SCOTT BRASH FÊTE SA PREMIÈRE ANNÉE DE RÈGNE

En novembre, le numéro un mondial est parvenu in extremis à conserver son titre, à l’issue de la dernière étape du Global Champions Tour. Photo Stefan Grasso/ LGCT

Dimanche 07 décembre - 19h33 | Sébastien Roullier

SCOTT BRASH FÊTE SA PREMIÈRE ANNÉE DE RÈGNE

Il y a tout juste un an que Scott Brash a détrôné son compatriote Ben Maher, éphémère roi du monde, du trône de numéro un mondial de saut d’obstacles. En dépit d’un piquet de chevaux relativement réduit, l’Écossais conserve son brassard bleu. Le podium a changé toutefois, puisqu’il devance désormais Kent Farrington, tandis que Ludger Beerbaum recule à la troisième place. Avec deux cavaliers dans le top dix, la France devrait bénéficier de cinq places en Coupe du monde pour les quatre dernières étapes de 2015.

Scott Brash vient d’enchaîner douze mois consécutifs au sommet du classement mondial de saut d’obstacles. S’il perd cent trente points par rapport au dernier classement, publié début novembre, le Britannique conserve une marge relativement confortable sur ses poursuivants, d’autant qu’ayant lui-même cédé cent quarante-cinq points, Ludger Beerbaum n’est plus deuxième, mais troisième. Ce mois-ci, Brash devance l’Américain Kent Farrington, qui gagne deux places tout en conservant exactement le même total de points.

Trois Allemands, Ludger Beerbaum donc, Daniel Deusser et Marcus Ehning sont respectivement troisième, quatrième et cinquième de ce classement mondial. Kevin Staut recule au sixième rang, suivi par son coéquipier d’écurie Patrice Delaveau, septième. Les deux Français perdent donc une place chacun. McLain Ward conforte sa huitième position, tandis que Rolf-Göran Bengtsson s’invite à l’avant-dernière place du top dix en remontant de quatre rangs. Le Néerlandais Maikel van der Vleuten recule d’une place pour refermer ce top dix.

Fontanelle a enfilé ses bottes de sept lieues!

L’Américaine Beezie Madden est onzième et la Française Pénélope Leprevost douzième, ce qui devrait mathématiquement permettre à la France d’obtenir une cinquième place pour les quatre étapes de la Ligue d’Europe de l’Ouest de la Coupe du monde disputées en 2015. Pour simplifier, les trois nations comptant le plus de cavaliers classés entre la onzième et la soixantième place ont droit à une place supplémentaire. Même si la France n’est pas en veine avec deux cavaliers classés… aux soixante et unième et soixante-deuxième places, Michel Hécart et Julien Épaillard, la présence dans le top vingt-cinq de Pénélope, Simon Delestre, dix-neuvième, et Roger-Yves Bost, vingt-cinquième, devrait suffire au bonheur de Philippe Guerdat.

Le Belge Grégory Wathelet remonte légèrement à la treizième position. Le champion olympique Steve Guerdat rétrograde de trois rangs et prend la quatorzième place. Le Britannique Ben Maher est quinzième, le Néerlandais Jur Vrieling seizième, tandis que le jeune Irlandais Bertram Allen continue sa progression. Grâce à sa victoire dans le Grand Prix Coupe du monde de Vérone, il monte de deux places au dix-septième rang. Moins un pour le Suisse Pius Schwizer, dix-huitième place devant Simon Delestre, tandis que le Néerlandais Gerco Schröder boucle ce top vingt.

Outre Roger-Yves Bost, Michel Hécart et Julien Épaillard, Jérôme Hurel perd une place. Il est soixante-dix-huitième. Le jeune Alexandre Fontanelle continue sa montée en puissance en gagnant exactement cent dix places dans le classement, notamment grâce à sa troisième place lors de l’étape de Coupe du monde de Madrid, dimanche dernier. Il est désormais deux-cent quatre-vingt-dix-huitième. Alexis Borrin remonte de quarante-trois rangs notamment grâce à sa dixième place lors d’une épreuve à 1,55m du CSI 5* de Doha et sa deuxième place dans le Grand Prix CSI 2* de Strazeele. Adeline Hécart, quant à elle, gagne soixante-et-onze rangs, grâce à ses bonnes performances lors des trois CSI 2* consécutifs de Mijas.

Virginie Gabriel-Robez et Sébastien Roullier

Le classement

Le classement complet ici

À lire également...

Réagissez