JOHN WHITAKER REPLANTE L’UNION JACK À HONG KONG

Comme à Lausanne et en bien d'autres lieux, John Whitaker et Argento ont marqué Hong Kong de leur empreinte, cet après-midi. Photo Stefano Grasso/LGCT

Dimanche 15 février - 16h44 | Sébastien Roullier

JOHN WHITAKER REPLANTE L’UNION JACK À HONG KONG

John Whitaker s’est adjugé la Gold Cup du CSI 5* de Hong Kong, cet après-midi à l’AsiaWorld-Expo. En selle sur l’excellent Argento, la légende britannique s’est montrée la plus rapide dans cette épreuve à 1,50m, devançant deux compatriotes, Jessica Mendoza et Scott Brash. Simon Delestre a terminé quatrième, Kevin Staut sixième.

'C’est une grande journée pour la Grande-Bretagne', a déclaré Scott Brash sur la web TV du concours avant la remise des prix, se contentant pleinement de sa troisième place avec Hello Annie, et saluant très chaleureusement la victoire de John Whitaker, 'une légende dont on attend jamais moins', ainsi que la deuxième place de Jessica Mendoza, dix-huit ans, 'l’avenir du jumping britannique'. La joie du numéro un mondial a été grandement partagée par le public.

Il suffit de prêter l’oreille à l’applaudimètre pour constater que la région administrative spéciale de Hong Kong reste très attachée au Royaume-Uni, dont elle dépendait jusqu’à sa rétrocession à la Chine, le 1er juillet 1997. Dans cette deuxième soirée du Hong Kong Masters, l’enthousiaste public asiatique a été gâté puisque les cavaliers de Sa Très Gracieuse Majesté ont outrageusement dominé la Gold Cup, une épreuve à 1,50m conclue par un Winning Round à dix cavaliers. Autrement dit, tous les scores ont été remis à zéro, un barème qui n’est pas toujours du goût des cavaliers. Cette fois, l’équité n’a pas été mise à mal, puisque ce sont les sans-faute du tour initial qui ont animé ce Winning Round.

De fait, Luc Musette a proposé un exercice piégeux aux dix belligérants, à en juger par les refus essuyés par l’Italien Emanuele Gaudiano, huitième avec Caspar 232, et le Suédois Henrik von Eckermann, neuvième avec Crespo PKZ, respectivement sur l’entrée du double et le deuxième obstacle du parcours. Malgré une franche touche sur le vertical placé en avant-dernière difficulté, Joe Clee a donné le ton à ses compatriotes avec un sans-faute de Vedet de Muze, finalement septième.

« Argento est vraiment à son affaire »

En selle sur Sterrehof’s Uppity, le Néerlandais Marc Houtzager passe la surmultipliée pour abaisser le temps scratch de deux secondes. Il ne terminera que cinquième. Brash, lui, choisit de retirer une foulée dans la première ligne avant de sérieusement serrer ses courbes avec la bondissante Hello Annie. Un peu moins d’une seconde plus rapide, il sera récompensé par la troisième place. Ça marche beaucoup moins bien pour Denis Lynch, battu sur l’entrée du double et le dernier oxer sans pourtant paraître demander l’impossible à Quote Zavaan, dixième.

John Whitaker, lui, s’en tient à huit foulées dans la première ligne, mais son tracé est absolument parfait. Aidé par la vitesse au sol d’Argento, son fils d’Arko III, le vétéran efface le chronomètre du numéro un mondial de trois quarts de seconde. La messe est dite. 'Argento est vraiment à son affaire, détendu et déterminé à franchir tous les obstacles. Quand on peut compter sur un tel partenaire, tout est plus facile. Je le remonterai demain. Ensuite, il aura droit à une bonne pause à son retour en Europe', a annoncé The Legend.

Accélérant son train sans rien tenter d’imprudent, Simon Delestre signe un très beau double sans-faute avec Csarina de Fuyssieux, quatrième. Dans le même esprit, Kevin Staut, un peu moins rapide que le Lorrain, s’intercale à la sixième place avec une Quismy des Vaux*HDC à son aise. Fougueuse, Jessica Mendoza joue crânement sa chance avec Spirit T. Pas loin du maître Whitaker, elle s’incline sans doute dans le dernier virage, un peu moins serré que celui du vainqueur. Belle, très belle deuxième place pour la Jeune Cavalière.

Pieter Devos également à l’honneur

Trois autres Français étaient en lice. Anne-Sophie Hemeryck-Godart a joué de malchance. Onzième, elle n’a manqué le Winning Round que pour dix-neuf centième avec Vidretta M de Bellignies. Cinq points pour Roger-Yves Bost sur Nippon d’Elle, huit pour Julien Épaillard sur Cristallo A*LM.

La première épreuve de la journée, cotée à 1,45m et jouée au barrage, est revenue au Belge Pieter Devos, associé à Equipharma Dax van d’Abdijhoeve, une fille BWP de Désir du Château et d’une mère par Clinton. Il a devancé l’Allemand Marco Kutscher sur Van Gogh, le Néerlandais Maikel van der Vleuten sur VDL Groep Eureka et l’Ukrainienne Katharina Offel sur Pin Up Ouistreham, les trois autres doubles sans-faute. Avec quatre points et un temps moins rapide, Roger-Yves Bost a terminé sixième sur Nikyta d’Elle. Les deux autres Français, Anne-Sophie Godart et Julien Épaillard, ont concédé neuf points au premier tour sur Carlitto van’t Zorgvliet et Pigmalion du Rozel.

Demain, deux nouvelles épreuves sont au programme : une Vitesse à 1,45m dès 5h du matin heure de Paris, suivie du Grand Prix en deux manches à 1,60m, à partir de 8h.

Sébastien Roullier

 

Les résultats

Les résultats de l’épreuve à barrage à 1,45 m ici

Les résultats de la Gold Cup (Winning Round à 1,50m) ici

À lire également...

Réagissez