CAMILLE CONDÉ-FERREIRA SEUL REMPART FACE À LA DÉFERLANTE IRLANDAISE...?

Camille Condé Ferreira a connu des fortunes diverses dans l'épreuve majeure du BIP, cet après-midi au Grand Parquet, l'emportant avec Pumkins Pondi et chutant avec Quessada de la Roque. Photo Pixizone

Samedi 18 avril - 06h45 | Johanna Zilberstein

CAMILLE CONDÉ-FERREIRA SEUL REMPART FACE À LA DÉFERLANTE IRLANDAISE...?

Chaque année, le scénario se répète. Inlassablement. Les Irlandais figurent parmi les plus redoutables des concurrents au départ des épreuves du Bonneau International Poney, pour une raison simple : la fédération équestre irlandaise organise des sélections au niveau national afin de déterminer les couples qui ont le droit de faire le déplacement à Fontainebleau. Autant dire que ce week-end, comme depuis quinze ans maintenant, l'Irlande est 'LA' nation à battre. Ses représentants n'ont pas attendu pour s'illustrer dans cette édition 2015.

Dès jeudi après-midi lors de la première épreuve réservée aux jeunes poneys de six et sept ans, Killian Ryan Michael Pender ont fait retentir l'hymne de la Verte Erin. Puis ce matin, c'est même un quintuplé irlandais qui l'a emporté, mené par Robbie Clancy. Puis à nouveau dans l'épreuve Jeunes Poneys, deux Irlandais se sont imposés, Jack Ryan (le frère de Killian!) et Michael Pender (déjà vainqueur hier). Pour parachever cette domination outrageuse, ce dernier a survolé le prix ville de Fontainebleau. Parti en vingtième (sur soixante engagés), il a gardé la tête jusqu'au bout, sa plus proche poursuivante, Claire Rembault, arrêtant le chrono à 58''29 (contre 54''93 pour Michael!).

Et au milieu de cette vague verte est arrivée Camille Condé-Ferreira! La jeune Francilienne, installée à Jouarre en Seine-et-Marne, n'a pas traîné pour gagner la première épreuve importante du week-end. Pendant un temps, le public a cru à un nouveau succès irlandais grâce au tout jeune Harry Allen (le frère de Bertram!), mais l’Allemand Max Haunhorst, puis la Suissesse Joanna Szabo l’ont devancé au chrono de quelques centièmes. Comme à son habitude, Camille a tout donné. Connaissant Pumkins Pondi par cœur, elle a avalé les difficultés à toute vitesse, améliorant le temps de Joanna Szabo de plus de quatre secondes!

'Comme Quessada de la Roque participe demain à la Coupe des Nations demain, le sélectionneur national, Olivier Bost, m’a conseillé d'aller tranquillement avec Quessada et de jouer avec Pumkins, puisque je n'avais rien à perdre. C'est ce que j'ai fait et vraiment très vite pour le coup!', sourit la cavalière. Si Pumkins a parfaitement joué sa partition, il n’en a pas été de même pour Quessada, avec laquelle Camille a chuté dans le double, remettant en cause le choix de la ponette pour disputer la Coupe des nations. 'Nous sommes en pleine réflexion. J'ai dit au sélectionneur que je me sentais capable de courir la Coupe avec Quessada, mais je lui ai laissé le choix. C’est la première fois que cela arrive. C'était un peu la surprise, mais je me sens prête à partir, car je suis une battante et que je connais bien Quessada. J'appréhenderais un peu les combinaisons mais je partirais avec le couteau entre les dents!'

Après la Coupe des nations viendra le Grand Prix dimanche, où Camille tentera de conserver sa couronne. 'Ce serait magique! Tout dépend du poney que je monterai dans la Coupe et dans le Grand Prix. Au départ, Quessada devait disputer la Coupe et Pumkins le Grand Prix, mais avec ce qui s'est passé, tout peut changer.'

(source communiqué)

À lire également...

Réagissez