TROIS HOMMES POUR UN PACTOLE À DOHA!

Scott Brash tentera de conserver son titre ce week-end à Doha. Photo Stefano Grasso/LGCT

Vendredi 14 novembre - 12h32 | Daphné G

TROIS HOMMES POUR UN PACTOLE À DOHA!

Ce week-end, les regards des amateurs de saut d'obstacles se tournent vers Doha où se déroule l'ultime étape du Global Champions Tour 2014. L'année dernière, Scott Brash avait remporté la coupe et s’était taillé la part du lion dans le jackpot d’un million d’euros que se partagent les dix-huit meilleurs cavaliers du circuit. Samedi soir, l’Écossais peut conserver son titre, à condition de passer sur le corps de Ludger Beerbaum et Rolf-Goran Bengtsson, solidement attachés aux deux premières places.


 

LES ENJEUX

Rien qu’avec ces 450 000 euros de dotation, le Grand Prix du second CSI 5* de l’année disputé dans l’immense complexe Al Shaqab de Doha, ne manque pas d'enjeu. En ce qui concerne le classement final du Global Champions Tour, assorti d’une enveloppe d’un million à se partager entre les dix-huit meilleurs, seuls trois cavaliers peuvent encore prétendre à la victoire. Il s'agit de l’Allemand Ludger Beerbaum, actuellement en tête du classement provisoire, du Suédois Rolf-Goran Bengtsson et du Britannique Scott Brash. Dans la mesure où l'on ne conserve que les sept meilleurs résultats de l'année, s'il souhaite monter sur la plus haute marche du podium, le Suédois devra impérativement remporter cette épreuve et espérer que Ludger ne termine pas sur le podium. L'Écossais, lui, verra tous ses points compter étant donné qu'il n’a que six performances enregistrée. S’il l’emporte, il est sûr de conserver son titre. S’il termine parmi les cinq premiers et pas Ludger, il gagnera aussi. L'Allemand devra donc rester sur ses gardes. Seule une victoire l’assurera du succès final si Brash est sur le podium. Toutefois, si le numéro un mondial réalise une compte-performance, cinq cavaliers, Edwina Tops-Alexander, Henrik von Eckermann, Bassem Hassan Mohammed, Maikel van der Vleuten et Kevin Staut peuvent espérer si hisser à la troisième place.


 

À NE PAS MANQUER

Quelques-uns, pas tous, des meilleurs couples de la planète seront présents pour tenter de briller sur la piste d'Al Shaqab. Le Néerlandais Jur Vrieling, lui, a visiblement décidé de faire durer le plaisir avec VDL Bubalu, qui devait normalement partir à la retraite après sa victoire dans la finale de la Coupe des nations à Barcelone. Peut-être s’est-il donné jusqu’à la fin de l’année pour profiter encore un peu de son fils de Baloubet du Rouet, sacré champion du monde par équipes à Caen.


 

LES BLEUS

Cinq Français seront présents. Kevin Staut sellera Cheyenne 111 Z*HDC et Estoy Aqui de Muze*HDC. Roger-Yves Bost sera accompagné de Nikyta d'Elle et de Qoud’Cœur de la Loge, le lauréat du Grand Prix Coupe du monde de Lyon. Simon Delestre montera Ryan des Hayettes, le lauréat des Equita Masters et Stardust Quinhon. Philippe Rozier, lui, sera associé à Rahotep de Toscane et Unpulsion de la Hart. Le Nordiste Alexis Borrin, lui, évoluera pour la deuxième fois de la saison dans un CSI 5* avec Marlou des Étisses et Ruby de la Fosse après une première expérience à Chantilly.


 

DANS LE RÉTRO

L'année dernière, Scott Brash s'était imposé dans ce Grand Prix qatarien sur Hello Sanctos avec qui lequel il revient évidemment ce week-end pour tenter le doublé. Ludger Beerbaum avait pris la deuxième place avec Chiara 222. Le couple sera à nouveau en piste pour une revanche. Son compatriote Marcus Ehning était monté sur la troisième marche du podium en selle sur Plot Blue. Il n'a pas fait le déplacement cette fois. Kevin Staut, déjà porté par Estoy Aqui de Muze*HDC, avait signé la meilleure performance française en prenant la dixième place, suivi par Patrice Delaveau et Carinjo*HDC. Le Normand préfère à présent se concentrer sur le circuit hivernal.


 

LE GUIDE

Le Grand Prix se disputera samedi à 14h15.

Les engagés ici.

Les résultats ici.

Le classement général du Global Champions Tour ici.

Le live ici.


Daphné Godfroy et Sébastien Roullier

À lire également...

Réagissez