aux multiples rebondissements. Vendredi soir, la tête du classement provisoire à l'issue du dressage était occupée par l’écurie Coursier.fr en la personne d’Eddy Sans. Samedi, après le cross,  l’écurie Théault–Maximat de Thomas Carlile menait la danse mais finalement l'écurie La Cense-Concept PGO l’a emporté, grâce à Jean-Lou Bigot et Focus.

Les compteurs étaient très serrés et la moindre faute allait coûter très chère sur le dernier des trois tests au programme de ce week-end ensoleillé. Eddy Sans, meneur après le dressage en selle sur Sir Medicott, avait lui perdu toutes chances de victoires dès le cross où son fils de Campbell a refusé à trois reprises totalisant soixante points à l’arrivée. Le saut d’obstacles n’a pas non plus souri au couple pénalisé de vingt-et-un points.

Après le cross, Thomas Carlile avait pris la pôle position sur son crack Sirocco de Gers, avec lequel il a remporté le championnat du monde des Sept ans. Le fils de Dorsay a signé un parcours parfait sur le cross. La victoire était alors à portée de main.

Bigot plus fort que tous

Finalement, le saut d’obstacles a tout bouleversé. Alors que Thomas Carlile a renversé une barre sur le dernier élément du triple, Jean-Lou Bigot, lui, a su déjouer toutes les difficultés avec son bien nommé Focus et a ainsi dérobé la coupe. Le duo n’avait pas réussi un bon dressage et pointait alors au milieu du classement mais son parcours sans pénalité au cross lui avait permis de remonter à la quatrième place. N’effleurant pas une barre en saut d’obstacles, le cavalier s’est imposé. Le podium a finalement été complété par Karim Florent Laghouag et Punch de l’Esques qui ont fauté sur le premier obstacle, voyant ainsi toutes leurs chances de victoire s’envoler.
 
Les complétistes se retrouveront pour la prochaine étape au haras du Pin, où s’est tenu le cross des Jeux équestres mondiaux cet été, du 30 juillet au 2 août.

À lire également...

Réagissez