Samedi 03 janvier - 13h10 | Johanna Zilberstein

RÉTRO 2014 : JUILLET, LE RETOUR DE CODEX ONE

À quelques semaines du début des Jeux Mondiaux, la planète équestre a profité du plus grand concours extérieur du monde, le CHIO d’Aix-la-Chapelle. Saut d’obstacles, dressage, concours complet et attelage, le stade de la Soers en a comme chaque année proposé pour tous les goûts. En CSO, l’un des plus prestigieux Grands Prix du monde a été remporté par Christian Ahlmann sur Codex One, qui fait un tonitruant retour à la compétition.

Le mois de juillet a démarré en trombe pour la France. Alors que Paris accueillait pour la première fois de son histoire une étape  du Global Champions Tour sur le Champ-de-mars, au pied de la Tour Eiffel, celle-ci a été remportée par le couple chouchou des Français : Kevin Staut et Silvana*HDC. Le cavalier du Haras des Coudrettes et sa grise ont été les meilleurs d'un barrage à neuf cavaliers, qu'ils remportent devant Pius Schwizer et Toulago et Marcus Ehning et Cornado NRW.



Il semble loin, le temps où Christian Ahlmann faisait office de mouton noir de l’équipe allemande, en ce mois de juillet 2014. Après un passage à vide, le digne héritier de l’équitation allemande a de nouveau faire retentir son hymne devant les quarante-cinq mille spectateurs du stade équestre de la Soers. Un retour en puissance pour l’Allemand mais aussi pour sa monture, Codex One, absent des terrains de concours depuis pas moins de six mois et demi pour blessure. Mais le cavalier et son étalon ne sont encore pas tout à fait exclus des sélections pour les Jeux Mondiaux et le prouvent en s’imposant dans l’un des plus difficiles Grands Prix du monde.  Au terme de trois sans-faute fluides et sans accros, le grand Allemand décroche le précieux trophée et ajoute son nom à ceux des vainqueurs déjà gravés dans le marbre, sur le mur de la Soers (lire ici). Seul sans-faute du barrage, il devance Kent Farrington sur Voyeur, qui paie cash un excès de confiance sur le dernier vertical, et Marcus Ehning sur Plot Blue. Véritable révélation de ce Grand Prix, Ohlala, la petite jument de Lauren Hough, termine  à une très honorable cinquième place. Trois Français étaient aussi engagés dans la course mais pas un ne réussit à décrocher son ticket pour la deuxième manche.  Sur Estoy Aqui de Muze, Kevin Staut signe la meilleure performance du clan avec quatre points sur la piste et la vingt-et-unième place.

 



Un peu plus loin derrière le village des exposants, la Soers accueillait aussi un CDIO 5* où le public allemand a pu se régaler avec les performances de l’ancienne star des rectangles Totilas. Lors du Grand Prix, l’étalon de Matthias Alexander Rath, qui revient petit à petit après une absence de deux ans, n’a fait qu’une bouchée de son grand rival, Valegro qui, monté par Charlotte Dujardin, fait oublier ses records du monde. Le dresseur allemand et son étalon se sont donc offerts le Grand Prix devant Helen Langehanenberg sur Damon Hill et Adelinde Cornelissen sur Jerich Parzival. Charlotte Dujardin et Valegro, eux, ne prennent que la sixième place. Mais le couple britannique n’a pas encore dit son dernier mot et va reprendre les choses en main lors de la Reprise Libre en Musique, qu’il s’adjuge devant Helen Langehanenberg et Isabell Werth sur Bella Rose 2. Totilas, lui, va rééditer lors du Grand Prix Spécial, où il passe une nouvelle fois devant Valegro et Damon Hill (lire ici).

 



Les Suédois très en forme à Chantilly



Les cavaliers de complet ont aussi foulé la piste du stade équestre lors du CICO 3*, remporté par la future championne du monde en titre, Sandra Auffarth et son indissociable Opgun Louvo (lire ici). Le couple devance un podium intégralement local puisque composé d’Ingrid Klimke, deuxième sur FRH Escada, et Michael Jung, troisième avec La Biosthétique Sam. Jolies performances françaises également grâce à Maxime Livio et Astier Nicolas. Sur Qalao des Mers et Piaf de B’Neville, ils terminent respectivement septième et huitième. Une première qui permet à la France de terminer troisième de la Coupe des nations, derrière l’Allemagne et la Grande-Bretagne.



Enfin, les meneurs avaient également rendez-vous sur une autre piste pour un CAIO 4*. Mettant fin à l’éternel duel entre Boyd Exell et Koos de Ronde, l’Américain Chester Weber s’impose, devant l’Australien et le Néerlandais. Trois Français avaient fait le déplacement en Allemagne : Benjamin Aillaud, meilleur Tricolore avec sa huitième place, Stéphane Chouzenoux et Sébastien Vincent.

 


Puis le mois de juillet s’est achevé à Chantilly, lors du Global Champions Tour. Sur l’hippodrome, Rolf-Göran Bengtsson, sur Casall, et Henrik von Eckermann, sur Cantinero, ont fait valoir leurs droits en s’emparant des deux premières places du Grand Prix 5* comptant pour le circuit du GCT (lire ici).  Sur son bel étalon Holstein, Rolf-Gôran Bengtsson s’octroie la victoire en dépassant de cinquante-quatre centièmes le plus allemand des Suédois et son fils de Cento et d’une mère par Cash. Eric Lamaze, décidément en forme en ce milieu d’année 2014, a pris la troisième place sur sa nouvelle recrue Fine Lady 5. Côté tricolore, la meilleure performance est signée Timtohée Anciaume et Padock du Plessis, qui terminent à la sixième place.

 


Johanna Zilberstein

À lire également...

Réagissez