ROBERT BREUL DOUBLE LA MISE À NEUFCHÂTEL-HARDELOT

Robert Breul et Qody de St Aubert ont fait retentir leur seconde Marseillaise, ce soir à Hardelot. Demain, le Selle Français sera au repos. Photo Samouraï communication

Lundi 20 avril - 09h48 | Johanna Zilberstein

ROBERT BREUL DOUBLE LA MISE À NEUFCHÂTEL-HARDELOT

Robert Breul s’est adjugé la deuxième épreuve majeure du CSI 3* de Neufchâtel-Hardelot, ce soir dans le Pas-de-Calais. Associé à Qody de St Aubert, le Haut-Normand, déjà vainqueur hier à 1,40m, s’est cette fois imposé dans une Vitesse à 1,50m, qualificative pour le Grand Prix de demain. Un Grand Prix dont dépendront sûrement les prochaines sélections en Coupes des nations… et pour le CSIO 5* de La Baule.

 

Longtemps l’on a cru que Guy Williams empocherait la deuxième épreuve majeure de ce beau Jumping d’Hardelot, après avoir dominé hier la première qualificative pour le Grand Prix, en selle sur Basic. Associé cette fois à Depardieu van’t Kiezelhof, l’un de ses meilleurs chevaux de vitesse, le Britannique, deuxième à s’élancer après la très belle entrée en matière de Nicolas Delmotte et Darmani van’t Heike, a réussi un sacré bon numéro. Le serial winner des CSI 3* français a bien dû y croire, lui aussi. C’était sans compter sur la hargne et la vista de Robert Breul, antépénultième des soixante-quatre concurrents au départ de cette Vitesse à 1,50m, seconde épreuve qualificative pour le Grand Prix. Aux rênes de Qody de St Aubert, le cavalier d’Autheuil-Authouillet a tout donné pour finalement infliger près d’une demi-seconde de débours à Williams.

De quoi satisfaire pleinement le Haut-Normand, très récemment opéré d’un genou, dont on lui a retiré un ménisque, et déjà vainqueur hier d’une épreuve à 1,40m avec son fils de Fiji du Fleuri. 'Je ne suis pas mécontent. Ce n’était vraiment pas gagné! J’ai enfin pris ma revanche sur Guy Williams, qui me bat partout depuis quelques semaines (au Sunshine Tour de Vejer de la Frontera, ndlr). Là, j’ai fait juste ce qu’il fallait pour gagner. Depuis que je suis arrivé ici, tout ce que j’avais prévu fonctionne, ce qui m’arrive rarement! J’en profite.'

'La bonne performance ne devrait plus tarder à arriver'

Demain, il partira à l’assaut du Grand Prix à 1,55m avec Arsouilles du Seigneur, son meilleur cheval, quinzième hier au mérite d’un sans-faute suivi d’un barrage à cinq points. Une nouvelle performance demain, face aux tout meilleurs cavaliers français, et à quelques très bons étrangers, pourrait bien lui ouvrir quelques portes, même si un éventuel retour en équipe de France est encore un peu prématuré. 'J’aimerais bien disputer quelques beaux concours. J’ai demandé La Baule, mais je n’ai pas encore tout à fait les arguments pour réclamer. Arsouilles a déjà réussi quelques sans-faute dans de bons Grands Prix. La bonne performance ne devrait plus tarder à arriver.'

Le podium de cette belle épreuve a été complété par Julien Gonin et l’excellent Quartz de Preuilly. L’ouvreur, Nicolas Delmotte, a pris une très belle quatrième place. Billy Congo, le crack de William Funnell, semble bien sur la voie d’un retour à son meilleur niveau, à en juger par sa balade de l’après-midi, récompensée d’une sixième place. Bonne performance de Simon Delestre, septième avec Chesall. Parmi les quatorze sans-faute dans le temps, on retrouve également les jeunes Français Alexandre Fontanelle et Aymeric Azzolino, associés à Prime Time des Vagues et Everwood van’t Veer. De bon augure pour l’avenir, qui commence donc demain après-midi, sur l’herbe bien verte du Pas-de-Calais… éclairée d’un franc soleil – la cerise sur le gâteau d’anniversaire de cette quinzième édition du Jumping d’Hardelot.

 

À Neufchâtel-Hardelot, Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats de la Vitesse à 1,50m ici

À lire également...

Réagissez