Les Français envahissent Knokke

Philippe Rozier et Rahotep de Toscane ont été les meilleurs, hier soir, à Knokke.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 27 juin - 10h02 | Yeelen Ravier

Les Français envahissent Knokke

Hier soir, 20h10, s'est disputée une épreuve à 1,50m au chronomètre au CSI 5* de Knokke, en Belgique. Après les deux victoires de Julien Épaillard, Philippe Rozier s'est offert le trophée associé de son fabuleux Rahotep de Toscane en signant le sans-faute le plus rapide. Pénélope Leprevost, en bonne camarade, l'a accompagné, en selle sur Nice Stephanie. Harrie Smolders et Regina Z ont complété ce trio.

C'est à la tombée de la nuit que l'épreuve phare de la journée a lancé son coup d'envoi. Après le premier parcours ponctué de douze points de Emma Augier de Moussac et sa Kanonja, le Daniel Bluman a signé un sans-faute. Le Colombien a franchi la ligne d'arrivée sans pénalité, en selle sur Conconcreti Apardi, avec un chronomètre de 65''11. Il n'est resté que très provisoirement en tête puisque Philippe Rozier est venu le déloger juste après. Aux rênes de son excellent Rahotep de Toscane, le tricolore a signé la partition parfaite en 62''98. Nombreux sont ceux qui ont tenté de devancer le Français, sans réussite. Pieter Devos avec Candy et René Tebbel sur Suspens Floreval ont tout de même bouclé le score vierge avec de bons chronomètres, non suffisants à la victoire. La deuxième française à se présenter, victorieuse à Cannes il y a deux semaines, Pénélope Leprevost, a déroulé un tour parfait en 63''76, aux commandes de sa si rapide Nice Stephanie, prenant la suite de Philippe Rozier. Lui succédant, Harrie Smolders a serré ses courbes avec Regina Z, mais n'a pu franchir la ligne d'arrivée avant 63''80, s'installant derrière les deux Français. Frédéric David, accompagné d'Equador van't Roosakker, n'a pu éviter deux fautes sur le difficile parcours. Nombreux sont ceux qui en ont fait les frais. Élimination pour Bliss Heers sur Cortina 179, abandons pour Carlos Lopez avec Prince de la Mare ou encore pour Janne-Frederike Meyer et Grace 319, les difficultés ont été de taille.
 
Néanmoins, les vainqueurs du Grand Prix du CSIO 5* de Lummen, Jérome Guéry et Papillon Z, ont démontré que le sans-faute était à portée de main et ont hérité d'un bon chronomètre en 65''09. Leopold van Asten l'a imité quelques partants plus tard, sans accrocher le tempo du trio gagnant provisoire. Ayant connu un début de week-end difficile avec de lourds scores, Constant van Paesschen a bouclé le zéro avec le bondissant Toscan de Sainte-Hermelle en 64''12. Très en forme en ce moment, Simon Delestre en a fait de même en selle sur Chesall, son prometteur fils de Casall. Petite déception ensuite pour Abdel Saïd, qui, associé à Dakota, a réalisé le plus rapide chronomètre de l'épreuve mais a écopé de quatre points. Dernier tricolore à se présenter, Julien Épaillard n'est pas parvenu à s'offrir une troisième victoire, fautant en début de tour avec Pigmalion du Rozel.
 
Aucun des quarante-neuf athlètes n'est finalement parvenu à remplacer Philippe Rozier sur son trône. Joli doublé pour les tricolores, qui ont offert la troisième Marseillaise 5* de ce week-end belge.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez