RÉTRO 2014 : SEPTEMBRE, PATRICE DELAVEAU PASSE TOUT PRÈS DE L'EXPLOIT

Jeroen Dubbeldam a aligné quatre sans-faute pour l'emporter lors de la finale à quatre des JEM. Photo Scoopdyga

Dimanche 04 janvier - 22h59 | Johanna Zilberstein

RÉTRO 2014 : SEPTEMBRE, PATRICE DELAVEAU PASSE TOUT PRÈS DE L'EXPLOIT

Septembre a marqué la fin des Jeux Équestres Mondiaux avec les épreuves d'obstacles, de voltige et d'attelage à quatre. En CSO, Patrice Delaveau est passé tout près de l'exploit avec Orient Express*HDC en terminant finalement médaillé d'argent de la Finale à quatre, derrière Jeroen Dubbledam.


Dès le 31 août, les cavaliers d'obstacles ont pris possession du stade Michel d'Ornano pour disputer les épreuves par équipes et individuelles. Du côté des équipes, les Pays-Bas se sont largement imposés,  crevant littéralement l'écran. Les Oranjes, déjà triomphants par équipe en 2006 à Aix-la-Chapelle, ont devancés les Français et les Américains. Les hommes de Philippe Guerdat ont ainsi signé une bonne partition commune, grâce aux bonnes performances de Simon Delestre, Pénélope Leprévost, Kevin Staut et Patrice Delaveau, qui totalisent 14,08 points à l'issue des trois manches. Côté individuel, Patrice Delaveau s'est qualifié pour la finale tournante aux côtés de Jeroen Dubbledam, Beezie Madden et Rolf-Göran Bengtsson. Malheureusement pour le Normand, un point de temps dépassé lors de son tour sur Casall Ask va le priver de l'or qu'il aurait pourtant bien mérité. Jeroen Dubbledam en profite donc pour décrocher la deuxième médaille dorée de ses JEM, devant Patrice Delaveau et Beezie Madden (lire ici). Dommage pour le pauvre Rolf-Göran Bengtsson, cavalier malchanceux de cette tournante, qui doit se contenter de la médaille en chocolat.

En voltige, Jacques Ferrari a finalement remporté le choc contre son compatriote Nicolas Andréani. Sur Poivre Vert, Jacques Ferrari s'est donc vu couvert d'or, laissant le voltigueur associé à Just A Kiss*HN en argent. Du côté des dames, la Britannique Joanne Eccles règnent encore sur la voltige internationale, sur WH Bentley. En pas de deux, les Autrichiens Jasmin Lindner et Lukas Wacha ont décroché l'or, tandis que l'Allemagne a remporté l'épreuve par équipe, devant les Français des Écuries de la Cigognes, qui décrochent une très honorable médaille de bronze, grâce au gris Watriano R, longé par Fabrice Holzberger.

Et de trois pour Andrew Nicholson et Ian Millar !

Enfin, les meneurs ont achevé en beauté la fête normande, sur la victoire de Boyd Exell, devant Chester Weber et Theo Timmermann. Grâce aux belles performances de ses meneurs, les Pays-Bas ont logiquement emporté l'or, devant l'Allemagne et la Hongrie (lire ici). Les Français s'en sont plutôt bien tirés, puisque Thibault Coudry s'est imposé lors de l'épreuve de maniabilité.

Du côté des complétistes, le rendez-vous était pris sur le célèbre terrain de Burghley. Un CCI 4* qui a permis à Andrew Nicholson de rentrer dans la légende en remportant ce concours trois fois avec la même monture, son gris Avebury. Jonathan Paget, dont la victoire de 2013 avait été annulée, prend presque sa revanche en terminant à la deuxième place sur Clifton Promise. L'Australien Sam Griffiths s'est quant à lui frayé un chemin parmi ces Néozélandais performants en prenant la troisième place sur Happy Times.

Un autre cavalier a connu sa troisième victoire sur un même concours en septembre, Ian Millar. Sur Dixson, le Canadien de soixante-sept ans a devancé la toute jeune Reed Kessler, vingt ans, sur Cyclana, et la Suissesse Marie Pellegrin-Etter, sur Admirable (lire ici). Une troisième victoire pour le cavalier, qui avait inscrite la première en... 1987 ! Un très beau triplé sur l'un des concours les plus mythiques mais aussi les plus difficiles du monde. Côté tricolore, la meilleure performance est signée Jérôme Hurel sur Qwartz Rouge, qui termine à la sixième place.

Johanna Zilberstein

À lire également...

Réagissez