Et de deux pour Romain Duguet et Quorida de Trého à Saint-Gall

Romain Duguet ramène chez lui une deuxième coupe en 5* après sa victoire aujourd'hui dans le Grand Prix du CSIO 5* de Saint-Gall avec Quorida de Trého.
Crédit : Scoopdyga (archives)

Dimanche 07 juin - 21h36 | Marie de Pellegars-Malhortie

Et de deux pour Romain Duguet et Quorida de Trého à Saint-Gall

Cet après-midi certains des meilleurs cavaliers du monde s'étaient donné rendez-vous sur la majestueuse piste en herbe de Saint-Gall, en Suisse, afin d'y jouer le dernier acte du CSIO 5*. Le plus français des Suisses, Romain Duguet, aux commandes de Quorida de Treho, a décroché sa deuxième victoire dans un Grand Prix de ce niveau quelques semaines après celle du CSI 5* de Paris sous la verrière du Grand Palais. 

Cinquante couples ont tenté leur chance dans ce Grand Prix se disputant en deux manches. Dix ont trouvé la clé du parcours et parmi eux des pilotes de renom à l'image de Steve Guerdat et son champion olympique, Nino des Buissonnets, Romain Duguet, Harrie Smolders associé à son fils de Diamant de Semilly, Emerald, ou encore le champion d'Europe en titre, Roger-Yves Bost en selle sur Qoud'Coeur de la Loge. Trois duos n'ayant pas effleuré de barre mais s'étant laissés piéger par le chronomètre ont pu repartir en seconde manche dont le Bleuet Cédric Angot avec son puissant Rubis de Preuilly.

Hégémonie suisse

Sept des dix cavaliers sortis du parcours initial avec un score vierge de toute pénalité ont réitéré l'exploit et ont ainsi été départagés par le chronomètre. Ce dernier a joué en la faveur de Romain Duguet qui, devant son public a gagné la course finale avec sa fille de Kannan, Quorida de Treho, arrêtant le chronomètre sur 46'48. Après avoir remporté le Grand Prix de La Baule il y a deux semaines, cette fois-ci, Steve Guerdat et Nino des Buissonnets se sont inclinés devant leurs compatriotes pour quatre-vingt centièmes de retard. Les produits de Kannan ont ainsi rappelé la qualité de sa progéniture en briguant les deux premières places de ce Grand Prix au plus haut niveau. Darragh Kenny Z a quant à lui accroché une belle troisième place avec le bien nommé Sans Soucis Z plus d'une seconde derrière les champions olympiques. 

Mention spéciale pour Jessica Mendoza qui réalisent des débuts en grande pompe au plus haut niveau. Déjà classée dans le Grand Prix du CSI 5* de Shanghai, la Britannique âgée de dix-neuf ans seulement s'est octroyé une très belle quatrième place sans que son Spirit T ne faute une seule fois de la journée. Devant son public Janika Sprunger a mené sa Bonne Chance Cw à la cinquième place. Après la perte de son crack Palloubet d'Halong parti il y a maintenant un an et demi rejoindre les rangs de l'équipe qatarie, l'amazone semble avoir trouvé en un autre fils de Baloubet du Rouet un compagnon de choix pour l'avenir. Le Néerlandais Harrie Smolders et la Suissesse Nadja Peter-Steiner ont clôt la valse des doubles sans-faute. Respectivement aidés d'Emerald et Celeste 26, les athlètes ont terminé sixième et septième. La meilleure performance hexagonale a été signée par Cédric Angot. S'il n'a pu éviter une faute de son étalon en seconde manche, le cavalier a néanmoins clôt son week-end suisse par une huitième place. Roger-Yves Bost a quant à lui dû se contenter d'une douzième place après que son fils d'Idéal de la Loge a fauté à deux reprises dans la deuxième partie d'épreuve. 

Aymeric de Ponnat, parti en ouvreur avec son joueur Armitages Boy, a commis une faute le privant de seconde manche. Le fils d'Armitage signe néanmoins un retour réussi au plus haut niveau après avoir été arrêté cet hiver pour blessure. La compétition helvétique n'a pas souri à Kevin Staut qui s'est vu éliminé avec Ayade de Septon*HDC après une impressionnante chute sur l'oxer de sortie de triple. Plus de peur que de mal apparemment. 
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez