UP AND QUICK FAIT L'UNANIMITÉ

Up and Quick et son driver Jean-Michel Bazire, lors du Prix de Belgique sur l'hippodrome de Vincennes, le 11 janvier dernier. Photo Scoopdyga

Dimanche 25 janvier - 19h02 | Johanna Zilberstein

UP AND QUICK FAIT L'UNANIMITÉ

Véritable championnat planétaire du trot, le Prix d’Amérique Opodo a été créé en 1920 pour remercier les Américains de leur soutien lors de la première guerre mondiale. Ce grand prix, sommet du meeting d’hiver de Vincennes, a toujours attiré les meilleurs trotteurs européens du moment et parfois même des compétiteurs U.S. de talent comme ce sera le cas cette fois avec la présence de Maven, une femelle de 6 ans confiée au crack driver québecois Yannick Gingras.


Mais dans cette quatre-vingt-quatorzième  édition de ce riche trophée doté d’un million d’euros, dont le départ sera donné vers 16h20 dimanche, les plus fins observateurs s’attendent plutôt au succès du concurrent français, Up and Quick (Buvetier d’Aunou). Particulièrement à l’aise sur les 2.700 mètres de la grande piste de l’hippodrome du Plateau de Gravelle, le sept ans Up and Quick tentera de remporter son premier Grand Prix d’Amérique après avoir conclu au deuxième rang en 2014 derrière le champion suédois Maharajah. Atteint par la limite d’âge fixée à dix ans en France, le lauréat de l’an dernier a pris une retraite bien méritée. Pour sa part, Up and Quick qui a effectué une première saison de monte au printemps dernier a été ménagé, restant au repos neuf mois mais préparé avec le plus grand soin par son entraîneur Franck Leblanc qui le confiera une nouvelle fois au champion des drivers français Jean-Michel Bazire. Meilleur ans ans de sa génération et vainqueur du Critérium de sa promotion dans le chrono record de 1’11’’5 au kilomètre, ce champion sera déferré des quatre pieds, un dernier atout pour parfaire son jeu de jambes.

 


Qui peut tenir la dragée haute au crack de Vincennes ? Agée désormais de dix ans, Roxane Griff tentera pour la dernière fois de remporter un Prix d’Amérique. Cette très bonne jument qui vient de s’adjuger pour la deuxième année consécutive la plus grande course au trot monté, le Prix de Cornulier , compte également de belles prestations à l’attelage. Cinq chevaux seulement ont réussi le doublé «Cornulier-Amérique», cet exploit ayant été signé pour la dernière fois en 2005 par Jag de Bellouet. Elle partira avec toute la confiance de son entraîneur Sébastien Guarato qui aligne également Aladin d’Ecajeul, un cinq ans doué mais souvent très chaud en piste.

 


Timoko entraîné en province par Richard Westerink a remporté l’Elitloppet (1.609 m) la plus grande course suédoise l’an dernier. Il a déjà réalisé des exploits à Vincennes et possède lui aussi une belle carte à jouer avec l’aide de l’un des meilleurs drivers suédois, Björn Goop.

 


Et comme il s’agit d’un pari quinté plus, on retiendra comme petits outsiders Texas Charm qui n’avait pu courir l’an dernier se blessant à quelques jours de la grande épreuve, Tiego d’Etang, le lauréat du Prix de Bretagne, épreuve préparatoire à cette compétition ou encore Solvato (lauréat du Prix de Bourgogne) qui tentera de suivre les traces de son compatriote Maharajah. Quant au cinq ans Tumble Dust, il sera drivé par celui qui détient le record des victoires dans ce Prix d’Amérique, le Belge Jos Verbeeck (quatre succès) et nous le surveillerons de près.

 


Jean-Noël Gontier

À lire également...

Réagissez