LA FRANCE RÉALISE LE TRIPLÉ À DEAUVILLE

Camille Condé-Ferreira et Pirole de la Chârtre se sont offert le Grand Prix Juniors. Photo Pixel Events

Lundi 11 mai - 18h13 | Johanna Zilberstein

LA FRANCE RÉALISE LE TRIPLÉ À DEAUVILLE

Cette troisième édition du CSIO Espoirs fut un week-end historique pour les jeunes cavaliers français qui ont remporté cinq des six épreuves majeures, deux Coupes des Nations et trois Grands Prix. Retour sur ces beaux moments de sport avec les intéressés.

Grand Prix Jeunes Cavaliers : duel franco-britannique

Le chef de piste Jean-Paul Lepetit avait vu technique pour cet ultime parcours réservé aux Jeunes Cavaliers. Seuls deux couples sur les quarante-deux au départ déjouèrent les difficultés proposées. Edward Levy, premier à réaliser un parcours initial sans-faute, a remporté ce Grand Prix malgré une faute au barrage. Avec trois centièmes de moins que son unique adversaire du jour, le Britannique Jake Saywell. Celui remportait l’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014 avait l’avantage de s’élancer en deuxième position au barrage mais le Britannique n’a pu assurer le sans-faute. Edward Levy et sa jument Starlette de la Roque se sont donc offert leur première victoire en Grand Prix CSIO.  'Ma jument avait encore beaucoup de ressources. Elle a sauté comme il fallait ce week-end', s’est réjoui le Français, désormais installé en Allemagne, chez Ludger Beerbaum. 'Le double de verticaux après la rivière constituait la difficulté principale, mais Starlette est très attentive et respectueuse, je savais que je pouvais être sans-faute. Au barrage, je suis arrivé trop en confiance comme si rien ne pouvait m’arriver. J’ai donc fait une toute petite faute. Du paddock, je voyais le Britannique aller très vite. Quand le dernier obstacle est tombé, je n’ai pas réagi car je pensais qu’il était plus rapide que moi et puis finalement j’étais trois centièmes plus vite.' Une autre Britannique, Abigail Newbery, est venue compléter le podium sur Valentino, avec un point de temps dépassé en première manche.

Grand Prix Juniors: Camille Condé-Ferreira impériale

 

S’il existait un classement mondial des meilleurs Juniors, la francilienne Camille Condé-Ferreira tiendrait fermement la place de numéro un. Vainqueur mi-avril de la Coupe des Nations et du Grand Prix de l’Officiel de France Poney de Fontainebleau, elle termine deuxième de la Coupe des Nations Juniors et surtout elle remporte le Grand Prix Juniors de ce CSIO Espoirs de Deauville. Troisième à s’élancer au barrage avec sa fidèle Pirole de la Châtre, elle signe finalement le seul parcours sans pénalité, synonyme de victoire. Elle devance la suisse Émilie Paillot, première à partir au barrage sur Caja, auteur du parcours le plus rapide mais entaché de quatre points. Damien de Chambord monte sur la troisième marche du podium, associé à Chaplino Alia. 'Le parcours était très long et fatiguant pour nous et pour les chevaux avec le triple dans la fin de parcours. Au barrage, j’avais envie de gagner et en même temps peur de faire une barre. J’ai traîné un petit peu mais j’ai assuré et ça a marché !', s’est réjouie Camille Condé-Ferreira.

Grand Prix Enfants : Axelle Borel n’a pas plié

La dernière journée du CSIO Espoirs s’est terminée par le Grand Prix réservé aux Enfants. Sur un parcours toujours aussi exigeant, quarante-et-un couples se sont élancés, laissant cette fois-ci neuf d’entre eux accéder au barrage. Beaucoup attendaient la victoire de l’un des membres de l’équipe de France victorieuse dans la Coupe des Nations de samedi, mais ce fut finalement Axelle Borel qui l’a emporté sur Roseau du Marais. La Bretonne a pris ainsi sa revanche sur sa vingt-et-unième place de l’an dernier ici même à Deauville. Elle bat de trois secondes l’une des héroïnes de la victoire des Bleuets dans la Coupe des Nations Enfants, Élisa Mellec, cette fois-ci en selle sur Sortilège Rumel. Les deux Françaises ont été les deux seules à réaliser un double parcours sans faute. Lee Carey a complété le podium en signant le plus rapide des parcours à quatre points.

Marion Gergely (avec communiqué)

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez