Patrick Kittel double la mise à Compiègne

Après avoir remporté le Grand Prix, Patrick Kittel et Déjà se sont adjugés la Reprise Libre en Musique du CDI 4* de Compiègne.
Crédit : Françoise Lefort

Dimanche 07 juin - 23h00 | Françoise Lefort

Patrick Kittel double la mise à Compiègne

La matinée a commencé au CDI de Compiègne avec le Grand prix Spécial du 3* qui accueillait quinze couples et a sacré le Bleu Marc Boblet. La deuxième épreuve était la Reprise Libre en Musique consacrée aux cavaliers du CDI 3* qui avaient eu à choisir la veille entre cette épreuve où le Grand Prix Spécial. Spencer Wilton s’est une nouvelle fois imposé en terres françaises. Enfin Patrick Kittel a remporté la RLM du CDI 4* après avoir raflé la mise hier dans le Grand Prix en selle sur Déjà.

Après sa victoire de vendredi dans le CDI 3*, le Français Marc Boblet a une deuxième fois fait retentir la Marseillaise grâce à une remarquable reprise aidé d’une Noble Dream aérienne. Le Britannique Spencer Wilton remporte alors pour la seconde fois du week-end une deuxième place avec le même cheval, Super Nova II. L’an passé le couple s’était illustré à Barcelone. La Belge Laurence Vanommeslaghe est montée sur la troisième marche du podium accompagné de son Hannovrien, Avec Plaisir. Ce fut une épreuve très disputée du premier au dernier compétiteur. Marc Boblet, radieux et heureux a livré ses impressions : "La jument a été formidable, bien que plus chaude et délicate que vendredi. J’ai une chance extraordinaire de la monter et aussi d’être accompagné par ses propriétaires. Laura Dallara confirmera que Noble Dream a beaucoup de caractère et que c’est tout sauf un cheval pour amateur !  C’est vrai, elle a ses humeurs, on sait tout de suite en allant la voir au box le matin si elle est bien lunée ! Après ce très beau concours, elle va se reposer avant Rotterdam, ce sera très bon pour son mental, ce qui est essentiel."

Sept couples étaient ensuite au départ de la Reprise Libre en Musique dont Spencer Wilton avec Numberto, son deuxième cheval, la Néerlandaise Joyce Van Schaick, Niina Nilosaari la Finlandaise, la Luxembourgeoise Diane Erpelding, la Laïwanaise Vivian Chang et deux Tricolores, la vice-championne de France Sarah Casanova et Ludovic Henry. Le Britannique Spencer Wilton remporte l’épreuve, devant la Luxembourgeoise Diane Erpelding avec Woltair et la Finlandaise Niina Nilosaari avec Kom Ragdoll . La Bleue Sarah Casanova termine cinquième avec Ulan.

Et de deux pour Patrick Kittel

Treize couples se sont finalement affrontés dans le dernier acte de cette compétition compiégnoise, la Reprise Libre en Musique du CDI 4*.

La seule Française engagée, Stéphanie Brieussel était non partante. L’épreuve a été très disputée, avec des musiques homogènes pour chaque reprise, contrairement à celles du CDI 3* pas toujours en harmonie. Le Suédois Patrick Kittel, déjà victorieux hier du Grand Prix, a remporté d’une main de maître sa seconde épreuve du week-end avec Déjà. Anna-Mengia Aerne pour la Suisse associée Raffaelo Va Bene s’est classée deuxième devant l’Australienne Briana Burgess avec La Scala 3.
Patrick Kittel à la remise des prix a déclaré : "Je suis très heureux. Je me plais beaucoup à Compiègne. C’est la troisième fois que je monte sur cette musique, (une création rythmée par Stevie Wonder, ndlr). Déjà n’a pas peur de la musique, elle a déroulé magnifiquement les figures. Ce concours restera pour moi un très bon week-end car, dans cette épreuve mon élève, Anna-Mergia Aerne, qui a terminé seconde, et mon épouse, Lyndal Oatley, quatrième pour l’Australie avec Sandro Boy."

Raphaël Saleh, le président français du jury, a conclu : "Cela a été une épreuve très agréable à juger, avec de bons chevaux. La jument de Patrick Kittel, Déjà, âgée de onze ans a été hors du commun aux trois allures. Le couple suisse, Anna-Mengia Aerne et Raffaelo Va Bene, a fait un très beau travail au piaffer, et au passage, dans l’harmonie et l’aisance. Les deux Australiennes ont été également performantes. L’association Compiègne Equestre qui organise ce concours progresse d’année en année et devrait, je pense,  encore monter d’un cran."

2016 sera-t-elle l’année d’un CDI5* ?

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez