Lundi 04 mai - 15h07 | Johanna Zilberstein

RAMBOUILLET ET L'ENDURANCE SOUS LA PLUIE

Julien Goachet s'est imposé dans la CEI 3* de Rambouillet tandis que l'Omanais Sami Al Bulushi a remporté le CEI 2*. Bon comportement général des Français.

Épreuve qualificative pour le championnat d’Europe qui se déroulera en Slovaquie en octobre prochain, la CEI 3* de Rambouillet s’est courue dans des conditions difficiles, parfois compliquées, particulièrement sur la boucle rouge en raison d’une pluie discontinue depuis trois jours. Ils étaient trente-et-un partants dont trois Suisses, sur quarante-deux engagés. Certains cavaliers comme Philippe Tomas ont préféré déclarer forfait avant le départ pour ne pas faire prendre de risque à leurs chevaux.
Jean Philippe Francès a caracolé en tête à 17km/h de moyenne sur les cinq premières boucles, suivi de Noëmie Gautier sur les quatre premières boucles et qui finira douzième. La première boucle faisait 35,4 kms et la deuxième 38,8kms. En tête toujours sur les cinq premières boucles, Grégoire Tilquin, Julien Goachet, la famille Lafaure avec Roman, Julien, et Morgane, Laurent Mosti, Lisa Riou, eliminée pour boiterie à l’issue de la troisième boucle et Virginie Atger qui a abandonné dans cette même boucle. La cinquième boucle fut fatale à dix chevaux éliminés pour boiterie. La sixième boucle s’est courue sur 20 kms. C’est Julien Goachet qui l’a remporté à 25km/h, avec Poly de Coat; le second est Grégoire Tilquin à 26km/h avec Nafa de Bozouls. Jean-Philippe Francès est arrivé troisième à plus de 22km/h avec Tarzibus. Il a expliqué avoir voulu ménager le cheval, qu’il compte emmener aux championnats d’Europe, et l’an prochain aux championnats du monde. Laurent Mosti est quatrième avec Assiha de Fignols. À l’issue de la course, quinze cavaliers furent classés. 
La CEI2* s’est déroulée aussi sous la pluie le samedi

Quarante-huit partants, dont cinq nations étrangères, regroupant huit cavaliers, ont parcouru les quatre boucles de la 120 kms sous une pluie diluvienne. L’Omanais Sami Al Bulushi a dominé la course de bout en bout, avec Khandjar du Boulve, ne laissant aucune chance à ses poursuivants. Il finit premier à une moyenne de 18kms/h et dans la dernière boucle à plus de 25kms/h. La deuxième est la belge Alexandra Dassargues, qui courait sous les couleurs de la Grande-Bretagne et qui arrive onze secondes derrière, avec Rezon du Bas Four par Europe’s Podron. La troisième est Sonia Bourle, avec Khara El Nedje. À noter que le premier et le troisième cheval ont le même père, Khadar, lui-même fils de Persik. Dix-sept cavaliers furent disqualifiés pour boiterie. Malgré la météo, les quatre courses organisées ces deux jours, ont satisfait les cavaliers. Alban Llorca, l’organisateur fera des améliorations de parcours, sur ce site magnifique de la forêt de Rambouillet où est installé le haras de Bory, où ont eu lieu les différentes épreuves d’endurance les 1er et 2 mai. Le peu de partants sur les deux jours peut s’expliquer par la qualification de certains cavaliers à Fontainebleau, Castelsagrat la semaine prochaine et bien sûr l’absence d’acheteurs étrangers.
À Rambouillet, Françoise Lefort

À lire également...

Réagissez