LA FRANCE CONSERVE SON TITRE À FONTAINEBLEAU

L'équipe de France très heureuse après cette belle entrée en matière. Photo Pauline Chevalier

Mercredi 25 mars - 11h46 | Johanna Zilberstein

LA FRANCE CONSERVE SON TITRE À FONTAINEBLEAU

Après une dernière épreuve d’hippique comme d’habitude sélective, la France a conservé un titre bien mérité. Michael Jung s’octroie un nouveau titre avec un Sam très en forme qui devrait revenir activement sur le devant de la scène. La satisfaction était au rendez-vous et la victoire nette même si les nations n’étaient pas en très grand nombre.

Cette fois-ci, le visage de la France avec des couples nouveaux, des chevaux présentant une vraie locomotion, des cavaliers motivés montant leur reprise de bout en bout pour aller chercher des points et réalisant ensuite des cross et des hippiques de qualité, a donné une fraicheur très appréciée. Comme le dit Michel Asseray, Directeur Technique adjoint :'C’est une grande satisfaction car le travail hivernal et le système de dressage avec les trois entraineurs mis en place par la Fédération Française d’Equitation est récompensé. Les cavaliers montent leurs reprises, vont chercher leurs points et ce de bout en bout même si des petits soucis arrivent en cours. Nous avions choisi cinq couples JO/JEM afin de les tester en format Equipe de France et ce fut un week-end radieux car l’ambiance était excellente au sein d’un groupe qui vit bien et s’entraide. Même s’il n’y avait pas beaucoup d’équipes, ce que l’on peut regretter, nous avons gagné une Coupe des Nations et c’est significatif et très positif comme résultat.'

Double satisfaction pour la France


La France est d’autant plus radieuse que les couples ont aussi été très brillants en individuel avec deux cavaliers sur le podium et six dans le top quinze. Honneur aux femmes, Gwendolen Fer fait une démonstration d’aisance et de maitrise. A l’aise dans les trois tests, un des atouts charme de l’Equipe de France a été félicité par Michael Jung après avoir réalisé le meilleur cross du concours. Romantic Love permet à la jeune toulousaine d’affirmer son talent : 'C’est un excellent week-end, c’est sûr ! Romantic était un peu chaud au dressage et j’étais un peu déçue de ma prestation en soit. Après avoir vu mes collègues sur le cross j’ai décidé d’avancer dès le début et Romantic a été parfait. Il termine en beauté avec ce parcours sans faute au cso alors que je croyais avoir fait une barre sur le triple'. Pour quelques points de temps dépassé, Arnaud Boiteau perd le podium et le cède au profit de Thibaut Vallette, le timide lieutenant-colonel en selle sur Qing du Briot*ENE-HN auteur d’un concours remarqué et remarquable. Déjà performant toute l’année dernière, le couple, qui a lui aussi intégrer le groupe JO/JEM cette année, sera sans nul doute présent sur plusieurs Coupes des Nations au sein de l’Equipe de France. Thibaut Vallette avait d’ailleurs bien failli créer la surprise en se rapprochant très prêt de Michael Jung dès le dressage, démontrant une fois de plus que la France avait mis les bouchées double pour rattraper le niveau de dressage. Mais cette fois encore, le cavalier allemand a été imprenable. Sam revient en grande forme et est prêt pour aller se frotter au CCI4* de Lexington puis probablement à celui de Burghley. En effet, il semblerait bien que l’excellent compagnon de Michael Jung n’ayant plus rien à prouver avec quatre titres européens, deux titres olympiques et un titre mondial, soit désormais orienté vers le niveau CCI4*.

Coupe des Nations : un circuit qui manque de passion ?


Derrière la France qui classe donc ses cavaliers aux deuxièmes, troisièmes, neuvièmes et onzièmes places, l’Australie fait une belle entrée en matière avec des concurrents aguerris et motivés. Chistopher Burton est le meilleur d’entre eux avec TS Jamaimo et termine cinquième. Les britanniques complètent le podium de la Coupe des Nations et leur représentant, Nick Gauntlett a expliqué qu’un décalage du calendrier britannique avait retardé le début de la saison et que donc cette première Coupe des Nations arrivait trop tôt. Ravi de son week-end et de la qualité du concours, il espérait pouvoir amener une équipe beaucoup plus fournie l’an prochain.

Des victoires françaises aussi dans les autres épreuves


Du côté des CCI*, Nicolas Touzaint et Victor Levesque s’imposent tandis que Thomas Carlile prend le meilleur dans le CIC2* avec son nouveau cheval Rakam d’Emra. Des couples en devenir que l’on devrait revoir prochainement sur les plus grosses épreuves.

La suite du programme devrait être le Grand National de Tartas pour les uns, celui de Pompadour, la Coupe des Nations de Ballindensik ainsi que le CCI4* de Badminton. De belles échéances en perspective !

À Fontainebleau, Pauline Chevalier

Résultats individuels

Résultats par équipe

À lire également...

Réagissez