RÉTRO 2014 : FÉVRIER SOUS LE SIGNE DES FINALES COUPES DU MONDE

Nicolas Andréani, Quiece d'Aunis et Marina Joosten-Dupon, le trio gagnant de la finale de Coupe du monde de Bordeaux. Photo Thomas Condom

Jeudi 25 décembre - 12h04 | Johanna Zilberstein

RÉTRO 2014 : FÉVRIER SOUS LE SIGNE DES FINALES COUPES DU MONDE

Février a été un mois riche pour les différents circuits Coupes du monde. Avec le CHI de Bordeaux, voltige et attelage ont eu droit à leurs finales tandis que se sont déroulés les derniers concours utiles aux cavaliers engagés sur les circuits de CSO et de dressage pour aller chercher les quelques points manquants à leur participation aux finales lyonnaises du mois d’avril.


Battu l’année précédente par le Néerlandais Koos de Ronde, Boyd Exell a repris son dû lors de la finale de la Coupe du monde d’attelage à Bordeaux. Au terme d’un barrage serré contre l’Allemand Daniel Schneiders, l’Australien s’est finalement imposé pour la cinquième fois de sa carrière dans cette compétition. La troisième marche du podium est revenue au tenant du titre. Seul Français à avoir pris le départ grâce à une Wild Card, Thibault Coudry a malheureusement vu sa voiture se renverser dans un virage. Plus de peur que de mal, le meneur a pu reprendre le départ de la seconde manche (lire ici).

Les Tricolores Nicolas Andréani et Jacques Ferrari n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires lors de la finale de la Coupe du monde de voltige à Bordeaux. Les deux athlètes se sont livrés une bataille sans merci. Finalement, Nicolas, transformé en Einstein, a conservé son rang juste devant Jacques. Chez les femmes, l’Italienne Anna Cavallaro a à nouveau été sacrée. En pas de deux, discipline ayant rejoint le circuit pour la première fois, les Autrichiens Jasmin Lindner et Lukas Wacha se sont imposés (lire ici).

Le CHI de Bordeaux a également accueilli pour la première fois de son histoire un cross indoor. Les meilleurs complétistes ont joué le jeu et se sont affrontés sur la piste bordelaise. Eddy Sans a remporté cette première édition sur Nankin de la Hurie. Le couple tricolore a réalisé un magnifique sans-faute lui permettant de devancer Donatien Schauly en selle sur Quercioso d’Aurois (lire ici). Une initiative très appréciée du public qui devrait à nouveau voir le jour en 2015.

Objectif finales de Lyon


Côté CSO, Bordeaux a comme chaque année accueilli une étape du circuit Coupe du Monde. Épreuve brillamment remportée par Marcus Ehning, qui a inscrit cette étape à son palmarès pour la deuxième fois après sa victoire en 2010 avec Leconte 6. C’est aussi l’étape qui a révélé sa monture, Cornado NRW, on le sait aujourd’hui, promis aux plus belles choses (lire ici). Bordeaux a aussi permis à Roger-Yves Bost, deuxième de ce Grand Prix, d’obtenir définitivement sa qualification pour la finale de Lyon. Pour Pénélope Leprévost et Simon Delestre, en revanche, les résultats imposaient un arrêt à Göteborg.

Arrêt qu'a fait le cavalier lorrain trois semaines plus tard. Mais en terminant vingtième sur Ryan des Hayettes, Simon Delestre a finalement dû mettre tous ses espoirs de prendre part à la finale lyonnaise sur un forfait. Pas d’inquiétude en revanche pour Nicola Philippearts qui, en remportant cette huitième étape, a réussi à composter son billet pour Lyon (lire ici). Pour Marcus Ehning, encore sur le podium avec Plot Blue cette fois, et Maikel van der Vleuten, troisième avec VDL Groep Sapphire B, ce Grand Prix relevait surtout de l’exercice, eux qui étaient d’ores et déjà certains d’être à Lyon.

À Göteborg, les dresseurs étaient aussi là pour glaner les derniers points manquants avant l’ultime étape de ‘s-Hertogenbosch. Déplacement gagnant pour Jessica von Bredow-Werndl, qui s’est assurée d’une place en finale grâce à une reprise d’Unee BB noté à 81,350%. Toujours fidèle au rendez-vous néerlandais, Patrik Kittel, associé à Toy Story, termine juste derrière tandis que la Danoise Nanna Skodborg Merrald, qui montait Millibar, est venue compléter le podium (lire ici).

De l’autre côté de l’Atlantique, retour en CSO où la dixième étape de la ligue nord-américaine, sur la côte Est, est tombée entre les mains de Ben Maher. Avec Cella, le Britannique s’est ainsi offert son deuxième Grand Prix à ce niveau. Le couple a devancé Scott Brash et Ursula XII. L’Américaine Lucy Davis a pris la troisième place associée à son tout bon Barron.

Daphné Godfroy et Johanna Zilberstein

À lire également...

Réagissez