Vendredi 05 juin - 09h45 | Pauline Chevalier

"La carrière d'Ocarina est terminée", Donatien Schauly

Au lendemain du cross du Grand National du Lion d’Angers, c’était la stupéfaction avec l’abandon du couple leader Ocarina du Chanois et Donatien Schauly. Les quadruples champions de France qui faisait leur deuxième épreuve à ce niveau après près de deux ans d’arrêt sont stoppés en pleine ascension et malheureusement, leur histoire en concours complet semble terminée.

Depuis samedi soir, Donatien Schauly enchaine les coups de téléphone. Il faut refaire l’organisation de sa saison 2015 et surtout trouver la meilleure des solutions pour son fidèle compagnon Ocarina du Chanois qui s’est blessé lors du cross du Lion d’Angers. "C’est une bien mauvaise nouvelle. Sa jambe, celle qui avait déjà présenté des microlésions lors des Jeux olympiques de Londres et que l’on avait soignée, a rebougé et présente une tendinite", s'est désolé le complétiste. "Nous savions que même si la première fois, la lésion n’était pas grave, une fragilité était avérée mais personne ne pensait que cela relâcherait comme ça. Sur le cross, Ocarina a couru avec aisance et il était même mieux au fur et à mesure du tour car il sautait de mieux en mieux en se relâchant dans son dos, c’était top. Jamais je ne l’ai senti mal ou prendre un mauvais abord. Après Tartas, ce parcours était extra, pas trop massif, sur un bon sol pas trop dur et donc les efforts n’étaient pas excessifs. C’est lors de la phase de récupération, quand je suis repassé au trot, que j’ai senti qu’il y avait un soucis et le problème c’était que à froid, cela s’est révélé plus grave."

La déception passée, Donatien veut désormais soigner son partenaire pour lui donner une belle fin de carrière. "Il est clair que la carrière en concours complet  d'Ocarina est terminée. Mais nous cherchons actuellement la meilleure solution pour le soigner et je pense pouvoir le retrouver plus tard sur du saut d’obstacles, des concours de dressage aussi pourquoi pas. Ocarina est un cheval très proche de l’homme et l’abandonner dans un pré pendant un an ne serait pas une bonne solution. Nous allons le soigner après la période de repos et le protocole classique et ensuite, nous verrons aussi avec une ferrure adaptée pour ne pas trop solliciter ses tendons. Il est vrai qu’Ocarina a toujours été cagneux depuis le boulet et que donc les vétérinaires nous ont dit que cela engendrait une fragilité. Aujourd’hui, nous devons faire face."

"Le haut-niveau est devenu impossible"

Donatien perd donc sa deuxième cartouche pour une éventuelle sélection pour les championnats d’Europe et met ainsi, de manière immédiate, sa carrière internationale entre parenthèse. Mais le cavalier est philosophe et sa réaction face à cette situation est à saluer. "Les faits sont là et même s’il avait encore de belles échéances à vivre, il faut aujourd’hui changer d’orientation. C’est sûr qu’avec la perte  dramatique de Cadiz au mois de mars, c’est un double coup dur et que le haut niveau est donc devenu impossible. Mais je vais me réorganiser et repartir à zéro."
 
Donatien Schauly doit donc maintenant recommencer à former ses jeunes recrues. "J’ai fait une sélection dans mes jeunes, j’ai deux quatre ans, un cinq ans et un six ans que je vais beaucoup plus travailler (ils ont déjà fait des progrès énormes en une semaine finalement). Si les quatre ans vont juste se former, les deux autres débutés à Sandillon vont rattraper le circuit pour pouvoir aller à Pompadour. Pendant ce temps-là, je vais remettre Quinoa Polka*Mili en route plus activement pour pouvoir être encore un peu présent sur le circuit du Grand National et continuer de remettre en route Pivoine des Touches qui elle aussi va conserver une certaine fragilité à gérer. De toute façon, s’effondrer ne sert à rien, il faut repartir et je vais profiter de l’expérience que j’ai eu avec Ocarina que j’ai dressé depuis le début pour revenir et faire encore mieux !"

À lire également...

Réagissez