Jeudi 09 avril - 18h24 | Johanna Zilberstein

LES MEILLEURS COUPLES À L’HEURE DE PARIS

Pour la sixième année consécutive, le Grand Palais renoue avec sa vieille tradition équestre et accueille, le temps d’un weekend, les meilleurs couples chevaux/cavaliers de la planète. Le plus haut niveau du saut d’obstacles et un magnifique écrin parisien sont donc au programme de cet ultime rendez-vous avant la finale de la Coupe du monde.

LES ENJEUX

 

Ultime compétition avant la finale de la Coupe du monde, le Saut Hermès marque également la fin de la saison indoor. Il est fort à parier que les cavaliers présents seront enthousiastes à l’idée s’emparer des épreuves majeures du concours, bien dotées.

En six éditions, aucun Français ne s’est jamais imposé dans le Grand Prix. Pratiquement tous à la baisse ce mois-ci dans le classement mondial (lire ici), les Tricolores en lice devront se surpasser afin de faire retentir la Marseillaise, dimanche après-midi.

Au total, le Saut Hermès propose sur trois jours six épreuves de niveau 5*. Mais la jeunesse sera également à l’honneur puisque vingt cavaliers venus de dix pays différents ont également été invités pour courir les Talents Hermès, réservés aux moins de vingt-cinq ans. Un rendez-vous devenu important pour les espoirs de la discipline puisqu’il donne une véritable porte ouverte sur le très haut niveau, comme pourrait en témoigner Alexandre Fontanelle, Talent Français en 2013.

À NE PAS MANQUER

 

Chaque année, le Saut Hermès peut se targuer d’accueillir un plateau de choix. Vingt des trente meilleurs mondiaux fouleront ainsi la piste parisienne dès vendredi. Certaines de leurs montures sont d’ailleurs très attendues. L’exquis Quickly de Kreisker, que l’on n’avait pas aperçu en Europe depuis Genève, fera sans aucun doute un impressionnant retour, piloté par Abdelkébir Ouaddar. Le crack d’Edwina Tops-Alexander, Ego Van Orti, sera également de la partie. Absent des concours depuis un bon mois, le fils de Vigo d’Arsouilles sera à observer, après quelques contre-performances à Bordeaux puis à Göteborg. Tenant du titre, Marcus Ehning a réengagé son puissant gris, Cornado NRW.

LES BLEUS


Côté tricolore, Kevin Staut amènera la fabuleuse Ayade de Septon*HDC ainsi que Rêveur de Hurtebise*HDC. Pénélope Leprevost montera ses juments Sultane des Ibis et Ratina d’la Rousserie. Pégase du Murier effectuera probablement son second Grand Prix 5*, sous la selle de Roger-Yves Bost, qui fait également le déplacement avec l’épatante Sydney Une Prince. Désormais dans la cour des grands, Alexandre Fontanelle sera accompagné de Prime Time des Vagues et Rosette du Vivier. Simon Delestre sera quant à lui en selle sur Stardust Quinhon et Csarina de Fuyssieux. Philippe Rozier, Julien Épaillard et Jérome Hurel seront respectivement sur Rahotep de Toscane et Unpulsion de la Hart, Cristallo A*LM et Sephora Sonzéenne et Ohm de Ponthual et Qualipso des Bois. Enfin, Timothée Anciaume viendra avec Olympique Libellule et Rubins des Bruyères, confié par le haras des M (lire ici).

Chez les Talents Hermès, Edward Levy et Margaux Rocuet, tous deux désormais chez Ludger Beerbaum, porteront les couleurs de la France associés à Starlette de la Roque et Lewin 5.

DANS LE RÉTRO

 

L’an passé, c’est Marcus Ehning qui avait brandi le trophée du Grand Prix, grâce au sublime double sans faute de Cornado*NRW. Il avait précédé Patrice Delaveau, absent de cette édition, qui avait monté Lacrimoso 3*HDC. Katharina Offel avait complété le podium avec Lacontino.

LE GUIDE

 

Deux temps forts rythmeront le weekend lors du CSI 5*. Le Saut Hermès, épreuve inédite au concours rassemblant dix hommes et dix femmes, aura lieu samedi à 17h15. Le Grand Prix se tiendra quant à lui dimanche à 15h45. Pour ce qui est des Talents Hermès, le dénouement aura lieu dimanche à 12h05.

Yeelen Ravier

 

Les épreuves en direct ici

Le programme de la compétition ici

La liste des engagés ici

Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez