Lucy Davis en baronne à Rotterdam

Après presque deux ans sans victoire, Lucy Davis et Barron sont revenus au sommet, cet après-midi, à Rotterdam.
Crédit : CHIO Rotterdam

Dimanche 21 juin - 18h05 | Johanna Zilberstein

Lucy Davis en baronne à Rotterdam

Au bout d’un barrage à seize partants, parmi lesquels les meilleurs cavaliers du monde, Lucy Davis s’est offert le Grand Prix CSIO 5* de Rotterdam. Sur le très bon Barron, la jeune Américaine a devancé Daniel Deusser sur Cornet d’Amour et Marcus Ehning sur Comme Il Faut 5.

Après près de deux ans sans victoire dans un Grand Prix CSI 5* - la dernière était à Lausanne, en septembre 2013 – Lucy Davis et Barron ont à nouveau brillé au plus haut niveau. Au terme d’une première manche où dix-huit pilotes se sont laissés surprendre par la faute de trop, l’amazone américaine a triomphé de seize barragistes, face aux couples les plus en forme du moment.
 
Mais tous n’ont pas eu cette chance. Christian Ahlmann, sans-faute  aux obstacles avec Epleaser van’t Heike, a ainsi dû écoper d’un point de temps dépassé, qui l’a privé de barrage. Plusieurs couples ont également dû renoncer à prendre part à la finale au chronomètre, pour une seule faute. Le couple champion du monde en titre, Jeroen Dubbeldam et Zenith SFN ont été de ceux-là, rentrant avec quatre points au compteur, tout comme Mathieu Billot, meilleur Français sur Shiva d’Amaury, Roger-Yves Bost, qui montait Qoud’Cœur de la Loge, et Jérôme Hurel, sur son bon Quartz Rouge. Le total est en revanche un peu plus lourd pour Aymeric de Ponnat, qui a commis deux fautes avec Armitages Boy.
 
On notera également la bonne performance du Péruvien Alonso Valdez Prado, qui termine avec un total de cinq points toutes pénalités confondues, en selle sur Ferrero van Overis. Ça n’était pas le jour, par contre, de Patrice Delaveau, qui a préféré jeter l’éponge avec Orient Express*HDC, tout comme Jessica Mendoza sur Spirit T, Michael Whitaker sur Amai ou encore Kent Farrington sur Willow.

Indétrônables Lucy et Barron

Au final, seize couples se sont retrouvés au barrage. Premier à s’élancer, Paul Estermann, plutôt régulier avec Castlefield Eclipse, met une barre à terre au cours d’un tour qu’il boucle en 45’’99. Sur For Cento, Jos Lansink commet également une barre à terre mais rentre avec près de cinq secondes de retard sur le Suisse. Finalement, Leopold van Asten et VDL Groep Zidane sont les premiers à inscrire le barrage sans pénalité, établissant le premier chronomètre de référence en 43’’02. Mais le temps du Néerlandais est facilement abaissé par Niklaus Rutschi sur Windsor XV, puis Joe Clee associé à Utamaro d’Écaussinnes, et enfin Lucy Davis sur Barron.
 
Le chronomètre américain de 30’’49 ne va plus être battu. Sur le jeune Giovanni van het Scheefkastel, Pius Schwizer a de nouveau impressionné en signant un second sans-faute mais sans parvenir à rattraper Lucy Davis. Maikel van der Vleuten a quant à lui mis une barre à terre avec VDL Groep Verdi. Sans faute, Douglas Lindelöw sur Casello, Piergiorgio Bucci sur Casallo Z, Marcus Ehning sur Comme Il Faut 5, Henrik von Eckermann sur Cantinero, Daniel Deusser sur Cornet d’Amour, Ludger Beerbaum sur Chiara 222 et Denis Lynch sur All Star 5 vont tous s’approcher du chronomètre de Lucy Davis sans l’atteindre. Dernière chance de l’arrêter, Harrie Smolders commet une faute sur Emerald.
 
Jolie victoire pour Lucy Davis et Barron, qui n’était pas ressorti en compétition internationale depuis la finale de la Coupe du monde de Las Vegas, en avril dernier.

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez