JOHN WHITAKER FAIT SAUTER LA BANQUE !

La fabuleuse équitation de John Whitaker et la générosité d'Argento ont encore fait merveille, ce matin à Hong Kong. Photo LHKM

Mercredi 18 février - 18h31 | Johanna Zilberstein

JOHN WHITAKER FAIT SAUTER LA BANQUE !

Après la Gold Cup, John Whitaker et Argento se sont adjugé le Grand Prix du troisième Hong Kong Masters, ce matin en Asie. Le Britannique et son fils d’Arko III se sont montrés les plus rapides, comme souvent, devançant Henrik von Eckermann et Gotha FRH, les tenants du titre, ainsi que le couple français qui monte, Simon Delestre et Ryan des Hayettes.

John Whitaker n’est pas passé loin de signer un exploit similaire à celui réussi par Patrice Delaveau lors de la première édition du Hong Kong Masters, voici deux ans. Alors que le Normand avait remporté quatre épreuves et terminé deuxième d’une cinquième, la légende britannique s’est offert la Gold Cup, hier, puis le Grand Prix, ce matin, deux des trois épreuves majeures de ce CSI 5*. Vendredi, déjà avec Argento, il avait également pris la troisième place d’un Accumulateur avec Joker à 1,45m fort bien doté, tandis qu’avec Lord of Arabia, son deuxième cheval, il s’est classé dans deux autres épreuves de vitesse, cinquième hier matin et troisième ce matin. Avec l’énorme paquet de points qu’il a engrangé ce week-end, John Whitaker, quarante-cinquième mondial en févier, va faire son grand retour dans le top trente, dès le mois prochain, un bond en avant qui devrait lui permettre de concourir où il veut et quand il veut. L’homme du week-end va également rentrer en Europe avec un chèque de 274 315 dollars, soit plus de 240 000 euros. Compte tenu du rééquilibrage du cours de l’euro, c’est même un peu plus encore que le Normand il y a deux ans. Un bon début de saison.

'Je me suis trouvé un peu lent au premier tour. Je me suis dit que ce serait dur de gagner, mais je suis allé aussi vite que possible en seconde manche, et Argento a sauté de manière fantastique, à l’image de ce qu’il a fait tout le week-end. C’est incroyable. J’ai aussi eu de la chance, parce que Marco Kutscher volait littéralement dans ce barrage, jusqu’à sa faute. Je me sens vraiment bien, mon cheval aussi, qui fait toujours de son mieux. Je prends du plaisir à monter, spécialement ce cheval, qui est un vrai gagnant. Il va avoir droit à quelques semaines de repos désormais, il l’a bien mérité. Grâce à lui, j’espère pouvoir monter encore quelques années. J’ai été très encouragé ici, c’est vrai. Il faut croire que le public se souvient encore de moi!', a déclaré le lauréat avec une pointe d’humour toute britannique.

Un flot pour Bosty et Nikyta

On a hâte, vraiment hâte, de retrouver John Whitaker en Coupe des nations. Tandis qu’il a accumulé les succès l’an passé en CSI 3, 4 et 5* (vainqueur à Treffen et deuxième à Lausanne), il n’a pas été sélectionné une seule fois par Rob Hoekstra. Di Lampard, la nouvelle chef d’équipe britannique, qui va avoir la lourde tâche d’assurer la qualification des champions olympiques en titre pour les Jeux de Rio, cet été aux championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle, ne pourra pas composer sans lui! Et franchement, personne ne s’en plaindra tant l’équitation du maître anglais continue à épater le monde.

Ce matin à Hong Kong, pour remporter sa vingt-deuxième épreuve internationale en moins de quatre ans, le couple a signé le plus rapide des sept doubles sans-faute de ce Grand Prix dessiné par le Belge Luc Musette et couru par vingt-sept paires. Il n’y a pas eu photo, puisque les tenants du titre, le Suédois Henrik von Eckermann et la vive Gotha FRH, se sont inclinés de trois quarts de seconde. Très belle performance de Simon Delestre, troisième de ce Grand Prix surdoté à un poil plus d’une seconde du lauréat avec l’excellent Ryan des Hayettes. Le Lorrain a devancé de peu les vainqueurs de l’étape parisienne des Masters Grand Slam Indoor, le Suisse Martin Fuchs et PSG Future. Doubles sans-faute et respectivement cinquième avec Hello M’Lady et septième avec Colestus, deux chevaux de neuf ans, Scott Brash et Ludger Beerbaum, les numéros un et deux mondiaux, se sont marqués à la culotte dans ce Grand Prix. La sixième place est revenue à un autre cheval de neuf ans, Baccarat, sous la selle du Néerlandais Marc Houtzager, vainqueur à Paris il y a deux ans avec Sterrehof’s Tamino, qui a d’ailleurs récemment repris le chemin des concours après un an et demi d’arrêt.

Seul Marco Kutscher est allé plus vite que le vétéran britannique, avec le très rapide Cornet’s Cristallo, mais le double n’y a pas résisté. Une faute également pour Kevin Staut, neuvième sur la très régulière Estoy Aqui de Muze*HDC, troisième là-bas il y a deux ans. Quatre points également en seconde manche pour le Néerlandais Gerco Schröder et l’Allemand Philipp Weishaupt, dixième et onzième sur Glock’s London et Carinou.

Les trois autres Français de la fête ont été privés de seconde manche : Roger-Yves Bost, vainqueur de la première épreuve de cette troisième journée avec Nikyta d’Elle, pour une faute avec Nippon d’Elle, Anne-Sophie Hemeryck Godart pour trois fautes avec Carlitto van’t Zorgvliet, de même que Julien Épaillard et Cristallo A*LM.                 

Sébastien Roullier

Les résultats

Les résultats du Grand Prix à 1,60 m

Les résultats de la Vitesse à 1,45 m

À lire également...

Réagissez