RÉTRO 2014 : JUIN, COMME UN PETIT GOÛT DE JEM

Patrice Delaveau et Ornella Mail*HDC ont brillament remporté le Grand Prix du CSI 2* au stade d'Ornano. Photo PSV Morel

Jeudi 01 janvier - 16h34 | Johanna Zilberstein

RÉTRO 2014 : JUIN, COMME UN PETIT GOÛT DE JEM

Le mois de juin 2014 a été la dernière ligne droite en vue des Jeux Equestres Mondiaux de Normandie avec, notamment, les tests events de dressage et de CSO. À retenir surtout, la victoire de Patrice Delaveau au coeur du stade d'Ornano, comme un petit avant-goût des Jeux à venir...

En juin déjà, Patrice Delaveau était en grande forme. Cinquante-huit jours avant le coup d’envoi des Jeux Mondiaux, le Normand s’est imposé à Caen, dans le même stade que celui où il raflera sa médaille d’argent lors de la vraie échéance, en septembre. Associé à Ornella Mail*HDC, Patrice Delaveau emporte ainsi sans difficulté le Grand Prix de ce CSI 2* qui fait office de test event sur la pelouse du Stade d’Ornano. Une victoire qu’il s’offre devant les dix-sept autres barragistes, qui avaient donné au barrage des allures de seconde manche (lire ici). Mais le cavalier, bien à l’aise sur ses terres, n’était pas le seul à être en forme. Un certain Bertram Allen, premier à l’issue de la chasse lors des Jeux, était aussi sur le podium, associé à sa très performante Molly Malone V. Le Marocain Abdelkébir Ouaddar venait lui aussi conclure une bonne saison avec Quickly de Kreisker en prenant la troisième place.

Les dresseurs aussi ont eu le droit de fouler la pelouse du stade normand puisque se tenait en parallèle un CDI 3*. Dans le Grand Prix, le Britannique Gareth Hughes s’est imposé en selle sur DV Stenkjer Nadonna. Son compatriote Carl Hester a pris la deuxième place sur Nip Tuk, juste devant Nathalie Zu-Sayn Wittgenstein sur Fabienne. Dans le Grand Prix Spécial, les deux Britanniques ont échangés leur place et Carl Hester s’est cette fois imposé. Enfin, du côté de la Reprise Libre en Musique, l’Espagnol Cristobal Belmonte a déroulé la meilleure reprise sur Diavolo II de Laubry, devant l’Allemande Isabelle Steidle sur Long Drink 2 et la Française Alizée Froment sur Mistral du Coussoul.

LE GCT fait deux arrêts prestigieux


Le mois de juin avait pourtant commencé de manière tragique lors du CCI 4* de Luhmühlen où la victoire de Tim Price est quasiment passée inaperçue. Car le cross a été entaché par deux décès malheureux. Celui de Liberal, le cheval de Tim Crisp, subitement décédé pendant le parcours, certainement d’une rupture de l’aorte, mais surtout celui de Benjamin Winter, qui a succombé à une lourde chute sur l’obstacle numéro vingt, où son cheval lui a roulé dessus (lire ici). Si la question de poursuivre la compétition ou non s’est posée, les cavaliers ont finalement décidé de continuer, après un hommage rendu au pilote allemand avant l’hippique. Le Néozélandais Tim Price s’est donc imposé lors de cette étape des FEI Classics, devant Michael Jung sur Fischer Roscana et Boyd Martin sur Shamwari 4.

Pour les cavaliers d’obstacles qui n’étaient pas à Caen, le circuit du Global Champions Tour avait fixé deux rendez-vous. Le premier, à Cannes, n’a laissé aucune chance aux concurrents de Scott Brash, qui a brillamment remporté le Grand Prix qui s’est déroulé sous une météo capricieuse. Il devance Luciana Diniz sur Fit For Fun 13 et Kevin Staut, toujours dans le coup avec Silvana*HDC (lire ici). A Monte Carlo, le gagnant a été un peu plus surprenant. Le Qatari Bassem Hassan Mohammed s’est ainsi imposé lors de la sixième étape du GCT sur Victoria. Une première dans l’histoire du circuit mais aussi dans l’Histoire tout court puisqu’avant lui jamais aucun cavalier qatari n’avait remporté de Grand Prix de niveau 5* (lire ici). Le reste du podium a été un peu plus classique puisque Rolf-Göran Bengtsson et Cameron Hanley, deuxième sur Casall Ask et troisième sur Living The Dream, l’ont complété. A noter aussi la jolie sixième place de Kevin Staut (toujours lui) sur Oh d’Eole.

Johanna Zilberstein

À lire également...

Réagissez