SIMON DELESTRE ET RYAN DES HAYETTES MAGISTRAUX À ANVERS

Photo Stefano Grasso/GCT

Dimanche 26 avril - 22h48 | Johanna Zilberstein

SIMON DELESTRE ET RYAN DES HAYETTES MAGISTRAUX À ANVERS

La deuxième étape du Global Champions Tour d’Anvers a sacré Simon Delestre, aux rênes de son fougueux Ryan des Hayettes. Au terme de trois manches subtiles, réfléchies par Luc Musette, le Lorrain a été le meilleur. Sur la deuxième marche du podium s'est hissé Hans-Dieter Dreher, en selle sur Embassy II. Edwina Tops Alexander et sa fabuleuse Lintea Tequila ont complété le trio.

 

La première manche a vu s'affronter quarante-neuf partants, dont les vingt-trois meilleurs cavaliers mondiaux. En deux manches plus un barrage éventuel et aux côtes d'1,60m, ce Grand Prix a donné du fil à retordre aux sportifs.

 

Quatre couples tricolores étaient engagés dans ce Grand Prix. Le premier d'entre eux à se présenter, composé de Roger-Yves Bost et Qoud'Coeur de la Loge, a mis deux barres à terre, dont le numéro deux, sur lequel a également fauté Pénélope Leprevost plus tard, avec Ratina d'la Rousserie. Kevin Staut, associé à la bonne Elky van het Indihof, ainsi que Simon Delestre sur Ryan des Hayettes ont, eux, signé deux tours sans fautes, se qualifiant d'office pour la seconde manche.

 

Les deux Bleus ont été rejoint par seize autres cavaliers. Parmi eux, deux invités surprises : le Japonais Taizo Sugitani, sur Avenzio 3, et le Russe Vladimir Tuganov avec Sinfonie. Les quatorze autres qualifiés font quant à eux partie des pointures. Christian Ahlmann, Rolf-Göran Bengtsson, Edwina Tops-Alexander ou encore Hans-Dieter Dreher ont réalisé des tours vierges de toute pénalité. À noter la présence des deux Qatariens en progrès flagrants, Bassem Hassan Mohammed et Ali Bin Khalid Al Thani, aux rênes de leurs respectifs Palloubet d'Hallong et Vienna Olympic.

 

Les favoris ressortent

 

La deuxième manche a offert un très beau spectacle aux quelques spectateurs du port d'Anvers. Le seul belge à s'être qualifié avec quatre points, Constant van Paesschen, a fauté à deux reprises, associé à Toscan de Saint Hermelle. Gros scores pour les deux outsiders Taizo Sugitani ainsi que Vladimir Tuganov, qui ont tous deux fait douze points. Doda de Miranda, qui avait déjà écopé de quatre points au tour initial, en a ajouté douze à son compteur sur son AD Rahmannshof's Bogeno. Repêchés également avec quatre points, Pius Schwizer a cette fois-ci sorti le score vierge sur Amira, tandis que Henrik von Eckermann a été crédité du même score qu’en première manche avec For Sale 6.

 

La bonne Gribouille du Lys, pilotée par l'espagnole Pilar Lucrecia Cordon, n'a malheureusement pas aligné deux tours vierges. Il en a été de même pour Ben Maher, de retour en Europe après sa saison à Wellington, qui avait sellé sa performante Diva II. Rolf-Göran Bengtsson et Yann Candele n'ont pas non plus réitérer leur performance, avec Casall Ask et First Choice 15. Kevin Staut a fait chuter une barre, accompagné de la prometteuse Elky van het Indihof, performance honorable pour leur premier Grand Prix 5* couru ensemble. Son coéquipier Simon Delestre a lui réalisé un double sans faute, prenant ainsi la direction du barrage. Même chose pour Edwina Tops Alexander, Ali Bin Khalid Al Thani, Christian Ahlmann, Hans-Dieter Dreher et Karim Elzoghby.

 

Simon et Ryan s'envolent

 

Ils ont donc été six à se disputer la victoire au barrage. Christian Ahlmann, aux rênes de Codex One, tout comme Karim Elzoghby avec Amelia, ont fait tomber un oxer sur leurs tours, malgré de bons chronomètres. Déception dans le clan Qatarien puisqu’Ali Bin Khalid Al Thani a dû essuyer un refus de l'excellente Vienna Olympic sur un oxer en milieu de tour, qui a donné suite à dix points. Hans-Dieter Dreher a ensuite pris la tête de l'épreuve après un sans-faute en 38''74 avec Embassy II. Edwina Tops Alexander a tenté de le devancer mais s'est résignée pour près de deux secondes de plus, associée à Lintea Tequila. Derniers à partir, Simon Delestre et Ryan des Hayettes ont mis tout le monde d'accord en signant un triple sans faute en 37''96.

 

Le Lorrain remporte donc sa première étape du Global Champions Tour, tout comme le volant Ryan des Hayettes qui s'adjuge son premier Grand Prix 5*. Et surtout une belle victoire sur l’ironie du sort puisque Ryan, qui faisait son retour à la compétition internationale, s’était blessé le mois dernier alors qu’il devait participer à la première étape du Global Champions Tour, à Miami.

 

À Anvers, Yeelen Ravier

 

Les résultats ici

La réaction de Simon Delestre ici

La réaction de Hans-Dieter Dreher ici

La réaction d'Edwina Tops-Alexander ici

La réaction de Bassem Hassan Mohammed ici

La réaction de Roger-Yves Bost ici

À lire également...

Réagissez