BERTRAM ALLEN A DÉJÀ MIS LA BAULE À SA BOTTE

Troisième victoire en trois jours pour Bertram Allen ! Enlèvera-t-il le Grand Prix demain? Photo Scoopdyga

Dimanche 17 mai - 18h42 | Johanna Zilberstein

BERTRAM ALLEN A DÉJÀ MIS LA BAULE À SA BOTTE

Bertram Allen s’est adjugé le fameux Derby de La Baule, cet après-midi au stade François-André. Sans émotion aucune, le Jeune Irlandais, en selle sur Wild Thing L, a facilement devancé le Britannique William Whitaker et le Suisse Steve Guerdat, dans une épreuve qui a repris du poil de la bête.

 

Depuis deux ans, et l’arrivée au poste de directeur technique de Patrick Caron, le CSIO 5* de La Baule tente de moderniser son classique Derby, une épreuve riche en grandes et petites histoires. 'Ce Derby étant le seul à se dérouler durant un CSIO (en fait, il y a également celui de Lummen, en Belgique, ndlr), il nous faut composer avec un plateau de chevaux non spécialistes de cette épreuve, contrairement à Hambourg ou Hickstead, où le Derby est l’épreuve phare du concours', a rappelé Frédéric Cottier, le chef de piste de l’Officiel de France. Ainsi, après avoir raboté le double de butes tout en élargissant quelques oxers et en élevant quelques verticaux, les organisateurs ont eu la bonne idée de augmenter considérablement la dotation de l’épreuve (61 500 contre 35 500 euros l’an passé), grâce à l’arrivée de la Laiterie de Montaigu, nouveau sponsor venant en appui du conseil régional des Pays-de-la-Loire. Résultat, on est passé de quatorze partants en 2013 à dix-neuf l’an passé et vingt-quatre cette année. Suffisant pour offrir au public un spectacle d’excellente qualité.

Pour la troisième fois en trois jours, les spectateurs, qui n’ont pas quitté les tribunes depuis jeudi, se sont levés pour écouter l’hymne irlandais. Car pour la troisième fois en trois jours, la victoire est revenue à Bertram Allen. Pas mal pour une première participation à La Baule. « Je suis très heureux, évidemment. Mes trois chevaux (Molly Malone V, Romanov et Wild Thing L) sont tous les trois en très grande forme. Évidemment, c’est génial dans un concours comme celui-là. Alors j’en profite le temps que ça dure!' Cet après-midi, c’est avec Wild Thing L, une fille KWPN de Montreux qui n’avait encore jamais couru de Derby, que le récent troisième de la finale de la Coupe du monde s’est imposé, sans émotion. 'Je l’ai juste entraînée un peu à la maison. Elle a été fantastique aujourd’hui', s’est rejoui le jeune homme à qui tout réussit.

Patrice Delaveau fait entonner la Marseillaise

Dans une épreuve au parcours quasiment immuable, où aucun cavalier n’a réussi le sans-faute, l’Irlandais a signé le tour à quatre points le plus rapide. Largement plus rapide puisqu’il a devancé de près de seize secondes William Whitaker, qui a cherché en vain à assurer le sans-faute avec Glenavadra Brilliant, un authentique spécialiste de ces épreuves, troisième ex æquo l’an passé à Hickstead. La troisième place est revenue à Steve Guerdat, piégé au pied de la grande bute avec sa grise Nasa.

Hommage doit être rendu aux deux cavaliers de Jump Five, le deux seuls qui sont parvenus à aller plus vite qu’Allen. Malheureusement, ils ont vu une seconde faute, sur l’avant-dernier obstacle du parcours, à la sortie du lac, s’ajouter à leur score. Patrice Delaveau a ainsi terminé quatrième sur Ornella Mail*HDC, lauréate de cette épreuve en 2013, et Kevin Staut cinquième sur une Quismy des Vaux*HDC pas émue par les obstacles naturels. Le troisième Français en lice, Julien Épaillard, l’un des plus fidèles de ce Derby, a également buté sur ce maudit avant-dernier après une autre faute, et s’est classé septième sur Pigmalion du Rozel, derrière la belle sixième place de l’Italien Luca Maria Moneta, associé au vétéran du concours, le vaillant Jésus de la Commune.

Cette troisième journée s’est achevée sous le soleil par une splendide Marseillaise, entonnée en l’honneur de Patrice Delaveau, ouvreur irrattrapable de l’épreuve à barrage à 1,50m, dernière qualificative pour le Grand Prix. Associé au revenant Carinjo 9*HDC, le Normand l’a emporté avec seulement sept centièmes de marge sur l’Irlandais Cian O’Connor et Quidam’s Cherie, et un peu plus d’une demi-seconde d’avance sur le Suédois Alexander Zetterman et Flecu. Les Français ont été en verve, Cédric Angot terminant quatrième avec Rubis de Preuilly, et Simon Delestre sixième avec Chesall. Également barragistes, Roger-Yves Bost et Timothée Anciaume ont terminé douzième et treizième avec Sangria du Coty et Padock du Plessis*HN. Cela promet pour le Grand Prix de demain!

À La Baule, Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats du Derby ici

Les résultats de l’épreuve à barrage à 1,50m

À lire également...

Réagissez