LA GRANDE CAVALERIE MET LE CAP SUR STUTTGART

Hans-Dieter Dreher et Embassy II, ici à Lyon, s'étaient imposés lors du CSI 5*-W de Stuttgart, l'an passé. Photo Scoopdyga

Jeudi 20 novembre - 19h40 | Margaux Riviere

LA GRANDE CAVALERIE MET LE CAP SUR STUTTGART

Six semaines après l’ouverture du circuit à Oslo, la cinquième étape du circuit Coupe du monde se court ce week-end à Stuttgart en Allemagne. Rendez-vous très prisé des cavaliers d’Europe de l’Ouest, et d’au-delà, cette étape trentenaire accueille à nouveau les couples en forme du moment, alors que deux cavaliers français se maintiennent dans le top dix-huit du circuit.


 

LES ENJEUX

Comme ses onze consœurs, l’étape de Stuttgart permet aux cavaliers domiciliés en Europe de glaner de précieux points en vue de la finale de la Coupe du monde, qui aura lieu à Las Vegas au mois d’avril. Dix-huit nations, cinquante-quatre cavaliers et cent quatre-vingt-quatre chevaux, voilà ce qui attend l’Allemagne ce week-end, uniquement pour les épreuves de saut d’obstacles. Ce CHI a la particularité de recevoir également des étapes de Coupe du monde de dressage et d’attelage. Les points seront chers. Pour le moment, les incroyables néerlandais ne ternissent par leur image, puisqu’Harrie Smolders tient la tête du classement provisoire de la Ligue d’Europe de l’Ouest (lire ici) avec quarante-sept points au compteur et que Jur Vrieling est en troisième position, avec trente-trois unités. Steve Guerdat, deuxième avec quarante-deux points, est le seul déjà qualifié pour Las Vegas. Deux Français figurent dans le top dix-huit des potentiels qualifiés : Kevin Staut, quatrième avec trente points, et Roger-Yves Bost, dixième avec vingt points.

 

 

À NE PAS MANQUER

Stuttgart signe le retour en CSI 5* du champion du monde en titre, Jeroen Dubbeldam. Comme après son titre aux Jeux équestres mondiaux, Zenith SFN, sa monture a eu droit à un peu de repos après sa victoire en finale de la Coupe des nations, à Barcelone. Le Néerlandais et son jeune crack ont repris le week-end dernier au CSI 3* de Maastricht. Après avoir remporté l’épreuve à barrage du vendredi, ils ont abandonné dans le Grand Prix dominical. Le hongre de dix ans reprend donc du grand service ce week-end, pour une première en Coupe du monde.

En outre, on suivra avec attention la première apparition de Corée de Hus, montée jusqu’alors par Gilles Botton, le cavalier belge du haras de Hus, sous la selle de son nouveau cavalier Gregory Wathelet. Cette jeune fille de Cornet Obolensky, âgée de huit ans, s’est déjà classée lors de CSI 2* et 3*. En France, elle a notamment remporté le Grand Prix à 1,40m de Nantes, en juin. Le Belge compte également sur une nouvelle monture pour cette étape allemande, puisqu’il effectue son premier CSI 5* avec Eldorado van het Vijverhof, l’ancien partenaire de Dayro Arroyave. Avec le Colombien, il avait notamment terminé deuxième du Grand Prix CSI 4* de Bourg-en-Bresse en juin, et remporté trois Grands Prix CSI 2* à Vlamertinge, Opglabbeek et Dunkerque, en 2013. Le nouveau couple a concouru au CSI 3* de Liège, il y a trois semaines, ne commettant qu’une faute dans le Grand Prix.

Grande première encore pour Luciana Diniz et Sakann, une fille de Kannan âgée de huit ans. Propriété de la Monégasque Charlotte Casiraghi, le jeune Selle Français a participé à des CSI 2* avec Thierry Rozier, son entraîneur, et a notamment remporté le Grand Prix à 1,35m de Senlisse, en juillet.

 



LES BLEUS

Pour cette première étape allemande, les Français seront au nombre exceptionnel de six (la France n’a normalement que quatre places en Coupe du monde). Kevin Staut sera accompagné d’Ayade de Septon*HDC, Qurack de Falaise*HDC et la jeune Sunday Top*HDC. Patrice Delaveau sera associé à Ornella Mail*HDC, Carinjo 9*HDC et Lacrimoso 3*HDC. Pénélope Leprevost, elle, retrouve sa bondissante Flora de Mariposa, qui a fait le voyage avec Vagabond de la Pomme et Nice Stephanie. Julien Épaillard, lui, concourra avec Cristallo A*LM, Safari d’Auge et Pigmalion du Rozel. Simon Delestre tentera sa chance avec Qlassic Bois Margot, Whisper, et Csarina de Fuyssieux, jument de onze ans qu’il monte depuis début octobre. Enfin, Roger-Yves Bost évoluera avec Nippon d’Elle, Quaoukoura du Ty et sa nouvelle monture, Pégase du Mûrier.

 



DANS LE RÉTRO
L’année dernière, Hans-Dieter Dreher avait décroché la timbale avec Embassy II. L’Allemand avait devancé le couple champion olympique, Steve Guerdat et Nino des Buissonnets. Le podium avait été complété par son compatriote, Ludger Beerbaum, associé à Chaman. Le meilleur couple tricolore, neuvième, avait été Roger-Yves Bost et Castle Forbes Myrtille Paulois, toute jeune retraitée. Embassy, Nino et Chaman seront bien là! Ça promet! À noter que les Allemands ont quasiment toujours remporté cette étape à domicile, hormis en 2012, où Kevin Staut avait réussi l’exploit de les détrôner avec Silvana*HDC.

 

 


LE GUIDE

Le Grand Prix se déroulera dimanche après-midi à 14h50.

Les engagés ici.

Les résultats ici.

Le classement de la Ligue d’Europe de l’Ouest ici.

 

 

 

Alicia de Bastos et Daphné Godfroy

À lire également...

Réagissez