HENRIK VON ECKERMANN EN CONQUERANT À ROME

Photo Scoopdyga

Mardi 26 mai - 00h56 | Sébastien Roullier

HENRIK VON ECKERMANN EN CONQUERANT À ROME

Cet après-midi, dès 15h00, le Grand Prix CSIO 5* de Rome s'est tenu et a sacré le Suédois Henrik von Eckermann sur son facétieux Cantinero. Le couple double champion du monde en titre, Jeroen Dubbeldam et Zenith SFN, ont obtenu une bonne deuxième place, juste devant Maikel van der Vleuten sur VDL Groep Arera C.

Tous les chemins ne mènent pas au sans-faute

Sous le soleil romain, cinquante cavaliers se sont élancés sur un subtil tour concocté par Uliano Vezzani. Comme à son habitude, le chef de piste a élaboré un difficile parcours, avec notamment un double et une dernière ligne très fautifs, et où le temps a énormément compté. En première manche, seuls quatre couples ont signé le score vierge. La première à le réaliser a été Laura Kraut, aux rênes de son infatigable Cédric. Quelques cavaliers plus tard, l'Américaine a été imitée par Robert Whitaker, en selle sur Catwalk IV, surfant sur la vague Britannique. Après un joli double sans-faute dans la Coupe des Nations vendredi, Cantinero a lui aussi signé le zéro, piloté par Henrik von Eckermann. Edwina Tops-Alexander, associée à la définitivement très prometteuse Heidi du Ruisseau Z, a conclu le quatuor des sans-fautes. Trois duos écopant d'un point de temps, à savoir Maikel van der Vleuten sur VDL Groep Arera C, Eric Lamaze avec Zigali PS et Jeroen Dubbeldam sur Zenith SFN, se sont qualifiés pour la seconde manche. Six pilotes à quatre points se sont faufilés dans les treize repêchés, dont le champion d'Europe Roger-Yves Bost, accompagné de Pégase du Murier.

Parmi les flops du Grand Prix, Gerco Schröder et Steve Guerdat, associés à Glock's Cognac Champblanc et Corbinian, qui ont tous deux fauté sur le double numéro neuf et l'ultime ligne, accusant respectivement douze et dix-neuf points.

Victoire à un point

Le second tour n'a guère été plus simple que le précédent. Premier à s'élancer, Daniel Bluman, aux commandes de Conconcreto Sancha LS, a une nouvelle fois écopé de quatre points. Il en a été de même pour Cassio Rivetti sur Vivant. Seul Français au départ, Roger-Yves Bost a également fauté à une reprise, sur l'oxer numéro quatre, malgré un bon chronomètre de Pégase du Murier. Ce même obstacle a ensuite été renversé par Eric Lamaze avec Zigali PS, et Laura Kraut sur un Cédric freinant fort à l'abord. Malgré un tour vierge, les Espagnols Sergio Alvarez Moya et Giulia Martinengo Marquet ne sont parvenus au podium et ont fini quatrième et cinquième. L’Italien Filippo Moyersoen a lui échoué avec Loro Piana Canada, accusant douze points au total des deux manches. Sur VDL Groep Arera C, Maikel van der Vleuten a pris son temps et a totalisé deux points de temps dépassé. Son coéquipier Jeroen Dubbeldam, aux rênes de son Zenith SFN, a réitéré sa performance et est sorti avec un point, s'installant en tête. Ça n'a pas été le cas pour Robert Whitaker et Catwalk IV, qui ont fait tomber le premier obstacle. Henrik von Eckermann s'est assuré d'un podium et même plus, en bouclant un tour à un point sur l'attachant Cantinero. Dernière à partir, Edwina Tops Alexander a fauté en milieu de parcours avec Heidi du Ruisseau Z, qui semble se révéler.

Ce week-end italien se conclu donc sur la victoire de la veste grise des écuries Beerbaum portée par Henrik von Eckermann. Victoire probablement appréciée par le cavalier après les déboires avec Cantinero la semaine passée à Hambourg, où le fils de Cento avait refusé un obtacle, entrainant une séparation de corps.

Yeelen Ravier

 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez