Mardi 02 juin - 12h37 | Yeelen Ravier

Nicolas Delmotte, Number One à Bourg-en-Bresse

L'annuel CSI 4* de Bourg-en-Bresse, qui a accueilli ce week-end un plateau particulièrement relevé, s'est achevé par la victoire de Nicolas Delmotte et l'excellent Number One d'Iso*Un Prince dans le Grand Prix. Frédéric David a terminé deuxième aux rênes d'Equador van't Roosakker, tandis que Mathieu Billot a complété le podium, associé à Shiva d'Amaury.
 
À 15h, le Grand Prix international de Bourg-en-Bresse a lancé son coup d'envoi sous un beau soleil. Comme hier soir lors de la grosse épreuve du jour (lire ici), les partants, au nombre de cinquante, ont eu bien des difficultés à surmonter pour signer le sans-faute. Le premier cavalier à boucler le score vierge a été Mathieu Billot, accompagné de Shiva d'Amaury. Heureux de son double sans-faute dans la Coupe des nations et dans le Grand Prix du CSIO 3* de Drammen, il y a deux semaines (lire ici), le duo a montré une nouvelle fois tout son talent. Petite contre-performance pour Philippe Rozier, passé juste avant lui, qui a préféré abandonner après plusieurs fautes de Quel Chanu, peut-être un peu émoussé de sa troisième place la vieille. Nicolas Delmotte a rejoint son coéquipier sur le banc des sans-fautes, déroulant un superbe tour en compagnie de Number One d'Iso*Un Prince, auteur d'un formidable début de saison.
 
Les barres pleuvent sous le soleil Rhône-Alpin
 
De grands noms du sport, partis favoris, se sont heurtés à la subtilité des enchaînements, notamment sur les deux doubles placés en milieu de parcours. Katharina Offel sur Air Chin Z, Daniel Bluman avec Conconcreto Apardi ou encore Olivier Guillon et Silveur Deux de Virton*HDC ont en effet pêché sur ces combinaisons. Jérome Hurel et Abdelkebir Ouaddar, accueillis comme des stars, ont malheureusement fauté sur l'avant-dernier et le dernier obstacles malgré de bonnes choses d'Ohm de Pontual et Quickly de Kreisker. Éblouissant le public de ses coups de jarret à répétition, Ricoré Courcelle a manqué de réaliser le troisième sans-faute avec Aymeric de Ponnat pour un malheureux petit point de temps. Petite frayeur ensuite pour Quirha de P'aime, la monture de Geoffroy Bouret, qui, en plein milieu de tour, a perdu son filet. Il a fallu attendre le quarante-deuxième engagé pour applaudir le troisième score vierge. Frédéric David et Equador van't Roosakker n'ont en effet effleuré aucune barre. L'ultime concurrent, le Belge Wilm Wermeir, s'est également qualifié pour le barrage, aux rênes de Garrincha Hedoniste.
 
Le premier des quatre barragistes à s'élancer a été Mathieu Billot. En selle sur Shiva d'Amaury, le pilote a déroulé un très rapide et joli tour mais a malheureusement écopé d'une faute. Nicolas Delmotte est alors entré en piste. Galopant et serrant ses courbes, sans prendre tous les risques non plus, le revenant en équipe de France a signé un superbe parcours en 47''67 avec son Number One d'Iso*Un Prince. Frédéric David a, lui, choisi de sécuriser un score vierge et a franchi la ligne d'arrivée sur Equador van't Roosakker avec un point de temps. Parti en dernier, Wilm Wermier, avec Garrincha Hedoniste, a fait frémir les supporters français. Avec un chronomètre de 47''09, le Belge aurait pu s'adjuger la victoire du Grand Prix mais a fauté sur l'ultime obstacle.
 
C'est donc une victoire tricolore et bien méritée pour Nicolas Delmotte et Number One d'Iso*Un Prince, qui n'ont cessé de répéter les sans-fautes depuis le début de la saison.
 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez