MCLAIN WARD ET HH CARLOS Z S’ENVOLENT À WELLINGTON

McLain Ward et HH Carlos Z se sont imposés avec brio dans le Grand Prix du CSI 5* de Wellington, et qui plus est devant leur public. Photo Sportfot

Mardi 31 mars - 11h26 | Johanna Zilberstein

MCLAIN WARD ET HH CARLOS Z S’ENVOLENT À WELLINGTON

Hier dans la soirée, quarante couples se sont élancés dans un difficile Grand Prix à l’occasion du CSI 5* de Wellington en Floride. Alors que les barres ont plu, trois cavaliers se sont qualifiés pour le barrage. Finalement, Mclain Ward s’est imposé et a ainsi renoué avec le succès à ce niveau, et ce grâce à HH Carlos Z malgré une faute lors du barrage.

Le chef de piste, Steve Stephens, avait donné du fil à retordre aux quarante couples en lice. Aucun juge de paix n’est apparu mais le parcours a été clairsemé de faute. La ligne composée d'un double placé en numéro quatre, suivi cinq foulées plus loin d’un vertical puis trois foulées après d’une barrière blanche a piégé plus d’un cavalier tout comme le triple placé en neuvième position ou encore le dernier, un oxer orange positionné à la sortie d’un virage. Finalement, trois couples sont parvenus à trouver la clés du parcours et a se qualifier pour le barrage.

La suite du classement a été composée de certaines des meilleures cravaches de la planète ayant joué de malchance. L’Américaine Margie Engle avait misé sur son fidèle Royce. Le fils de Café au Lait a survolé les difficultés mais a manqué de couverture sur la barre de spa, douzième obstacle du parcours. Le couple a donc dû se contenter de la quatrième place. Leurs compatriotes, Lauren Hough et Ohlala ont également été pénalisées de quatre points. Les deux complices ont poussé à terre le directionnel numéro dix, cinq foulées après le triple ce qui les a reléguées à la cinquième place. La locale a ainsi devancé sa coéquipière Beezie Madden. Cette dernière avait misé sur Cortes C, celui avec lequel elle terminait troisième lors des Jeux équestres mondiaux de Caen, cet été. La palanque noire en numéro huit leur a été fatale. Le triple a relégué aux septième et huitième positions le Canadien Yann Candele sur Showgirl et l’Américain Kent Farrington associé à Voyeur. Le premier a fauté sur l’oxer d’entrée alors que le second a renversé l’oxer du milieu.

Deux autres couples, pourtant performants habituellement, se sont confrontés à ce parcours. Meredith Michaels-Beerbaum a fauté à trois reprises avec Fibonacci 17. L’Américaine naturalisée Allemande n’a pas réussi à éviter les fautes de son fils de For Felling sur l’entrée et la sortie du double numéro quatre puis sur le dernier. Le scénario a été le même pour la seule Tricolore de l’épreuve. Myself de Brève, la pétillante jument de Marie Hécart, a renversé le vertical numéro cinq après le double, puis le vertical numéro dix à la suite du triple, ainsi que le dernier.

Un barrage fautif

Trois couples se sont donc départagés lors du barrage. Première à s’élancer, la jeune Georgina Bloomberg en selle sur sa géniale Lilly a fauté sur l’ancienne palanque numéro huit désormais deuxième difficulté du parcours puis sur la sortie du double quatre devenu cinquième élément et a arrêté le chronomètre sur 44''392. Elle a croisé dans le couloir Daniel Bluman, venu tenter sa chance avec Conconcreto Sancha LS. Le Colombien a écopé d’une faute sur l’entrée du double et a confirmé que le temps de l’Américaine était facilement battable puisque, sans prendre de risques, il l’a abaissé à 41'645. Mais sa joie n’a été que de courte durée car celui qui lui a succédé l’a également devancé. Alors que McLain Ward n’avait qu’à signer un parcours sans faute sans prendre de risque, l’Américain a lancé son HH Carlos Z à vive allure et sa stratégie a été payante. Auteur d’une faute, son chronomètre de 41'252 lui a permis de s’adjuger l’épreuve. Le cavalier renoue donc avec le succès puisqu’il n’avait pas remporté de Grand Prix à ce niveau depuis juin dernier lorsqu’il s’était imposé dans le CSIO 5* de Calgary avec Rothchild.

Marie de Pellegars-Malhortie

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez