Scott Brash et Hello Sanctos doublent la mise à Aix-la-Chapelle

Photo Michael Strauch

Mardi 02 juin - 18h39 | Johanna Zilberstein

Scott Brash et Hello Sanctos doublent la mise à Aix-la-Chapelle

Il est décidemment incroyable. Après avoir retrouvé son trône mondial au début du mois, Scott Brash semble déterminer à le garder. Associé à son phénoménal Hello Sanctos, le Britannique s’est en effet offert le Grand Prix CSI 5* d’Aix-la-Chapelle, répétition des championnats d’Europe, où il représentera une immense chance de médaille individuelle pour la Grande-Bretagne. Avec son crack, les trois parcours montés sur la Soers aujourd’hui ont semblé si faciles. Pourtant, plusieurs grands noms de la discipline s’y sont cassé les dents.

Premier cavalier en piste, Eduardo Alvarez Aznar donne le ton, alors qu’il préfère jeter l’éponge après plusieurs fautes de Rokfeller Pléville*Bois Margot. C’est également compliqué pour Sergio Alvarez Moya, éliminé avec C&G Quitador Rochelais et Pieter Devos, qui décide de retirer la toute bonne Candy au milieu du parcours. Sur Caretina de Joter, avec qui les choses se passent plutôt bien, Pius Schwizer essuie quatre points, tandis que Roger-Yves Bost, en selle sur Qoud’Cœur de la Loge, commet deux fautes dans cette première manche où les distances dans les lignes et combinaisons peuvent parfois jouer des tours. Lauren Hough, sur la talentueuse Ohlala, et Hans-Dieter Dreher, sur le puissant Embassy II, fautent eux aussi une fois et voient s’éloigner toute chance de victoire.
C’est finalement le couple champion du monde en titre qui montre la voie. Jeroen Dubbeldam et Zenith SFN, en pleine forme, sont ainsi les premiers à signer le sans-faute. Après les cinq points de Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci 17 en toute fin de tour, ils sont imités par Andre Thieme et Contanga 3, plutôt impressionnants et très à l’aise. Sur Diva II, Ben Maher fait ensuite quatre points, tandis que Patrice Delaveau commet une faute sur Carinjo*HDC. Associé à Zirocco Blue, Jur Vrieling ne touche pas une barre mais se fait avoir par le temps, comme tant d’autres pilotes, tentés de soigner un peu trop leurs courbes dans l’immensité de la Soers. Le week-end continue comme il a commencé pour le couple Bertram Allen et Molly Malone V, qui sort de piste avec neuf points au compteur.

Dix sans-fautes en première manches

Tout se passe bien, au contraire, pour Scott Brash et Hello Sanctos, Daniel Deusser et Cornet d’Amour et Gregory Wathelet et Conrad de Hus, qui inscrivent le sans-faute coup sur coup. Vainqueur du Grand Prix CSIO 5* de la Baule, Steve Guerdat préfère aujourd’hui jeter l’éponge avec Nino des Buissonnets. Tenants du titre, Christian Ahlmann et Codex One font tomber une barre, tout comme Marcus Ehning et Plot Blue, qui accusent en plus un point de temps dépassé. Après plusieurs fautes avec le beau Clarimo Ask, Rolf-Göran Bengtsson préfère en rester là, tandis que Luciana Diniz, sur Fit For Fun 13, Kevin Staut, sur Rêveur de Hurtebise*HDC, Kent Farrington, sur Voyeur, et Simon Delestre, sur Ryan des Hayettes, inscrivent les derniers sans-faute.
Retour en seconde manche pour les dix-huit meilleurs cavaliers, dont trois Tricolores. Christian Ahlmann rattrape sa faute précédente en inscrivant le sans-faute, alors que Hans-Dieter ajoute quatre points aux précédents. Accusant la fatigue, Diva II met trois barres par terre avec Ben Maher. Une bonne performance tout de même pour la jument, âgée seulement de dix ans. Lauren Hough et Patrice Delaveau commettent quant à eux deux fautes. À quatre points à l’issue de la première manche, Pius Schwizer et Beezie Madden, sur Cortes C, sortent le sans-faute, tandis que Jur Vrieling prend à nouveau un point de temps dépassé.  Luciana Diniz, Gregory Wathelet et Kevin Staut, parfaits en première manche, concèdent tous une barre. C’est donc à sept que s’est joué le barrage.
Premier à partir après deux magnifiques manches sur Contanga, Andre Thieme part assez vite et tourne court, mais une faute sur le dernier l’empêche de prétendre à la victoire. Son chronomètre de 52’’83 peut être battu. Jeroen Dubbeldam et Zenith le prouvent en allant bien plus vite que le couple allemand mais les champions du monde est rattrapé par une faute sur le même oxer qu’Andre Thieme et Contanga. Kent Farrington part ensuite à la poursuite du chronomètre néerlandais. Il est plus rapide mais faute sur le double et devra se contenter de la cinquième place. Finalement, c’est Daniel Deusser qui va rentrer le premier sans la moindre faute, avec un joli chronomètre de 48’’37. Cornet d’Amour est très galopant et le champion d’Allemagne n’a pas hésité à prendre des risques, notamment dans ses courbes. C’est ainsi que Ludger Beerbaum doit se rendre à l’évidence et ne peut rattraper son compatriote, sur Chiara, qui galope fort mais n’abat pas autant de terrain que le fils de Cornet Obolensky. Avec Ryan des Hayettes, Simon Delestre rentre à un peu moins d’une seconde de Daniel Deusser et s’assure un podium. Dernier pilote, Scott Brash lance Hello Sanctos a toute allure et prend finalement l’Allemand de vitesse, grâce à un chronomètre de 48’’04.
Une belle victoire de plus pour le numéro un mondial, qui prend ainsi de précieux points, nécessaires s’il veut garder son trône. Mais surtout, c’est une performance qui met le Britannique en bonne voie pour les championnats d’Europe, qui se dérouleront sur cette même piste, dans un peu plus de deux mois. Après un début de concours en demi-teinte pour le couple, voilà une confirmation de la bonne adaptation de Sanctos bienvenue. Sans oublier que le couple avait déjà remporté, en décembre dernier, le Grand Prix CSI 5* de Genève, première étape du Rolex Grand Slam. Voilà donc Scott Brash heureux gagnant du bonus de 500.000 euros…  à condition qu’il aille défendre ses chances à Calgary, en septembre prochain, pour la dernière étape du Grand Slam ! Une affaire à suivre, donc, à Spruce Meadows.

À Aix-la-Chapelle, Johanna Zilberstein

Les résultats ici
La réaction de Scott Brash ici
La réaction de Daniel Deusser ici
La réaction de Simon Delestre ici

À lire également...

Réagissez