Éric Levallois reporte son retour

Éric Levallois en pleine reconnaissance lors du CSI 5* de Villepinte, en décembre dernier. Photo Scoopdyga

Mardi 02 juin - 18h42 | Yeelen Ravier

Éric Levallois reporte son retour

Absent depuis fin 2009 des listes de départ et des feuilles de résultats, Éric Levallois devait faire son retour en compétition ce week-end lors du CSI 2* de Saint-Tropez se déroulant dans le cadre de l’Athina Onassis International Horse Show. Il a finalement décidé de différer ce retour.

Éric Levallois à cheval et en concours! Une sacrée surprise qui devait se produire ce week-end dans le Var, non loin de la mythique plage de Pampelonne. Le passionné, grand nom de l’élevage et du sport français, devait monter Ruskaya Semilly, une jument de dix ans, fille de son illustre complice Diamant de Semilly.

Fin décembre 2009, le cavalier avait été victime d’un grave accident de la route près de Rouen au retour du CSI 5* de Malines, passant tout près de la mort. Touché à la moelle épinière, le Normand avait dû subir plusieurs opérations et poursuivi une longue convalescence jusqu’à pouvoir remarcher, ce qui constituait déjà une grande victoire contre le mauvais sort. Cet accident avait mis un terme à une fructueuse année de concours, essentiellement marquée par des résultats prometteurs avec la jeune Nayana, évoluant aujourd’hui sous la selle de Pénélope Leprevost. Le duo avait pris la quatrième place du Grand Prix CSI 2* de Villepinte, début décembre 2009.

L’un des quatre mousquetaires de Jerez !

Depuis quelques années, Éric Levallois consacre beaucoup d’énergie et de temps au coaching, notamment auprès de la cheikha émiratie Latifa al-Maktoum, avec des progrès très notables à la clé.
Champion d’Europe Jeune Cavalier en 1984, champion de France Senior et surtout champion du monde par équipes et neuvième en individuel des Jeux équestres mondiaux de Jerez de la Frontera en 2002, Éric Levallois avait également été médaillé d’argent par équipes aux championnats d’Europe en 2003. Son parcours exceptionnel est indissociable des légendaires cracks Graine d’Oria, Le Tot de Semilly et l’extraordinaire Diamant de Semilly.

Cet après-midi, il a finalement décidé de se désengager de Saint-Tropez. Quoi qu'il en soit, à cheval comme à peid, la rédaction lui souhaite le meilleur.

Plus d'infos à suivre...

Yeelen Ravier (mis à jour à 15h12)

À lire également...

Réagissez