GÖTEBORG, DERNIER APPEL POUR LAS VEGAS

Vainqueur l'an passé, Nicola Philippaerts sera présent pour remettre son titre en jeu. Photo Scoopdyga (archives)

Vendredi 27 février - 12h15 | Johanna Zilberstein

GÖTEBORG, DERNIER APPEL POUR LAS VEGAS

Dernier arrêt pour les prétendants à la Coupe du monde, Göteborg est l’ultime chance pour les cavaliers de décrocher les points manquants qui permettront à ceux actuellement en ballottage de pencher du bon côté. Car pour pas mal de cavaliers, un seul objectif : entrer dans les dix-huit.

 

LES ENJEUX

 

Certains cavaliers, à l’instar de Pénélope Leprévost, Sergio Alvarez Moya, Jos Verlooy ou encore Roger-Yves Bost ont décidé de ne pas venir jusqu’en Suède batailler pour leur qualification. Une occasion en or pour les concurrents en ballottage présents d’entrer parmi les dix-huit cavaliers qui seront d’emblée qualifiés pour prétendre décrocher la Coupe du monde.  Geir Gulliksen, quinzième, Luca Maria Moneta et Jur Vrieling, dix-huit et dix-neuvième ou encore Patrice Delaveau, pour l’instant vingt-troisième, pourraient ainsi venir bousculer l’ordre établi en cas de bonne performance puisque seulement huit points séparent le Norvégien du Français. Actuellement cinquième, Harrie Smolders n’aura quant à lui pas d’autre choix que de marquer au moins un point ce weekend s’il veut faire le voyage jusqu’à la capitale du jeu, puisqu’il n’a pour l’instant engrangé des unités que sur la Ligue américaine.

 

À NE PAS MANQUER

 

Un peu mal en point au classement général (il est actuellement trente-cinquième avec un total de vingt et un points), Ludger Beerbaum tentera d’arracher la victoire nécessaire à la qualification qui lui permettrait d’aller défendre sa deuxième place acquise l’an passé. Il pourra pour cela compter sur son tout bon fils de Baloubet du Rouet, Chaman. Actuellement meilleur Suédois du circuit, Douglas Lindelöw pourra profiter de ce concours à domicile pour assurer un peu plus sa qualification. Un peu en retard, Malin Baryard-Johnsson et Rolf-Göran Bengtsson, respectivement associés à H&M Tornesch et Casall Ask, devront absolument se surpasser dans le Grand Prix Coupe du monde pour avoir une chance de suivre leur compatriote aux États-Unis. Sans prétention de qualification, Petronella Andersson sera de nouveau sur les terrains de concours avec Carriere, qui vient de passer trois mois sous la selle de Daniel Deusser. Elle sera également associée à Quenndal de Lojou*HDC, l’ancienne monture de Patrice Delaveau.

LES BLEUS

 

Patrice Delaveau qui sera d’ailleurs présent avec Orient Express*HDC. En posture délicate avec trente points, une très bonne performance pourrait tout de même lui permettre de faire le voyage jusqu’au Nevada. En Suède, il ne sera pas seul puisque Jérôme Hurel sera également de la partie sur Qualipso des Bois, Urano et Warrior. Largement qualifié, Kevin Staut, qui a pris part à toutes les étapes du circuit, ne manquera pas la dernière, où il emmènera Ayade de Septon Et*HDC et Silvana*HDC.

 

DANS LE RÉTRO

 

L’an passé, Nicola Philippearts, associé à Donatella-N s’est imposé, devant Marcus Ehning sur Plot Blue. En selle sur VDL Groep Sapphire, Maikel van der Vleuten avait pris la troisième place. Le Belge sera présent cette année pour remettre son titre en jeu. Il sera en Suède avec trois chevaux : Challenge vd Begijnakker, Cristallina vh Janshof Z et Quenzo de la Roque.

 

LE GUIDE

Le Grand Prix Coupe du monde aura lieu dimanche à 15h.

Johanna Zilberstein

 

Le programme ici

La liste des engagés ici

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez