Le chantier pharaonique du Longines Paris Eiffel Jumping

Dès le 4 juillet prochain, la piste du Longines Paris Eiffel Jumping accueillera les meilleurs cavaliers du monde.
Crédit : Marion Gergely

Vendredi 26 juin - 19h22 | Marion Gergely

Le chantier pharaonique du Longines Paris Eiffel Jumping

À une semaine du coup d’envoi du Longines Paris Eiffel Jumping, le chantier est en effervescence au bout du Champ-de-Mars, devant l’École militaire à Paris. Tous les détails sont étudiés pour le plus grand confort des cavaliers, chevaux, médias et spectateurs. Deux mille quatre cents tonnes de sable ont été acheminées en plein centre de la capitale pour accueillir quelque deux cent cinquante chevaux et cent trente cavaliers.

Toute l’équipe du Longines Paris Eiffel Jumping s’affaire à la tâche du montage depuis quelques jours déjà. Un nouvel agencement a été mis en place cette année pour permettre au grand public d’être encore plus proche de l’événement. Les enfants auront ainsi la chance d’être au plus près des chevaux avec deux paddocks, où se trouveront des poneys ainsi que des Mérens. Les plus jeunes pourront s’initier à la voltige dans un petit manège spécialement mis en place pour eux.

Virginie Coupérie-Eiffel, organisatrice de l’événement, a souhaité préserver au maximum l’environnement exceptionnel du Champ-de-Mars à travers une politique éco-responsable pendant toute la durée de la compétition. Les Mérens qui se trouveront dans l’un des paddocks seront ainsi présents pour herser les carrières. Les chevaux lourds seront donc mis à l’honneur au même titre que tous les chevaux de sport en compétition.

Toutes les personnes désirant accéder au concours pourront le faire de manière totalement gratuite. Environ trois mille places seront disponibles, ainsi qu’une Fan Zone sur la pelouse du Champ-de-Mars. Cette zone permettra au public d’être au plus près du haut niveau tout en pique-niquant en famille. Le paddock des cavaliers sera juxtaposé au village des exposants, lequel bénéficie d’un nouvel agencement cette année. L’accès du paddock à la piste se fera en passant devant le village, les cavaliers arrivant face à la tribune des spectateurs et à côté de celle réservée à la presse.

Savoir-faire à la française

Savoir-faire à la française - Le chantier pharaonique du Longines Paris Eiffel Jumping

Crédit : Marion Gergely

Pour Virginie Coupérie-Eiffel, le savoir-faire à la française reste un atout majeur et une nécessité pour cet événement. "À l’origine, le Champ-de-Mars était un hippodrome, puis une école militaire a été mise en place. Il était donc nécessaire de réorganiser un concours ici, même si les autorisations ne sont pas facile à obtenir et qu’il y a beaucoup de contraintes pour s’insérer dans cet environnement."

Le concours mettra en valeur des créations nationales, notamment à travers le village des exposants, mais pas seulement. Deux restaurants éphémères seront mis en place. Aux fourneaux, on retrouvera des maîtres de l’art de vivre à la française. Alain Ducasse descendra de sa tour Eiffel pour ravir les papilles des convives.

Le sable est également une préoccupation et une fierté de la descendante de Gustave Eiffel, voulant montrer que les Français sont capables de créer les meilleurs sols possibles.

Virginie Coupérie-Eiffel est aussi très fière de la chemise officielle du Longines Paris Eiffel Jumping. Fabriquée en France, cette dernière représente tous les cavaliers présents lors de l’édition 2014. Certains pourront peut-être jouer à reconnaître tous ces cavaliers peints.

Accès gratuit

Le concours sera accessible gratuitement au public pour le plus grand bonheur des amateurs, mais aussi des non-initiés. Cette gratuité est permise par le soutien des sponsors et aux recettes des espaces d’hospitalité créés au bord de la piste.

À partir du 3 juillet, les spectateurs accèderont au site terminé. Chevaux et cavaliers commenceront quant à eux à arriver dès le 1er juillet à partir de 14h et jusqu’au lendemain. La visite vétérinaire est programmée le jeudi 2 juillet à 14h.

À lire également...

Réagissez