Les Britanniques poursuivent leur domination à Cannes

Sur Aristo Z, Ben Maher a continué à faire résonner le God Save the Queen au coeur du Stade des Hespérides de Cannes.
Crédit : Stefano Grasso/GCT

Samedi 13 juin - 00h10 | Yeelen Ravier

Les Britanniques poursuivent leur domination à Cannes

L'unique épreuve du jour du CSI 5* de Cannes vient se terminer et a glorifié Ben Maher, aux rênes de son si rapide Aristo Z. Avec une seconde de moins, Scott Brash a été rétrogradé sur la deuxième marche du podium, en selle sur Hello Annie. La Française Pénélope Leprevost a conclu ce joli podium, associée à Nice Stephanie.

C'est à la nuit tombée, à 21h15, qu'a commencé l'unique épreuve CSI 5* de la journée, aux barres à 1,50m. Quarante-six athlètes se sont affrontés sur un tour subtil, avec notamment trois doubles, concocté par Uliano Vezzani. Le premier tour sans-faute a tardé à se faire applaudir. Partie en numéro douze, Pénélope Leprevost a déroulé une partition parfaite sur Nice Stephanie. Pas très en forme auparavant à cause d'une blessure, Status a lui aussi sorti le sans-faute, piloté par Rodrigo Pessoa.
 
Jérome Hurel n'a pas eu cette chance, écopant de huit points en début et fin de tour, accompagné d'Ohm de Pontual. Julien Épaillard a également accusé deux fautes, en fin de parcours, en selle sur Cristallo A*LM. Quant à Simon Delestre, après une bonne touche sur le numéro sept, il a fait chuter l'avant dernier sur Chesall. Sans surprise, les deux génies Scott Brash et Bertram Allen, n'ont touché aucune barre avec leurs Hello Annie et Quiet Easy 4. Déception en revanche pour Kevin Staut. Aux rênes de son emblématique Silvana*HDC, le Tricolore a pêché sur l'oxer numéro sept, s'étant fort décalé à l'abord.

Pénélope et Christian partagent le même chronomètre

Plusieurs cavaliers feront les frais de cette dure ligne, notamment Gerco Schröder et son prometteur Glock's Lausejunge ou encore Philippe Rozier et le fabuleux Rahotep de Toscane. Christian Ahlmann a été le seul Allemand à boucler le score vierge aux commandes de son neuf ans Reavnir. Il a été immédiatement imité par Ben Maher et Aristo Z, très en forme ce week-end. Le dernier partant, Henrik von Eckermann, a rejoint ses sept camarades au barrage avec For Sale 6. À noter la très bonne performance de Daniel Deusser et sa nouvelle complice Ratina des Rondets, qui ont écopé d'un petit quatre points sur l'entrée du double numéro huit.
 
Partie en ouvreuse du barrage, Pénélope Leprevost a réitéré sa performance, en 33''83, avec la rapide Nice Stephanie. Parti à sa suite, le champion Rodrigo Pessoa l'a imité, lui, assurant cependant le sans-faute. Vainqueur hier soir de l'épreuve majeure avec sa même Hello Annie, Scott Brash a devancé le chronomètre de la Française, prenant la tête de l'épreuve.
 
Le prodige Bertram Allen n'a pas fait tomber de barre non plus mais a préféré sécuriser sur Quiet Easy 4, préparant certainement le Grand Prix de demain. Fait rare dans ce sport si pointu, Christian Ahlmann a franchi la ligne d'arrivée sans-faute avec exactement le même chronomètre que Pénélope Leprevost, associé à Reavnir. Ben Maher s'est élancé avec Aristo Z et a mis tout le monde d'accord en finissant en 32''76. Ultime partant à partir, Henrik von Eckermann a fait un superbe tour mais a pêché sur l'avant-dernier obstacle sur la bonne For Sale 6.

Le God Save The Queen a donc résonné une fois de plus au stade des Hespérides grâce cette fois-ci à Ben Maher.

À lire également...

Réagissez