Lundi 06 avril - 11h04 | Marc Verrier

AU SOMMAIRE DU GRAND PRIX MAGAZINE D’AVRIL

Dans le numéro d’avril de Grand Prix Magazine, retrouvez en couverture John Whitaker. Rien ne semble pouvoir arrêter le come-back de l’as des as dans l’élite mondiale. À bientôt soixante ans, le patriarche du clan Whitaker ne craint rien ni personne, et surtout pas de parler d’avenir ! Grand Prix Magazine est également parti à la rencontre de deux cavaliers : Gwendolen Fer et Bassem Hassan Mohammed. Le dossier du mois, lui, est consacré à l’Anky Education Center, véritable usine à champions. Enfin, l’étalon du mois est, en avril, Mylord Carthago, pour qui le meilleur semble encore à venir.

'Je suis heureux de me lever tous les matins', John Whitaker

Partager une tranche de vie avec John Whitaker est l’assurance de passer un moment exquis, ponctué d’anecdotes et de réflexions plus profondes. À bientôt soixante ans, le héros de tant de générations de cavaliers conserve une motivation intacte et une vision moderne de son sport. Dans la doucheur d’une fin d’après-midi andalouse, à Vejer de la Frontera, il a évoqué le passé, un peu, le présent, beaucoup, et l’avenir, passionnément.

Gwendolen Fer, le retour d’une femme en Bleu

Révélation tricolore de la saison écoulée, Gwendolen Fer affiche un sourire resplendissant. Savourant son entrée dans le groupe France avec Romantic Love, la toulousaine espère bien revêtir la veste bleue lors des prochaines grandes échéances internationales, là où plus aucune cavalière ne s’est fait une place depuis Marie-Christine Duroy de Laurière… Soutenue depuis toujours par sa famille, la complétiste est aussi une jeune chef d’entreprise dynamique, appliquée et déterminée à vivre sa discipline.

Bassem Hassan Mohammed, tous les ingrédients du succès

L’histoire du saut d’obstacles retiendra qu’il a été le premier Qatarien à remporter un Grand Prix CSI 5*. À force de travail et grâce à son talent, à un entourage hyper-professionnel et au meilleur piquet de chevaux du monde, Bassem Hassan Mohammed est en passe de concrétiser le rêve de tout l’émirat gazier. Aux portes du top trente mondial, qualifié avec les siens aux Jeux olympiques de Rio, ce discret jeune homme de vingt-huit ans, né en Arabie saoudite, a tous les atouts en main pour atteindre les sommets. Portrait.

Au cœur du système Anky

Néerlandais, Allemands, Belges, Ukrainiens, Canadiens, Suédois, Espagnols… Quelle que soit leur nationalité, nombreux sont les actuels cavaliers de haut niveau à avoir croisé la route d’Anky van Grunsven et Sjef Janssen. La triple championne olympique et son mari, entraîneur porté aux nues pour ses résultats incroyables autant que vilipendé pour ses méthodes prétendument rudes pour les chevaux, ont fondé un véritable empire. Alors que les nouvelles générations allemande et belge ont, elles aussi, franchi le rubicond, Erp semble être devenue l’incontestable place to be du dressage mondial. Grand Prix Magazine a mené l’enquête.

Mylord Carthago, un père qui s’affirme

Le 6 décembre à Villepinte, Mylord Carthago a fait ses adieux à la compétition à l’occasion du Gucci Paris Masters, dont il avait brillamment remporté le Grand Prix trois ans plus tôt avec Pénélope Leprévost. Alors qu’il se consacre désormais à sa carrière de reproducteur, ses premiers produits commencent à s’affirmer. À l’image de leur père, ils ne sont pas forcément précoces.

Et comme chaque mois, vous pourrez également retrouver vos rubriques 'technique CSO', qui se concentre sur l’importance de la bonne utilisation de la main, 'équipement', qui vous donne les bons outils pour construire votre manège, ainsi que les pages Jeunes Chevaux ou encore l’actualité des régions.

Le numéro d’avril de Grand Prix Magazine est disponible en kiosques fès samedi.

Abonnez-vous à Grand Prix Magazine ici

Ou achetez le numéro d'avril ici

À lire également...

Réagissez