LUCIANA DINIZ RETROUVE LE SOMMET !

Après avoir accumulé les accessits en 2014, Luciana Diniz et Fit For Fun 13 débutent 2015 en fanfare avec ce succès à Bâle. Photo CSI Basel

Jeudi 15 janvier - 15h29 | Johanna Zilberstein

LUCIANA DINIZ RETROUVE LE SOMMET !

Deux ans après sa flamboyante victoire avec Lennox, c’est cette fois-ci associée à Fit For Fun 13, sa fabuleuse Hanovrienne de onze ans, que Luciana Diniz a mis tout le monde d’accord dans la Jakobshalle de Bâle, cet après-midi en Suisse. Une magnifique façon de terminer ce concours riche en émotion après sa victoire d’hier avec Winningmood. Philippe Rozier et Pénélope Leprevost ont terminé septième et onzième.

 

Nombreux étaient les passionnés d’équitation venus suivre ce Grand Prix en deux manches avec barrage coté à 1,60m, réunissant quarante-cinq participants, et non des moindres. Jane Richard Philips, associée à Pablo de Virton, a la lourde mission d’ouvrir le parcours. Le couple est pénalisé de quatre points. Avec le dossard numéro deux, Kevin Staut et Estoy Aqui de Muze*HDC renversent deux barres. Première à boucler un tour sans pénalité, la Suissesse Claudia Gisler écope néanmoins d’un point de temps dépassé, tout comme les tenants du titre, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson et Casall Ask.

Bien décidée à ne pas commettre la même erreur, Pénélope Leprevost, en selle sur Vagabond de la Pomme, met du rythme dès le numéro un pour réussir le premier sans-faute de l’épreuve. Elle est suivie par Piergiorgio Bucci, Luciana Diniz, décidément en forme, Marcus Ehning, Olivier Philippaerts, Marlon Módolo Zanotelli et enfin Grégory Wathelet. Philipe Rozier et son étalon Rahotep de Toscane réalisent un magnifique parcours, néanmoins sanctionné d’un petit point de temps dépassé. Simon Delestre et Qlassic Bois Margot commettent une faute sur le vertical onze après un bon début de parcours. Enfin, Roger-Yves Bost, semblant éprouver quelques difficultés à s’accorder avec Quartz de la Lande, termine son tour avec huit points.

La deuxième manche de l’épreuve regroupe les quinze meilleurs couples du premier tour. Daniel Deusser, Lorenzo de Luca, Claudia Gisler, ainsi que Philippe Rozier bouclent ce tour sans pénalité. Philippe Rozier se dit 'ravi' du comportement de son étalon, très à l’aise sur les deux parcours. Il devrait le laisser au repos jusqu’au Jumping de Bordeaux. Malheureusement, leur point de temps dépassé en première manche ne leur donne pas accès au barrage, mais à une belle septième place. La victoire échappe encore une fois à la Suisse, Steve Guerdat et Werner Muff commettant chacun une faute avec Concetto Son et Pollendr.

 

Wathelet et Conrad tout près de la vérité

 

Scott Brash, associé à son fidèle Hello Sanctos, réalise le premier double sans-faute, bientôt rejoint par Piergiorgio Bucci et Casallo Z, Marlon Módolo Zanotelli sur Extra van Essenne, et Luciana Diniz avec la belle alezane Fit For Fun 13. Avant-dernier couple à s’élancer, Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme fautent dès le deuxième obstacle, ce qui prive le couple, finalement onzième, d’un barrage s’annonçant disputé. En effet, Grégory Wathelet et Conrad de Hus, déjà gagnants du premier Grand Prix de jeudi, viennent rejoindre ce groupe de finalistes.

Le numéro un mondial, Scott Brash, ouvre le bal avec un sans-faute suffisamment rapide pour mettre la pression sur ses concurrents, dont Bucci qui commettra trois fautes avec Casallo Z, un résultat difficile à encaisser après leurs deux bons premiers parcours. Bien décidé à en découdre, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli prend des risques avec son fils de Diamant de Semilly, risques qui paient puisqu’il double Scott Brash et s’adjuge ainsi la deuxième place. Luciana Diniz sait qu’elle doit se surpasser, et Fit For Fun répond présente. La paire termine avec près de soixante centièmes d’avance. Derniers à prendre le départ, Grégory Wathelet et Conrad de Hus donnent le meilleur d’eux-mêmes pour un chrono plus rapide d’une seconde encore, mais la grande galopade avant le dernier oxer aplatit quelque peu l’étalon, ce qui provoque une faute sur le premier plan de l’obstacle. Ils terminent quatrième derrière Scott Brash et Hello Sanctos.

Deux ans après sa victoire avec Lennox, Luciana Diniz s’est donc adjugé les deux épreuves phares du week-end bâlois, ou elle se sent 'comme chez elle'. Interrogée sur Fit For Fun, sa belle alezane de onze ans, la Portugaise la qualifie de 'jument de rêve, qui a beaucoup de cœur et fait tout très facilement'. Des propos qui rappellent ceux d’une cavalière française, Pénélope Leprevost, au sujet de Flora de Mariposa, une autre fille de l’excellent For Pleasure… On devrait revoir le couple la semaine prochaine à Leipzig. Il y a deux ans, Diniz s’était également imposée à Zurich. Réussira-t-elle le même doublé?

 

À Bâle, Élise Thuet

 

Les résultats

Les résultats du Grand Prix de Bâle ici

 

À lire également...

Réagissez