UNE DERNIÈRE MARSEILLAISE POUR NICOLAS ANDRÉANI

Nicolas Andréani en Einstein pour sa dernière compétition, à Graz, en Autriche. Crédits Michael Graf

Mardi 24 février - 11h43 | Léa Dall'Aglio

UNE DERNIÈRE MARSEILLAISE POUR NICOLAS ANDRÉANI

Sans appel. Le dernier Libre de Nicolas Andréani, lors de la finale de la Coupe du monde de voltige qui se déroulait à Graz, en Autriche, l’a fait remporter la très convoitée Coupe du monde. Pour la troisième fois.
Ils étaient six au départ de cette finale de la Coupe du monde de voltige. Seul Français en lice, Nicolas Andréani nous avait prévenu : 'J’en ai déjà gagné deux… pourquoi pas une troisième ! J’aimerais mettre un petit record pour que les nouveaux se cassent les dents à essayer de le battre', disait-il en septembre. Et c’est chose faite !
Pourtant, l’affaire n’était pas classée d’avance. Lors de la première manche, le Corse prend la deuxième place du classement provisoire, avec 8.688, derrière l’Allemand Thomas Brüsewitz, qui pointe à 8.736. C’est la note de son cheval, Just a Kiss*HN, évalué à 7.600, qui le pénalise, puisque les juges de technique et d’artistique le placent au-dessus de la barre des 9.
Ce samedi, le second Libre donnera raison au Tricolore. En entrant en piste, beaucoup de sérénité se lit sur son visage. Il se frotte les mains avec le sable du manège, rejoint sa longeuse Marina Joosten Dupon, entame sa chorégraphie, grimpe sur la croupe de son partenaire… Et déroule un programme parfait. Ce Libre d’Einstein, il le connaît par cœur, il entend bien se faire plaisir une dernière fois, et ça se voit. Fluidité, harmonie… Le champion lance même un baiser au public juste avant sa sortie. Il obtient une superbe note de 9.239, pour une moyenne de 8.964. Son concurrent est quant à lui noté à 8.715 (8.726).
Le podium est complété par l’Allemand Julian Wilfling (8.546), accompagné de Alexander Zebrak et Luino 19. Il participait à sa première Coupe du monde. La Marseillaise retentit donc une dernière fois pour l’incroyable trio.
Lisa Wild succède à Joanne Eccles
Chez les femmes, c’est l’Autrichienne Lisa Wild (Nina Rossin, Robin 482) qui s’impose, succédant à la Britannique Joanne Eccles, qui ne prenait pas part à la compétition. Dominant la compétition depuis la première manche, elle obtient 9.018, à seulement un dixième de la Suissesse Simone Jäiser (Rita Blieske, Luk). L’Italienne Anna Cavallaro (Nelson Vidoni, Harley) monte sur la troisième marche du podium.
Le Pas-de-Deux est quant à lui remporté par le duo allemand composé de Marie Gera Grün et Justin Van Gerven, devant les Néerlandaises Carola et Esther Sneekes.
Léa Dall’Aglio

À lire également...

Réagissez