LUCIANA DINIZ ET WINNINGMOOD SONT BIEN DE RETOUR !

De retour avec son Winningmood (ici à Bordeaux), Luciana Diniz s'est brillament imposée ce soir lors du CDI 5* de Bâle. Photo Scoopdyga (archives)

Dimanche 11 janvier - 19h27 | Sébastien Roullier

LUCIANA DINIZ ET WINNINGMOOD SONT BIEN DE RETOUR !

Luciana Diniz a illuminé la piste de Bâle de son sourire radieux. En effet, ce soir, la Portugaise avait de quoi être heureuse puisqu'elle s'est adjugée la grosse épreuve du jour avec Winningmood. Et aucun concurrent n'a fait le poids face au redoutable duo.

 

Ce n’est pas moins de cinquante-deux cavaliers qui ont pris le départ de ce Grand Prix à 1,50m du samedi. Premier Français à s’élancer, Simon Delestre ouvre le bal des sans-fautes associé à Csarina de Fuyssieux, une jument de douze ans. Dans la foulée, Emanuele Gaudiano et Luciana Diniz bouclent leur parcours sans pénalités. Finalement, ils seront vingt-deux à se qualifier pour le barrage, soit presque la moitié des concurrents. Parmi eux, Philippe Rozier sur Unpulsion de la Hart et Roger-Yves Bost, associé à Sydney Une Prince, sa fille de Baloulet du Rouet. Pas moins de sept sans-fautes se sont enchaînés en fin d’épreuve, laissant présager d'un barrage rapide et très disputé, avec des protagonistes tels que Christian Ahlmann, Billy Twomey, Marcus Ehning ou encore Hans-Dieter Dreher.

 

Un barrage sélectif

 

Premier à partir au barrage, Simon Delestre concède une faute sur l’entrée de double, qui va d'ailleurs causer bien des soucis aux cavaliers Tricolores. L’étalon gris d’Emanuele Gaudiano, Caspar, fautera lui sur deux obstacles. Troisième à s’élancer, Luciana Diniz et son fidèle Winningmood, de retour à la compétition après quelques mois d'absence, bouclent un barrage sans aucune faute et tellement rapide qu’ils ne seront pas rattrapés. Les cavaliers suivants, Janika Sprunger, Pieter Devos ou encore Christian Ahlmann sortiront tous de piste avec des pénalités. Il faudra attendre le jeune Martin Fuchs pour un nouveau sans faute, toutefois moins rapide que la portugaise. Idem pour Piergiogio Bucci pourtant en forme, qui termine deuxième pour vingt-trois centièmes avec Catwalk Z. Après une incompréhension pour Philippe Rozier et Unpulsion de la Hart dans le double, le cavalier va préférer abandonner. Parti très vite, Bosty faute lui sur l’entrée de la combinaison. D’après son cavalier. 'Sydney est encore jeune et manque d’expérience à ce niveau', analyse le Champion d'Europe. 'Elle s’est décalée sur l’oxer numéro douze, j’aurai dû rajouter une foulée avant le double. Elle s’est très bien comportée et pourra sûrement m’accompagner sur les plus grosses épreuves'. Comme Bosty, Hans-Dieter Dreher et Constant Van Paesschen sont plus rapides que la Portugaise, mais commettent des fautes. C’est finalement l’Ukrainienne Katharina Offel qui complète le podium avec Charlie, suivie d’Henrik von Eckermann sur For Sale 6.

 

Une jolie victoire pour la Portugaise qui signe son retour au plus haut niveau avec son gris de toujours, Winningmood. Un succès qui lui assure aussi de courir le Grand Prix demain, où elle montera Fit For Fun.

 

  1. Luciana Diniz (POR) & Winningmood

  2. Piergiogio Bucci (ITA) & Catwalk Z

  3. Katharina Offel (UKR) & Charlie

  4. Henrik von Eckermann (SUE) & For Sale 6

  5. Bertram Allen (IRL) & Belmonde

  6. Martin Fuchs (SUI) & Picsou du Chene

  7. Denis Lynch (IRL) & Abbervail van het Dingeshof

  8. Constant van Paesschen (BEL) & Diamanthina van't Ruytershof


A Bâle, Elise Thuet

 

Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez