BERTRAM ALLEN, AU RYTHME DE VEGAS

Photo Scoopdyga

Samedi 18 avril - 06h45 | Johanna Zilberstein

BERTRAM ALLEN, AU RYTHME DE VEGAS

La première épreuve de la finale de la Coupe du monde de saut d’obstacles n’a pas été une vraie partie de plaisir pour un grand nombre de cavaliers. Sur les quarante partants qui se sont élancés dans cette chasse, seuls treize ont réussi à déjouer les subtilités du parcours dessiné par le chef de piste américain Anthony d’Ambrosio. Face à un public déchainé, le jeune prodige irlandais, Bertram Allen, a mené cette épreuve de main de maitre. En effectuant son parcours en 65’’45, il s’est imposé devant l’Américain Richard Fellers. Le Français Patrice Delaveau et le Néerlandais Jur Vrieling ont quant à eux partagé la troisième marche du podium.


Le coup d’envoi de la finale de la Coupe du monde de saut d’obstacles a officiellement été donné à 19h à Las Vegas (4h du matin en France). Alors qu’un pâle sosie de Lady Gaga venait tout juste de finir son show, le premier couple à s’élancer dans cette chasse, Jos Verlooy et Domino, est entré en piste. En effectuant un parcours sans pénalité en 68’’27, le cavalier belge a mis le public dans de bonnes dispositions et s’est assuré la huitième place au classement final.

Katherina Dinan, qui portait le dossard numéro deux, a été disqualifiée après avoir subi un premier refus à la sortie du triple puis un second sur l’avant dernier obstacle. La représentante américaine a alors mis en évidence la difficulté majeure de ce parcours : le triple numéro huit présentant des distances assez longues et arrivant trois foulées après un oxer en sortie de courbe dos à la sortie. Cette combinaison a couté cher, notamment à Marcus Ehning, qui a préféré abandonner suite à un refus de Singular LS La Silla sur le deuxième plan, ainsi qu’à Kevin Staut, qui a été privé de la troisième marche du podium à cause d’une faute commise sur la sortie. Avec ses quatre points de pénalité, le cavalier français et sa fidèle Silvana*HDC ont finalement pris la quatorzième place.

'Une ambiance inhabituelle'


Patrice Delaveau, le troisième cavalier à s’être élancé dans cette épreuve de vitesse, a réalisé un parcours sans pénalité en 66’’44. Bien que cette performance ait permis au représentant tricolore de monter sur la troisième du podium, ce dernier n’a pas vraiment été satisfait. “Je n’ai pas pu faire le contrat de foulées que je voulais dans la ligne du trois au quatre. Après cette petite incompréhension, j’ai eu l’impression de me battre avec Orient jusqu’à la fin du parcours“, a expliqué Patrice Delaveau à ce sujet avant d’ajouter que 'l’ambiance lors de cette épreuve était vraiment inhabituelle pour moi. Avec tout ce bruit, je ne me sentais pas très à l’aise en arrivant sur la piste et mon cheval l’a bien senti.'


Une épreuve, deux vainqueurs ?


Le public a ensuite dû attendre que le vingtième partant, le Néerlandais Jur Vrieling, s’élance pour que le chronomètre de Patrice Delaveau soit égalé. Entre temps, Pénélope Leprevost et Martin Fuchs ont effectué deux parcours sans pénalité qui leur ont permis de prendre respectivement les sixième et septième places du classement final. Alors que les spectateurs commençaient à croire qu’ils auraient deux vainqueurs dans cette épreuve, Bertram Allen, le cavalier irlandais âgé de seulement dix-neuf ans, a fait son apparition.

En s’imposant dans cette chasse avec le chronomètre de 65’’45, le jeune prodige a bel et bien montré à ses concurrents de quoi il était capable. Au plus grand bonheur du public, les dix premières places du classement ont été très disputées jusqu’à la fin de l’épreuve. Finalement, Daniel Deusser et Cornet d’Amour, les tenants du titre, ont terminé dixièmes. L’Américain Richard Fellers est monté sur la deuxième marche du podium associé à son bon vieux Flexible et le Suisse Steve Guerdat sur Abführen’s Paille, s’est attribué la cinquième place.

À Las Vegas, Alice Corbin

Les résultats ici

La réaction de Bertram Allen ici

La réaction de Rich Fellers ici

La réaction de Patrice Delaveau

À lire également...

Réagissez