PLUS RIEN N’ARRÊTE WILLEM GREVE

Willem Greve et Carambole, ici lors de finale de la Coupe des nations en 2013, ont été les meilleurs cet après-midi, à Amsterdam. Photo Scoopdyga (archives)

Mardi 03 février - 18h53 | Johanna Zilberstein

PLUS RIEN N’ARRÊTE WILLEM GREVE

Vainqueur la semaine passée du Grand Prix du CSI 3* de Drachten, Willem Greve s’est de nouveau imposé ce dimanche, en remportant le Grand Prix CSI 4* d’Amsterdam, toujours associé à Carambole. Les concours à domicile semblent donc donner des ailes au couple, qui a supplanté certains des meilleurs cavaliers du monde dans cette épreuve digne d’un CSI 5*.

Les barres étaient tout en haut des chandeliers et les meilleurs pilotes de la planète étaient là pour ce Grand Prix CSI 4* d’Amsterdam. De plus en plus couru, le concours de la capitale néerlandaise est devenu l’un des grands rendez-vous de début de saison et permet aux cavaliers de sortir les chevaux qui ne participent pas au circuit Coupe du monde.

Au terme d’une grosse première manche, treize des quarante-huit cavaliers ont pu participer au barrage. Mais seuls six sont une nouvelle fois sortis sans-faute de ce tour, où il fallait braver le chronomètre. Ouvreur, Constant van Paesschen, sur Citizenguard Taalex, établit le premier chronomètre de référence en 38’’32, immédiatement abaissé par Daniel Deusser et Carriere, à 36’’38. Sur Aquila SFN, Wout-Jan van der Schans tente de les rattraper mais se retrouve pénalisé de quatre points. Dommage pour le Néerlandais, qui avait remporté son pari en bouclant en 36’’21. Associé à Urban Heroes, Ben Schröder signe quant à lui le sans-faute mais termine deux secondes derrière le chronomètre allemand. Puis Jos Lansink, sur Electra van’t Roosakker, et Annelies Vorsselmans, sur Chambertino 2, voient leurs chances s’envoler après une faute chacun.

Jusqu'au bout du suspense

Seul Français au barrage, Julien Epaillard tente alors sa chance sur Cristallo A*LM.  Mais ses quatre points sur la piste et son chronomètre de 35’’35 lui donneront finalement la septième place. Sur H&M Flip’s Little Sparrow, Peder Fredricson faute à son tour une fois. Billy Twomey et Diaghilev ne détrônent pas non plus le couple allemand après deux barres au sol. C’est finalement Karim Elzoghby, associé à Amelia, qui va faire basculer Daniel Deusser en signant un parcours parfait en 34’’75.

Mais le triomphe est de courte durée pour l’Égyptien, qui se voit relégué à la deuxième place deux cavaliers plus tard, par Willem Greve. Porté par son bon début de concours et par sa victoire dans le Grand Prix CSI 3* de Drachten de dimanche dernier, le Néerlandais et son bon Carambole abaissent de quarante-huit centièmes le temps égyptien pour établir le nouveau chronomètre à battre à 34’’27. Dernière barragiste à s’élancer, Katharina Offel associée au puissant Quebracho Semilly met deux barres à terre, laissant le champ définitivement libre au Néerlandais.

Un sacré bon début de saison pour le couple, qui a donc remporté les deux Grands Prix auxquels il a participé en 2015. Une suite logique à la fin de saison du cavalier de trente-deux ans et de son étalon fils de Cassini I, qui terminaient 2014 en prenant la quatrième place du Grand Prix CSI 3* de Francfort, en décembre dernier.

Du côté des autres Tricolores engagés, Roger-Yves Bost a pris la dix-neuvième place sur Nippon d’Elle, après une barre à terre. Pénélope Leprevost n’est pas loin derrière, avec un total de cinq points sur Ratina d’la Rousserie. Avec huit points au compteur, Simon Delestre et Csarina de Fuyssieux terminent à la vingt-septième place. Enfin, mauvaise journée pour Kevin Staut qui prend la dernière place du classement après dix-sept points de Sunday Top*HDC.

Johanna Zilberstein

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez