PATRICE DELAVEAU ET LACRIMOSO EN DEMONSTRATION À AIX-LA-CHAPELLE

Photo Dirk Caremans

Dimanche 31 mai - 23h42 | Johanna Zilberstein

PATRICE DELAVEAU ET LACRIMOSO EN DEMONSTRATION À AIX-LA-CHAPELLE

Patrice Delaveau a démarré son week-end allemand en fanfare en s’imposant dans la première épreuve de ce CSI 5* d’Aix-la-Chapelle. Une victoire tout à fait éblouissante du vice-champion du monde qui montait Lacrimoso 3*HDC, de retour après deux mois de convalescence.

 


C’était osé, il l’a fait et bien fait. Patrice Delaveau vient de s'imposer dans la première épreuve de la journée. Accompagné de Lacrimoso 3*HDC, le Normand n'a pas touché une barre sur la grande piste en herbe de la Soers. Une rentrée en fanfare donc, pour le beau bai de onze ans, qui n'avait sauté depuis son retour qu'un Grand Prix Pro 2 à 1,30m, la semaine passée.

 


Pourtant, dans cette épreuve à quarante-six partants, le plateau était relevé puisque les cavaliers avaient sellé les chevaux qui devraient les accompagner demain, dans le Grand Prix. Premier en piste, Ben Maher, associé à Cella, qui court ce week-end son premier CSI 5* depuis son retour de blessure, met une barre à terre. C’est en revanche un peu plus dur pour Henrik von Eckermann et Gotha, qui fautent à trois reprises. Troisième sur la liste de départ, Kent Farrington ne touche pas une barre sur Voyeur mais rentre avec trois points de temps dépassé. La solution n'a toujours pas été trouvée.

 


Pour montrer la voie, il a donc fallu attendre Beezie Madden, qui signe le premier tour sans la moindre pénalité sur son tout bon Cortes C. Ça ne passe pas, en revanche, pour Marcus Ehning et Plot Blue, qui sortent de piste avec dix points au compteur. Pas de sans-faute non plus pour Steve Guerdat et Nino des Buissonnets, six points, tout comme pour Meredith Michaels-Beerbaum et le très bon Fibonacci 17. Sur Contanga, Andre Thieme inscrit ainsi le deuxième parcours parfait. Pas de victoire aujourd'hui pour Maikel van der Vleuten et VDL Groep Verdi, ainsi que Pieter Devos et Candy, qui rentrent avec trois points de temps dépassé sur cette immense piste où il est facile de se perdre. Décidemment en forme, la jeune Vanessa Borgmann et son tout bon Come To Win 51 signent sans problème le sans-faute, avant qu’Eduardo Alvarez Aznar ne l’imite, sur Rokfeller de Pléville*Bois Margot.

 


'Lacrimoso a été parfait'

 


Plusieurs bonnes combinaisons ont dû concéder une petite faute, à l’instar de Pius Schwizer et Caretina de Joter, Sergio Alvarez Moya et G&C Quitador Rochelais ou encore le couple champion du monde en titre, Jeroen Dubbeldam et Zenith SFN. Sur Hello Sanctos, Scott Brash va lui aussi à la faute et rentre avec un total de six points, toutes pénalités confondues. L’Allemande Laura Klaphake, sur Cinsey, ne se fait, elle, pas avoir et sort le sans-faute plus rapide. Sans pénalité également, Hans-Dieter Dreher sur Embassy, Constant van Paesschen sur Citizenguard Toscan de Sainte-Hermelle, Marlon Modolo Zanotelli sur Rock’n Roll Semilly, Lauren Hough sur Ohlala, Martin Fuchs sur Clooney 51 et Felix Hassman sur Horse Gym’s Balzaci. Sur Ryan des Hayettes, Simon Delestre se fait lui aussi remarquer en bien, juste avant que Patrice Delaveau ne lui emboite le pas sur Lacrimoso 3*HDC, en devançant du même coup le chronomètre de l’Allemande de plus de trois secondes.

 


Entre temps, Kevin Staut, sur Rêveur de Hurtebise*HDC, et Roger-Yves Bost, sur Qoud'Coeur de la Loge, ont tous les deux pris deux points de temps dépassé. Dernière cavalière à pouvoir encore barrer la route au Normand, Edwina Tops-Alexander, sur sa prometteuse Heidi du Ruisseau Z, essuie une séparation de corps qui met fin à ses espoirs dans cette épreuve.

 


Une victoire de Patrice Delaveau qui prouve une fois de plus le talent du couple, qui ne cesse d’éblouir à chacune de ses apparitions. Difficile à croire que le Holsteiner revenait de deux mois de blessure, ce matin, tant sa progression sur ce long parcours à 1,50m lui a semblé facile. 'J'ai pris un train normal, mais les courbes étaient bonnes', analyse Patrice Delaveau. 'Personne n'a vraiment galopé dans cette épreuve mais, comme Lacrimoso peut être parfois un peu regardant et chercher la bêtise, j'ai préféré avancer pour ne pas qu'il se déconcentre. Aujourd'hui, il a été parfait. C'est une très bonne rentrée pour lui, il est très en forme. Il sautera peut-être l’épreuve de demain, mais je n’en suis pas encore sûr. C'est important qu'il saute bien ici car il est possible qu'il aille faire les championnats d'Europe.'

À Aix-la-Chapelle, Johanna Zilberstein

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez