LES BLEUS À L'ASSAUT DE LA COUPE DES NATIONS

Photo Sportfot (archives)

Vendredi 01 mai - 20h03 | Johanna Zilberstein

LES BLEUS À L'ASSAUT DE LA COUPE DES NATIONS

Première étape du circuit Coupe des nations, le CSIO 5* de Lummen est également le premier rendez-vous au cours duquel les Vestes bleues pourront engranger des points afin de se qualifier pour la finale de Barcelone. Kevin Staut, Pénélope Leprévost, Simon Delestre, Jérôme Hurel et Nicolas Delmonte sont ainsi en terres belges afin de faire figurer la France parmi les meilleures nations.
 
Première étape du circuit Coupe des nations, Lummen se positionne comme une étape stratégique. Mais cet Officiel de Belgique est également le premier des cinq rendez-vous au cours desquels la France pourra marquer des points pour se qualifier pour la finale du circuit, qui aura lieu à Barcelone, fin septembre. 'Il est important que l'on marque des points comme nous n’allons ni à Rome, ni à Dublin', a expliqué Philippe Guerdat, le sélectionneur national. Un choix qui semble plaire aux cavaliers, comme en a témoigné Nicolas Delmotte : 'C’est une très belle et grande piste. Je trouve que c’est un très bon choix, j’aime beaucoup ce concours.'
 
Pour aller chercher ces précieux points, Kevin Staut, Pénélope Leprévost, Simon Delestre et Jérôme Hurel sont prêts à en découdre. 'Nous sommes à Lummen pour marquer des points donc nous allons essayer de faire le maximum. Nous avons une bonne équipe, les chevaux sont aguerris et ont de l'expérience. J’espère que cela va bien se passer. Même si cela reste du sport, les chevaux sont en forme', s'est réjoui Simon Delestre. Pour cela, chaque pilote s'est minutieusement préparé à ce premier grand rendez-vous de la saison extérieure. 'Cette sélection était dans le programme de début de saison', a expliqué Jérôme Hurel. 'Comme mes chevaux étaient très en forme nous suivons ce qui était prévu '. Réserviste cet après-midi, Nicolas Delmonte n'en est pas moins ravi. 'Je suis très content d’être là. Nous avons commencé les épreuves hier et Number One d'Iso Un Prince a très bien sauté sur son tour de travail. Il revient très bien depuis le début de la saison.'
 
Pour ce qui est de la suite de la saison les cavaliers se trouveront face à une situation qui se pourrait délicate. En effet, la finale de la Coupe des nations aura lieu quelques semaines seulement après les championnats d’Europe. Pour autant, ils ne sont pas décidé à renoncer aux deux événements. Si les cavaliers ne savent pas réellement comment ils s’organiseront face à ces échéances, tous s’accordent sur le fait que Philippe Guerdat saura prendra la bonne décision. 'C’est à notre sélectionneur de décider mais si je devais me rendre aux deux événements, je prendrai Qlassic et Ryan', se projette Simon Delestre. 'Je n’ai encore pas décidé  quel cheval pour quel événement mais nous avons encore le temps'. Même réflexion du côté de Jérôme Hurel : 'Philippe Guerdat nous donnera des indications. Nous verrons en fonction de cette décision.'
 
 
En attendant, Simon Delestre, Nicolas Delmotte et Jérôme Hurel vont tous mettre l'accent sur le circuit extérieur. 'Je n’irai pas sur le Global Champions Tour car je ne fais pas parti des tout meilleurs mondiaux', reconnaît Jérôme Hurel. 'Le Grand National je m’en suis juste servi pour remettre en route mes chevaux. Je vais donc privilégier les étapes de Coupe des nations.'Nicolas Delmotte, lui, ne cache pas son envie de faire de nouveau partie de l’équipe 'Si l’occasion se présente je suis évidemment partant pour disputer d’autres Coupes des nations'. 
 
Marion Gergely, Yeelen Ravier et Johanna Zilberstein

À lire également...

Réagissez