LES BRITANNIQUES N'EN FINISSENT PLUS DE BRILLER

Photo Scoopdyga (archives)

Dimanche 24 mai - 19h33 | Johanna Zilberstein

LES BRITANNIQUES N'EN FINISSENT PLUS DE BRILLER

Visiblement, leur victoire dans la Coupe des nations de la Baule n’a pas suffi aux Britanniques de Di Lampard, qui se sont adjugé sans trop de peine l’étape de Rome. Aussi brillants en première qu’en seconde manche, ils ont répété le scenario de la semaine passée, grillant la priorité à la fabuleuse équipe néerlandaise et à la Suède, surprenante et performante.
L’ESSENTIEL

C’est sur un sol plutôt moyen et un parcours sans grandes difficultés que les huit équipes au départ se sont affrontées. Aujourd’hui, Italie, évidemment, mais aussi Espagne, Suède, Pays-Bas et Grande-Bretagne marquaient des points. Sous un ciel gris et lourd, qui aurait bien pu être anglais, les Britanniques de Di Lampard ont tout simplement brillé, répétant le scenario qu’ils avaient déroulé la semaine passée sur la grande piste en herbe de la Baule. Une performance à doublement souligner puisqu’ils ont notamment devancé une équipe néerlandaise venue en grande pompe. En prenant la troisième place, la Suède a également surpris son monde.
LES TOPS

Holly Gillott sur Dougie Douglas, Robert Whitaker sur Catwalk IV, Michael Whitaker sur Cassionato et John Whitaker sur Argento ont été exemplaires. En première manche, ils n’ont ainsi eu aucun mal à rattraper les douze points de leur amazone en signant trois sans-faute qui leur ont permis d’aborder la seconde manche avec un compteur absolument vierge. Après le sans-faute de Gillott, les quatre points de Robert Whitaker puis le point de temps dépassé de Michael, lors du deuxième passage, John Whitaker et Argento ont une fois de plus été phénoménaux, sortant le sans-faute salvateur, qui offrait la victoire à leur équipe et évitait du même coup le barrage avec les Pays-Bas. Une équipe des Pays-Bas imbattable sur le papier, mais qui s’est vite trouvée encombrée par les huit points de Gerco Schröder sur Glock’s Cognac Champblanc et la faute de Jeroen Dubbeldam et Zenith SFN, la privant d’une victoire malgré trois parcours sans pénalité en seconde manche.
Mention très bien aussi pour les six doubles sans-faute, à savoir Jane Richards Philips et son fabuleux Pablo de Virton, Angelie von Essen, surprenante sur Jordan II, Henrik von Eckermann sur Cantinero, Maikel van der Vleuten, toujours aussi régulier sur VDL Groep Verdi TN, Jur Vrieling sur Zirocco Blue et John Whitaker sur Argento.
 
LES FLOPS

Les deux flops du jour sont pour Douglas Lindelöw, qui a semblé avoir du mal à trouver ses repères sur l’immense piste romaine. En selle sur Udermus, le Suédois a réalisé les deux scores annulés de la Suède, à savoir douze puis huit points. Flop également pour Jos Veerloy, dans le même cas avec Farfelu de la Pomme qui s’est écrasé dans la sortie du triple après une grosse incompréhension. Flop général, d’ailleurs, pour l’ensemble de l’équipe belge, qui aurait pu envoyer une sélection plus consistante pour défendre son titre.
Johanna Zilberstein
Les résultats ici
Les réactions ici

À lire également...

Réagissez