LA NOUVELLE VIE SUÉDOISE DE CHARLOTTE MORDASINI

Pour son premier CSIO chez les Seniors, Charlotte Mordasini a signé la meilleure performance suédois dans la Coupe des nations et le Grand Prix. Photo Collection privée

Vendredi 22 mai - 19h29 | Johanna Zilberstein

LA NOUVELLE VIE SUÉDOISE DE CHARLOTTE MORDASINI

Vendredi dernier à Odense, Charlotte Mordasini a disputé sa première Coupe des nations Seniors… avec la Suède! En selle sur Romane du Theil, la Savoyarde a également terminé troisième du Grand Prix, dimanche après-midi. Elle livre ses explications et ses premières impressions.

En 2008 et 2009, Charlotte Mordasini avait défendu les couleurs de la France aux championnats d’Europe Jeunes Cavaliers de Prague en République tchèque et Hoofddorp aux Pays-Bas sans remporter de médaille avec Kalimba Champeix. Depuis, on n’a plus jamais revu la cavalière de Haute-Savoie en équipe de France. En début d’année, elle a décidé de courir pour la Suède, ce que lui a permis sa double nationalité. Un choix mûrement réfléchi. 'Ce n’est pas anodin. Ma mère étant suédoise, je suis moi-même à moitié suédoise. J’ai récupéré mon passeport l’an passé et le changement est intervenu au début de la saison.'

Contrairement à Romain Duguet ou Marie Etter Pellegrin, devenus Suisses par mariage et après plusieurs années de résidence dans ce pays, la décision de Charlotte Mordasini est essentiellement motivée par de plus grandes opportunités sportives. 'Je pensais pouvoir obtenir de meilleures sélections. En France, le niveau est très élevé et il y a beaucoup de bon cavaliers, donc il est difficile d’être sélectionné pour les CSI 4 et 5*, ou même les Coupes des nations de Division 2 européenne. En Suède, il y a moins de cavaliers de ce niveau-là, donc on a plus facilement accès aux belles compétitions.'

 

Une première qui en appelle d’autres!

Pas question pour autant d’émigrer en Scandinavie. Charlotte et sa famille restent établis en France. 'Nous sommes toujours en Haute-Savoie, tout près de Genève. C’est seulement en concours que le drapeau change! Je suis rentrée en contact avec les sélectionneurs en début de saison (depuis le départ d’Henk Nooren, l’équipe suédoise reste notamment placée sous la responsabilité de Sylve Söderstrand, ndlr). Ils m’ont demandé de venir à Arezzo pour me voir. Je pense qu’ils ont été convaincus puisqu’ils m’ont sélectionnée pour le CSIO 3* d’Odense.'

Jusqu’ici, tout semble sourire à Charlotte Mordasini. Sous ses nouvelles couleurs, elle a signé le seul sans-faute de son pays lors de la Coupe des nations de l’Officiel du Danemark, vendredi dernier, associée à Romane du Theil (For Pleasure x Quidam de Revel ; cinq points en première manche puis sans-faute dans la seconde). Cela n’a pas suffi à la Suède, dirigée par l’expérimenté Jens Fredricson, septième à vingt et un points de la Belgique. Charlotte a fait équipe avec Evelina Tovek sur Oz de Brève, l’ancien crack de Laura Renwick, Jonna Ekberg sur Equita van’t Zorgvliet, et Petronella Andersson sur Uchin Imperio Egipcio, alias Uchin van de Centaur, ancienne monture de Kevin Staut. 'La jument s’est très bien comportée dans la Coupe, ainsi que dans le Grand Prix', dont le couple a pris une très belle troisième place derrière le Norvégien Ole Kristoffer Meland sur Buckle Up et le Suissesse Chantal Müller sur U Tabasca.

Cette première réussie en appelle d’autres! 'Je participerai au CSIO 5* de Sopot dans deux semaines en Pologne. Après je ne sais pas encore. Tout dépendra des sélections.' Une participation aux championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle n’est pas impossible, mais peut-être prématurée pour le jeune couple, qui ne s’est encore jamais produit en CSI 5*.

Marion Gergely et Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez